28/02 10:02

Bondy - Qui était Aymane, 15 ans, jeune champion de boxe sans histoire, qui a été tué vendredi par balles par deux frères âgés de 17 et 27 ans ? Vidéo

Le parquet de Bobigny est revenu dans un communiqué sur le meurtre par balles d'un adolescent de 15 ans, au sein d'une maison de quartier de la ville de Bondy (Seine-Saint-Denis). Le parquet précise que les deux mis en cause, deux frères âgés de 17 et 27 ans, identifiés par des témoins, se sont présentés au service enquêteurs, samedi matin à 9 heures et ont été placés en garde à vue pour assassinat.

Dans un message posté sur Facebook, l'entraîneur du club de Bondy, Christophe Hamza, a décrit la victime comme «un bon garçon, volontaire et téméraire». Il a rappelé qu'en période de pandémie, les «clubs sont fermés depuis des mois» et que les «enfants tournent en rond». Dans le quartier pavillonnaire où est située la maison de quartier qui abrite un centre de loisirs et des activités d'aide aux devoirs, l'effroi et la tristesse dominaient vendredi soir.

Évoquant la victime, une mère de famille a témoigné anonymement auprès de l'AFP : «Mon fils fait de la boxe avec lui. Il m'a appelé, il était dans le centre et m'a dit 'mon copain est mort'. Ça aurait pu être mon fils».

«C'est un bon garçon, assidu à la boxe. Il ne faisait pas plus de bêtises que d'autres ados», a assuré cette habitante du quartier depuis plus de trente ans, évoquant «des jeunes qui se disputent entre eux et se croient dans un jeu vidéo pensant qu'ils ont droit à des vies en plus».

«À 15 ans, on ne devrait pas mourir», souffle un père de famille rencontré sur place, dont le fils faisait également de la boxe avec la victime.

Comme lui, des habitants massés derrière le cordon de sécurité mis en place par la police partageaient entre eux des photos et vidéos du garçon, souriant lors de compétitions de boxe ou au centre de loisirs avec ses copains du quartier, et le disaient «serviable, gentil et doux». «Un super gamin qui faisait de la boxe à un très bon niveau», abonde une animatrice du centre, qui ne travaillait pas vendredi et requiert l'anonymat.

«Une telle horreur est d'autant plus odieuse qu'elle s'attaque à nos valeurs Républicaines et à notre jeunesse, puisqu'elle a été commise au sein d'un bâtiment municipal», a réagi dans un communiqué le maire LR de Bondy Stéphen Hervé, précisant qu'une cellule de soutien a été mise en place et que la présence des forces de police sera renforcée durant plusieurs semaines dans la ville.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jilou1994
28/février/2021 - 17h21

J'adore cette expression "un jeune champion de boxe sans histoire", bien que nous sachions que cela veut dire pas d'histoire apparemment connue avec les services de police. En fait tout le monde a une histoire avec ses bons et mauvais côtés connus ou pas et ce depuis d'innombrables vies. En philosophie on dira chacun son destin, chacun son karma bon, mauvais ou mixe. Bon, bien sûr ça c'est entre nous car d'abord on compatit avec la famille qui a pris un hyper cut pas facile à digérer. 

Portrait de Paprium
28/février/2021 - 16h05

Sans histoires, la preuve !

Portrait de creoleacid
28/février/2021 - 13h38
Ayy a écrit :

Il ne sait plus où il est, son fils vient de mourir, il pense lui rendre hommage

Il va falloir calmer votre racisme qui vous empêche d'éprouver de l'empathie pour cet homme clairement affligé juste car il n'est pas européen de souche 

 

jj'espère que ça vous fait du bien d'écrire "racisme" même si je ne vois pas  rapport, dans mon entourage tout le monde a été aussi choqué par le détachement du père de ce malheureux ado.

Portrait de Ayy
28/février/2021 - 13h11
lemurdhadrien a écrit :

Un truc me perturbe : J'écoute et ré-écoute le Père de la jeune victime et, c'est étrange, mais il n'a pas l'air de pleurer la mort de son fils. Si un drame pareil arrive à mon fils et qu'en plus je suis présent mais, bon sang, je ne pourrais jamais parler avant plusieurs semaines. Là, le mec, il est limite détendu. Lorsque j'écris que dans certaines communautés le rapport des parents à l'enfant n'est pas le même que dans nos sociétés occidentales je me fais insulter de raciste.

Mais écoutez et ré-écoutez le gars qui "commente" les faits abominables ! Il devrait être inconsolable mais, au contraire, il est mutique comme s'il commentait un match de foot !

Si, il a l'air triste, je pense qu'il a pleuré quand le montage a été coupé, arrêtez d'être racistes et paranoïaques 

La détente c'est logique, quand ton fils meurt tu lâches prise, car tu ne peux plus le sauver, donc il y a une détente paradoxale qui vient car rien de pire ne peut venir

On sait aussi scientifiquement que les gens proches de la mort éprouvent un dernier rush de dopamine et se sentent bien dans les tous derniers instants, quand ils savent qu'ils vont mourir, car c'est le grand saut donc un lâché prise  

Portrait de Ayy
28/février/2021 - 13h09
creoleacid a écrit :

C'est ce que j'allais écrire, son fils vient d'être assassiné et il se répand sur BFM comme s'il décrivait une banale histoire dont il est un simple témoin même d'autres personnes font plus émues..

Il ne sait plus où il est, son fils vient de mourir, il pense lui rendre hommage

Il va falloir calmer votre racisme qui vous empêche d'éprouver de l'empathie pour cet homme clairement affligé juste car il n'est pas européen de souche 

 

Portrait de creoleacid
28/février/2021 - 12h38
Kesnhi74 a écrit :

Y'a que moi que ça choque la réaction du père ? Il a pas l'air très endeuillé... il parle comme-ci il raconter une histoire banal à ses potes du PMU.

C'est ce que j'allais écrire, son fils vient d'être assassiné et il se répand sur BFM comme s'il décrivait une banale histoire dont il est un simple témoin même d'autres personnes font plus émues..

Portrait de Mite1
28/février/2021 - 12h38
Kesnhi74 a écrit :

Y'a que moi que ça choque la réaction du père ? Il a pas l'air très endeuillé... il parle comme-ci il raconter une histoire banal à ses potes du PMU.

Je me suis fait la même réflexion 

Portrait de Kesnhi74
28/février/2021 - 12h21

Y'a que moi que ça choque la réaction du père ? Il a pas l'air très endeuillé... il parle comme-ci il raconter une histoire banal à ses potes du PMU.

Portrait de jmre
28/février/2021 - 11h28

les violences inter ado  sont dues  à des cultures  ou l honneur prime  : quand on est  humilié il faut humilier l autre ..  et d 'autre part à des cultures claniques : c 'est  la famille qui s 'occupe de l humiliation subie en envoyant un de ses membres régler le problème  ( même s il n 'est pas au courant des teants et aboutissants )