18/03 11:02

Le groupe Canal Plus salue la condamnation à plus de 7 millions d’euros de dommages et intérêts d’un collectif de pirates qui gérait une vingtaine de sites de streaming illégaux

Il y a quelques jours, un collectif de pirates qui gérait une vingtaine de sites de streaming illégaux a été condamné par le Tribunal Correctionnel de Rennes à verser plus de 7 millions d’euros de dommages et intérêts aux diffuseurs dont il avait piraté le contenu de 2014 à 2017. Une plainte conjointe déposée par le Groupe CANAL+, beIN SPORTS et RMC Sport, en collaboration avec l’Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle (ALPA).

Dans un communiqué, "le Groupe CANAL+ salue cette lourde condamnation, qui envoie un signal fort à propos des risques encourus et de la gravité de la diffusion illégale de contenus sportifs. Engagé depuis plusieurs années dans la lutte contre le piratage de contenu audiovisuel de tout ordre, le Groupe CANAL+ se félicite d’avoir initié cette avancée majeure dans la protection des droits de la propriété intellectuelle des ayants droit sportifs et diffuseurs officiels en France".

"Le piratage de contenu est un problème grandissant ayant de multiples répercussions sur l’ensemble de l’écosystème sportif, l’industrie des médias et la télévision payante. Pirater du contenu audiovisuel n’est pas, et ne peut pas, être un acte anodin. Cette condamnation en est l’illustration. La décision du Tribunal est une réelle victoire : elle constitue un aboutissement de nos efforts pour protéger les ayants droit sportifs et conforte le Groupe CANAL+ dans sa lutte contre le piratage audiovisuel", a déclaré Céline Boyer, Directrice protection du contenu du Groupe CANAL+.

Ailleurs sur le web

Vos réactions