28/02 11:02

Le célèbre et puissant gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a été accusé cette nuit de harcèlement sexuel par une deuxième femme - Vidéo

Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a été accusé cette nuit de harcèlement sexuel par une 2e femme. Charlotte Bennett a affirmé que le gouverneur âgé de 63 ans lui avait notamment fait des remarques, début juin dernier, sur le fait qu’il était ouvert à des liaisons avec des femmes d’une vingtaine d’années, et lui demandant comment elle voyait, elle, une telle différence d’âge. Si M. Cuomo n’a jamais essayé de la toucher, « j’ai compris que le gouverneur voulait coucher avec moi et je me suis sentie horriblement mal à l’aise et effrayée », a indiqué Mme Bennett au Times. 

Elle a ajouté en avoir parlé à la cheffe de cabinet et à un conseiller juridique de M. Cuomo, qui l’ont transférée à un autre poste, dans un autre bâtiment.

Cette semaine, une autre femme avait déjà publiquement protesté contre le comportement du gouverneur.  C'est dans un texte publié sur le site Medium et repris par le New York Times que Lindsey Boylan accuse son ex-patron de l'avoir embrassée de force, la contraignant à quitter son emploi. Aujourd'hui candidate au poste de présidente de l'arrondissement de Manhattan, Lindsey Boylan affirme qu'Andrew Cuomo l'a notamment embrassée de force sur la bouche, a suggéré qu'elle joue avec lui au «strip poker» et a «multiplié les efforts pour (lui) toucher le dos, les bras, les jambes». «Le gouverneur a créé au sein de son administration une culture où le harcèlement et l'intimidation sont si répandus que c'est non seulement toléré, mais attendu», a-t-elle écrit.

«Il faut une enquête complète et indépendante, ce sont des accusations graves», a déclaré jeudi le maire démocrate de New York, Bill de Blasio, aux relations notoirement difficiles avec le gouverneur basé dans la capitale de l'État, Albany.

«Nous devons savoir la vérité, la vérité telle qu'établie par un enquêteur ou une entité enquêtrice (...) qui n'ait pas le sentiment qu'elle n'est pas autorisée à rechercher la vérité», a-t-il ajouté, rejoignant ainsi les demandes d'enquêtes émanant de parlementaires de l'État, républicains, mais aussi démocrates.

L'association Time's Up, née dans la foulée du mouvement #MeToo pour protéger les femmes contre le harcèlement et les agressions sexuelles au travail, s'est aussi jointe au mouvement. «Les accusations de comportement inapproprié sont profondément troublantes et appellent une réponse. Nous demandons à l'administration Cuomo de mener une enquête complète et indépendante immédiatement», a indiqué jeudi sa présidente, Tina Tchen, sur le site de l'organisation.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Glaucus
28/février/2021 - 12h39

Dans le numéro en kiosque ce vendredi 26 février, le magazine Voici révèle l’existence de « concours » que Patrick Poivre d’Arvor aurait mis en place avec « un autre ex-présentateur vedette de TF1 lui-même très insistant avec les femmes ». Les deux hommes se seraient livrés à une compétition basée sur un « système de points » donnés aux femmes qu’ils réussissaient à « conquérir ». « Tant de points pour une femme du public, tant de points pour une serveuse, tant de points pour une hôtesse », précise une source. L’élégance à l’état pur…

super glauque le PPDAsmiley