15:13

EN DIRECT - Coronavirus - Face à la situation épidémique, le Président Emmanuel Macron défend "une approche au cas par cas"

15h12: L'Autriche, prise au dépourvu à l'automne par la seconde vague, a cette fois pris les devants: avec 3 millions de tests par semaine, dont la moitié dans les écoles, ce petit pays s'érige désormais en champion de l'exercice. Plus de 500 centres dédiés, 900 pharmacies et un millier d'entreprises proposent des dépistages gratuits du coronavirus (PCR et antigéniques), tandis que l'ensemble des élèves se soumettent eux-mêmes au rituel, deux fois par semaine. L'approche avait initialement peu rencontré d'écho quand les premiers sites avaient été mis sur pied, en plein confinement de décembre: "des tests de masse sans foule", titraient les journaux. Mais elle s'est accélérée début février, au moment de l'assouplissement des restrictions, et les attitudes ont commencé à changer, par la force des choses. Car il faut maintenant présenter un test négatif de moins de 48 heures chez le coiffeur, dans certaines stations de ski ou à l'entrée des maisons de retraite.

13h49: Face à la situation épidémique, le Président Emmanuel Macron défend "une approche au cas par cas". "Compte tenu de la situation, il vaut mieux régionaliser" pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, a-t-il déclaré face à des élus. 

12h07: Le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete, s’exprime devant la presse. "Il faut penser à l’état d’épuisement de nos soignants", a-t-il déclaré. "Olivier Véran s’est donné jusqu’à cet après-midi pour me répondre [concernant les nouvelles mesures qui pourraient être mises en place]", a précisé l'élu. Le maire de Dunkerque demande « d’augmenter les vaccinations ».

11h22: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Les Etats-Unis ont dépassé lundi le demi-million de morts du coronavirus, sinistre jalon rappelant combien la situation sanitaire reste grave dans le monde entier, malgré la lueur d'espoir que constituent les vaccins. «Davantage d'Américains sont morts pendant cette pandémie que lors de la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale et la guerre du Vietnam combinées», a souligné lundi le président Joe Biden dans une proclamation, moins d'un an après l'annonce, le 29 février 2020, du premier mort du virus aux Etats-Unis.

Le président démocrate a aussi ordonné une mise en berne des drapeaux sur l'ensemble des bâtiments fédéraux pendant cinq jours.

«C'est quelque chose qui restera dans l'histoire», a souligné l'immunologue Anthony Fauci, conseiller du président américain Joe Biden.

Le seuil des 400.000 décès avait été dépassé un mois plus tôt, à la veille de l'investiture de Joe Biden, qui a fait de la lutte contre l'épidémie la priorité absolue de son début de mandat.

Aux Etats-Unis, le rythme actuel des vaccinations (1,7 million d'injections quotidiennes en moyenne) donne cependant espoir. «Je crois que nous allons nous rapprocher de la normalité d'ici la fin de cette année», a ainsi affirmé vendredi Joe Biden. Plus de 44,1 millions de personnes ont déjà reçu au moins une dose des deux vaccins autorisés aux Etats-Unis (Pfizer/BioNTech et Moderna), dont 19,4 millions ont eu les deux injections requises. Selon Joe Biden, 600 millions de doses, de quoi vacciner l'ensemble de la population, seront disponibles d'ici fin juillet. Et les Etats-Unis pourraient bien avoir un troisième vaccin autorisé d'ici la fin de la semaine, celui de Johnson & Johnson, sur lequel un comité doit rendre un avis consultatif vendredi.

Comme les salles obscures new-yorkaises, le Royaume-Uni devrait progressivement rouvrir après les restrictions imposées début janvier face à une explosion de l'épidémie liée au variant apparu dans le Kent. Le Premier ministre Boris Johnson a présenté lundi un plan progressif pour faire sortir du reconfinement le pays européen le plus durement frappé par le Covid-19, avec plus de 120.000 morts.

Le gouvernement britannique a annoncé viser une réouverture des commerces non essentiels et des musées à partir du 12 avril en Angleterre. Suivront les cinémas, hôtels, stades (avec maximum 10.000 personnes) et restaurants à partir du 17 mai. L'objectif est de lever les dernières restrictions en juin. Les écoles rouvriront elles dès le 8 mars. Chaque nation décidant de sa stratégie en matière de déconfinement, les écoles rouvrent progressivement dès lundi en Ecosse et au Pays-de-Galles.

La campagne de vaccination lancée en décembre bat son plein: un adulte sur trois a reçu une première dose. D'ici mi-avril, les plus de 50 ans devraient tous avoir reçu une première dose. En Allemagne, malgré la crainte d'une troisième vague épidémique liée au variant britannique, les écoles rouvrent lundi dans la majeure partie du pays avec des conditions sanitaires drastiques, après deux mois de fermeture.

09h42: « Des mesures supplémentaires de freinage » de l’épidémie vont être mises en place à Dunkerque à l’issue d’une concertation avec les élus, a annoncé mardi Matignon à l’AFP après un entretien dans la matinée entre Jean Castex et le maire de la ville Patrice Vergriete.

Le Premier ministre, qui a constaté la « forte dégradation des indicateurs sanitaires ces dernières heures,  »demande à ce que le travail de concertation locale des élus et des autorités publiques du territoire permette de définir la réponse la mieux adaptée à la situation« , a indiqué Matignon.

Lundi, le maire de Dunkerque avait demandé un entretien avec M. Castex pour  »examiner en urgence" la situation dans sa ville, où l’épidémie de Covid-19 flambe avec un taux d’incidence à 901 cas pour 100.000 habitants dans l’agglomération.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a échangé lundi soir avec M. Vergriete et ses services ont confirmé qu’il se rendrait sur place mercredi.

L’épidémie de coronavirus connaît actuellement une résurgence dans certaines parties du pays qui conduisent l’Etat à territorialiser ses mesures. Lundi, un confinement inédit pour les deux prochains week-ends a été ordonné à Nice et sur 63 communes du littoral des Alpes-Maritimes. La préfecture de ce département a également demandé la fermeture pour 15 jours, à partir de ce mardi, des commerces de plus de 5.000 m2, hors pharmacies et commerces alimentaires. Et la jauge est portée à 15 m2 par personne pour les commerces de plus de 400 m2.

Le taux d’incidence de la métropole niçoise est cependant inférieur à celui de la communauté urbaine de Dunkerque, avec 700 cas positifs pour 100.000 habitants, contre 588 pour les Alpes-Maritime et 190 pour la moyenne nationale.

08h12: Le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés en réanimation a dépassé hier les 3.400 personnes, un niveau qui n'avait plus été atteint depuis début décembre, selon les chiffres publiés par Santé publique France. 3.407 malades du Covid-19 sont actuellement en réanimation, et ces services qui prennent en charge les formes les plus graves ont enregistré 274 nouvelles admissions en 24 heures. Il faut remonter au 3 décembre pour retrouver un nombre équivalent de patients dans ces services.

La France était alors en phase descendante de la deuxième vague de l'épidémie, qui avait connu un pic à 4.903 malades en réanimation le 16 novembre. Ce nombre était retombé à 2.573 le 7 janvier et remonte régulièrement depuis. Au total, 25.831 patients avec un diagnostic de Covid-19 sont hospitalisés, soit 367 de plus que la veille, avec 1.529 nouvelles hospitalisations en 24 heures.

Depuis le début de l'épidémie, le Covid-19 a fait 84.639 décès, dont 60.159 en milieu hospitalier (soit 334 morts en 24 heures) et 24.480 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux, selon les données gouvernementales. Seulement 4.646 nouvelles contaminations ont en revanche été enregistrées depuis la veille, contre plus de 22.000 cas dimanche, les chiffres de début de semaine marquant toujours un creux car moins de tests sont réalisés le week-end.

Le taux de positivité, qui mesure le pourcentage de personnes positives au virus Sars-CoV-2 parmi les personnes testées, progresse lui à 6,4%, après 6,3% la veille. 1.161.983 personnes sont désormais vaccinées contre le Covid-19 (après deux injections), selon des chiffres arrêtés samedi, et 2.564.530 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin.

07h49: Plusieurs dizaines de parents d'élèves se sont mobilisés au rectorat de la Guadeloupe, pour dénoncer le port du masque obligatoire pour les enfants dès l'école élémentaire, mesure applicable pour la première fois dans l'archipel à partir de lundi. Jusque là, compte tenu de sa situation sanitaire plus favorable, la Guadeloupe bénéficiait d'un aménagement de cette mesure, pourtant en vigueur en France hexagonale, grâce au décret préfectorale du 16 octobre, qui n'imposait le masque qu'à partir de 11 ans. Or, l'arrivée de variants sur le territoire a changé la donne. "Le port du masque devient obligatoire à l'école élémentaire", annonçait ainsi le Rectorat dans un communiqué, le 18 février.

Dans une lettre ouverte, les parents de l'école Fernande Bonchamps, à Pointe-à-Pitre, dénonçaient cette mesure, le 20 février mettant en avant "nos températures, et aujourd'hui notre carême durant lequel forcément il sera impossible pour nos enfants de supporter un masque toute la journée ; Sans compter nos écoles, nos classes à l'intérieur desquelles le manque d'aération, de ventilation, de climatisation est criant".

Lundi, après avoir rencontré une délégation de parents d'élèves, mobilisés suite à des appels sur les réseaux sociaux, la rectrice d'Académie, Christine Gangloff-Ziegler a expliqué sur RCI Guadeloupe (Radio Caraïbes International " avoir convenu "de remonter leurs doléances auprès de notre ministère pour qu'ils en aient connaissance".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Amos
23/février/2021 - 20h29
MachinBou a écrit :

Bonjour Amos.

Lorsqu'Emmanuel Macron a pris la décision de ne pas confiner, il n'y avait ni variant indien ou inuit mais la souche britannique, elle, existait bel et bien : on la connaissait, elle avait même fait pas mal de dégâts chez certains de nos voisins européens et commencé à faire son lit dans notre pays (essentiellement en Ile-de-France.) Croire qu'on s'en sortirait mieux qu'ailleurs avec un couvre-feu à 18h, ce n'était même pas prendre un risque, ça relevait carrément de la pensée magique. Un confinement strict mais court aurait fait chuter le taux de charge hospitalière et nous aurait très certainement donné une précieuse longueur d'avance sur ce mutant, notamment en regard de la vaccination qui progresse et qui, nous l'espérons tous, nous débarrassera à terme de ce fléau.

Votre argument chiffré se tient tout à fait au niveau national mais combien de temps cela durera-t-il si on continue de traiter les départs de feu locaux à coup de brumisateurs smiley ? Il faudrait confiner strictement ces régions les plus touchées et peut-être même envisager des mesures spécifiques pour les départements limitrophes (pour le coup, un confinement le week-end et une priorisation des vaccins me paraîtraient pertinents.)

Je tiens à préciser que je ne suis pas un aficionado du confinement, loin de là. C'est pourquoi, si nous devions encore passer par là, mieux vaudrait que ce soit fort (certes) mais court et efficace.

Quand ma tante était infirmière, lorsque un malade partait, elle utilisait un fumigateur pour nettoyer la chambre en profondeur. Et je parle d'un temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaitre. 

Depuis c'est interdit, il parait que c'est très dangereux pour la santé; mais il n'y avait pas certaines maladie comme le staphylocoque doré.

C'est peut être dangereux mais surtout ça coute de l'argent parce qu'il faut un temps de fumigation et de repose de la pièce, ce qui fait qu'on ne peut pas mettre un malade rapidement.

Et c'est toujours pareil avec ce confinement. C'est juste financier parce que ne me dites pas qu'on ne peut pas faire comme les chinois et créer 500 lit dans une ville, le professeur servant de référant aux infirmières et infirmiers.

Portrait de HELLO06
23/février/2021 - 17h01

Moi, j'aimerais comprendre : comment a-t-on pu laisser des résidents anglais venir en France, pendant les fêtes de fin d'année,   alors que l'on savait pertinemment que le variant anglais sévissait gravement en Angleterre ? Sachant que les tests PCR demandés n'étaient pas, à eux seuls, suffisants. La quarantaine  appliquée par le Royaume Uni...!!!! mais pas nous!

Combien de résidents en France  n'ont pas pu fêter Noël  avec leur famille...!!! ?

Beaucoup ont fait d'énormes sacrifices pour au final être réduits à néant.

Bravo la logique du truc!

On navigue à vue mais là on savait la dangerosité de ce variant.

 

Portrait de PhilRAI
23/février/2021 - 14h31
Tellier a écrit :

C'est une position courageuse de votre part !

Et je ne doute pas un instant, que si par malheur vous étiez contaminé, vous continuerez a demander "Laissez moi mourir !!!".

Non, on va voir les médecins qui traitent leurs malades, comme Raoult, Erbstein qui a fait un pamphlet intitulé "je ne pouvais pas les laisser mourir" ! Se laisser mourir c'est accepter le paracétamol qui ne sert à rien en attendant que ça passe ou que ça s'aggrave. 

Portrait de PhilRAI
23/février/2021 - 14h28
seki a écrit :

Avancer des choses qui ont maintes fois été démenti n'est pas un argumentaire non plus. Apporter des arguments pour contredire les décisions des autorités est intéressant, le reste c'est comme pisser dans un violon.

Quoi  ? les CT qui ne sont pas donnés ça a été démenti ? Où ça ? les labos qui ont des CT trop élevés avec 90% de faux positifs, ça a été démenti ? Où ça ? 

Les médicaments qui guérissent, l'hydroxychloroquine, l'azithromycine, l'ivermectine et d'autres,  aucune étude sérieuse ne prouve le contraire, on en trouve énormément qui confirment, comme les médecins de terrain peuvent le constater, c'est efficace.

Portrait de jtm m
23/février/2021 - 14h23
Tellier a écrit :

C'est une position courageuse de votre part !

Et je ne doute pas un instant, que si par malheur vous étiez contaminé, vous continuerez a demander "Laissez moi mourir !!!".

C'est toujours agréable de lire des réponses totalement à côté de la plaque.

On se sent tout de suite plus intelligent.

Portrait de lemurdhadrien
23/février/2021 - 14h18

Vous le sentez venir le reconfinement qui sera annoncé avant la fin de la semaine ? Comptez sur Santé Publique France pour bidonner les chiffres et pousser ainsi le Pdt a cette décision ! 

Portrait de MachinBou
23/février/2021 - 13h54
Amos a écrit :

Qu'est ce qu'on fera quand on aura le variant indien qui est un variant du variant Inuit? On reconfine de suite ou on attend? Et quand on aura la covid29? 

Tiens je propose qu'on se reconfine tout de suite pour l'arrivée de la covid 29.

Il n'y a pas d'urgence sanitaire, il y a juste un manque de lit de réa, et encore, moins de la moitié de lit de réa sont utilisés. Et oui, on pense hôpitaux publics mais il y a aussi le privé.

Le gros problème de la France, c'est son élite, incapable de voir plus loin que leur porte-monnaie

Bonjour Amos.

Lorsqu'Emmanuel Macron a pris la décision de ne pas confiner, il n'y avait ni variant indien ou inuit mais la souche britannique, elle, existait bel et bien : on la connaissait, elle avait même fait pas mal de dégâts chez certains de nos voisins européens et commencé à faire son lit dans notre pays (essentiellement en Ile-de-France.) Croire qu'on s'en sortirait mieux qu'ailleurs avec un couvre-feu à 18h, ce n'était même pas prendre un risque, ça relevait carrément de la pensée magique. Un confinement strict mais court aurait fait chuter le taux de charge hospitalière et nous aurait très certainement donné une précieuse longueur d'avance sur ce mutant, notamment en regard de la vaccination qui progresse et qui, nous l'espérons tous, nous débarrassera à terme de ce fléau.

Votre argument chiffré se tient tout à fait au niveau national mais combien de temps cela durera-t-il si on continue de traiter les départs de feu locaux à coup de brumisateurs smiley ? Il faudrait confiner strictement ces régions les plus touchées et peut-être même envisager des mesures spécifiques pour les départements limitrophes (pour le coup, un confinement le week-end et une priorisation des vaccins me paraîtraient pertinents.)

Je tiens à préciser que je ne suis pas un aficionado du confinement, loin de là. C'est pourquoi, si nous devions encore passer par là, mieux vaudrait que ce soit fort (certes) mais court et efficace.

Portrait de Tellier
23/février/2021 - 13h33
jtm m a écrit :

Marre de cette infantilisation. Laissez-nous vivre !

#Stop-Au-Couvre-Feu

C'est une position courageuse de votre part !

Et je ne doute pas un instant, que si par malheur vous étiez contaminé, vous continuerez a demander "Laissez moi mourir !!!".

Portrait de PhilRAI
23/février/2021 - 13h21
maurice anticassos a écrit :

 

je crois qu'on en tient un bon là. celui là, pourquoi ne pas le garder pour faire des expériences sur les méfaits de la drogue, de l'alcool, ou l 'analphabétisation en milieu rural ?

Commencez déjà par vous intéresser au sujet actuel et à la façon dont on nous enfume avec les tests PCR et leurs faux positifs.

Portrait de Amos
23/février/2021 - 12h36
MachinBou a écrit :

Vous avez entièrement raison. On a laissé passer une occasion unique en Europe d'échapper à une poussée du variant britannique sur notre sol, tout ça à cause d'un président imbus de sa personne qui a choisi de jouer aux dés. Et même maintenant, alors que l'embarcation commence à prendre l'eau de partout, on s'acharne de plus belle avec des mesurettes en bois. Il aurait fallu confiner strictement la région niçoise ET le Nord ET la Moselle dès les premières alertes. Mais non, on tergiverse derechef avec un confinement aménagé, uniquement le week-end et uniquement dans le sud ! Oubliez les projections optimistes de l'Inserm les enfants ! Si on ne fait même pas ce qu'il faut là où il le faudrait pourtant, dans deux semaines cette saleté de microbe provoquera des saturations hospitalières partout !

Qu'est ce qu'on fera quand on aura le variant indien qui est un variant du variant Inuit? On reconfine de suite ou on attend? Et quand on aura la covid29? 

Tiens je propose qu'on se reconfine tout de suite pour l'arrivée de la covid 29.

Il n'y a pas d'urgence sanitaire, il y a juste un manque de lit de réa, et encore, moins de la moitié de lit de réa sont utilisés. Et oui, on pense hôpitaux publics mais il y a aussi le privé.

Le gros problème de la France, c'est son élite, incapable de voir plus loin que leur porte-monnaie

Portrait de lemurdhadrien
23/février/2021 - 12h28

Augmenter les vaccinations n'aura strictement aucun effet la période d'incubation étant entre 15 et 18 jours !

Portrait de jtm m
23/février/2021 - 12h22

Marre de cette infantilisation. Laissez-nous vivre !

#Stop-Au-Couvre-Feu

Portrait de seki
23/février/2021 - 12h19
PhilRAI a écrit :

Parce que vous n'avez pas d'arguments sérieux pour contrer ceux que j'avance.

Avancer des choses qui ont maintes fois été démenti n'est pas un argumentaire non plus. Apporter des arguments pour contredire les décisions des autorités est intéressant, le reste c'est comme pisser dans un violon.

Portrait de VNBis
23/février/2021 - 11h50

A Nice on confine une région parce que la réa a 24 lits occupés sur 26 ...

26 lits pour une telle densité de population ... 500 milliards dépensés et on en est toujours là ...

Quand on voit le désastre économique de telles mesures ... lamentable

 

Portrait de MachinBou
23/février/2021 - 11h48
Alexdelouest a écrit :

Le gouvernement en est responsable : il y a trois semaines il fallait tout fermer à clef, il y a 1 semaine on réfléchissait à tout rouvrir même les festivals et là on remet un confinement pour certains. Les gens ne comprennent plus ce qu´il faut faire. 

Vous avez entièrement raison. On a laissé passer une occasion unique en Europe d'échapper à une poussée du variant britannique sur notre sol, tout ça à cause d'un président imbus de sa personne qui a choisi de jouer aux dés. Et même maintenant, alors que l'embarcation commence à prendre l'eau de partout, on s'acharne de plus belle avec des mesurettes en bois. Il aurait fallu confiner strictement la région niçoise ET le Nord ET la Moselle dès les premières alertes. Mais non, on tergiverse derechef avec un confinement aménagé, uniquement le week-end et uniquement dans le sud ! Oubliez les projections optimistes de l'Inserm les enfants ! Si on ne fait même pas ce qu'il faut là où il le faudrait pourtant, dans deux semaines cette saleté de microbe provoquera des saturations hospitalières partout !

Portrait de ago47
23/février/2021 - 11h21
PhilRAI a écrit :

Parce que vous n'avez pas d'arguments sérieux pour contrer ceux que j'avance.

quels arguments ???? je ne vois que "vos" certitudes que vous nous rabâchez à la première occasion. 

Dans cette situation, vous êtes un nuisible.

Portrait de maurice anticassos
23/février/2021 - 10h55
PhilRAI a écrit :

Toujours la même escroquerie les "atteints du Covid-19" sont en réalité pour une bonne part des faux positifs des tests PCR pour CT trop élevé, des faux covid déclarés par les hôpitaux pour toucher la prime, et quelques vrais malades qui n'auraient jamais dû être hospitalisés s'ils avaient été soignés à temps avec de l'hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine ou autre.

 

je crois qu'on en tient un bon là. celui là, pourquoi ne pas le garder pour faire des expériences sur les méfaits de la drogue, de l'alcool, ou l 'analphabétisation en milieu rural ?

Portrait de PhilRAI
23/février/2021 - 10h49
ago47 a écrit :

je le reconnais humblement..!!!!! Mais il y a longtemps qu'à vous lire j'ai compris que ça servirait à rien.

Parce que vous n'avez pas d'arguments sérieux pour contrer ceux que j'avance.

Portrait de Serano
23/février/2021 - 10h21
PhilRAI a écrit :

Bien sûr que si qu'ils existent ! Ça commence dès CT 25 où 32% des positifs concernent des virus morts, donc faux positifs, 78% à CT 30, 97% à CT 35 ! Les laboratoires montent jusqu'à CT 50 ! 

Les médicaments que j'ai cités sont efficaces, les médecins de terrain et leurs patients le prouvent.

C'EST EXACTEMENT ÇA. LEURS MENSONGES ET FAUX MALADES, ÇA COMMENCE À FAIRE CHIER.

Portrait de Harriet
23/février/2021 - 10h05

Dunkerque ?

C'était prévisible en cette période où le carnaval est une institution comme en Martinique , d'ailleurs ... Pas de bandes mais probablement des "chapelles clandestines" ...

Encore une conséquence de ce couvre-feu contreproductif  : les gens ne peuvent plus être à l'extérieur ? Ils s'entassent dans les lieux clos ... (comme dimanche dernier , où il y avait plus de 25 jeunes, dans  une chambre d'étudiant , mitoyenne de celle de ma fille) ....

PS: Suis née à Malo-les Bains ... smiley

Portrait de ago47
23/février/2021 - 10h05
PhilRAI a écrit :

En voilà une réponse argumentée et construtive !

je le reconnais humblement..!!!!! Mais il y a longtemps qu'à vous lire j'ai compris que ça servirait à rien.

Portrait de PhilRAI
23/février/2021 - 09h56
ago47 a écrit :

Je sais pas par quoi vous avez été contaminé.

Mais de toute évidence ça va pas être simple à éradiquer.smileysmiley

En voilà une réponse argumentée et construtive !

Portrait de PhilRAI
23/février/2021 - 09h55
Alexdelouest a écrit :

Il s’agirait de s’éduquer : les faux positifs n’existent pas. Mais bon, vu que vous terminez par la fameuse tambouille magique… on comprend mieux.  

Bien sûr que si qu'ils existent ! Ça commence dès CT 25 où 32% des positifs concernent des virus morts, donc faux positifs, 78% à CT 30, 97% à CT 35 ! Les laboratoires montent jusqu'à CT 50 ! 

Les médicaments que j'ai cités sont efficaces, les médecins de terrain et leurs patients le prouvent.

Portrait de hummerH2
23/février/2021 - 09h31
ago47 a écrit :

Je sais pas par quoi vous avez été contaminé.

Mais de toute évidence ça va pas être simple à éradiquer.smileysmiley

smileysmiley

Portrait de ago47
23/février/2021 - 09h22
PhilRAI a écrit :

Toujours la même escroquerie les "atteints du Covid-19" sont en réalité pour une bonne part des faux positifs des tests PCR pour CT trop élevé, des faux covid déclarés par les hôpitaux pour toucher la prime, et quelques vrais malades qui n'auraient jamais dû être hospitalisés s'ils avaient été soignés à temps avec de l'hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine ou autre.

Je sais pas par quoi vous avez été contaminé.

Mais de toute évidence ça va pas être simple à éradiquer.smileysmiley

Portrait de Alexdelouest
23/février/2021 - 09h20
PhilRAI a écrit :

Toujours la même escroquerie les "atteints du Covid-19" sont en réalité pour une bonne part des faux positifs des tests PCR pour CT trop élevé, des faux covid déclarés par les hôpitaux pour toucher la prime, et quelques vrais malades qui n'auraient jamais dû être hospitalisés s'ils avaient été soignés à temps avec de l'hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine ou autre.

Il s’agirait de s’éduquer : les faux positifs n’existent pas. Mais bon, vu que vous terminez par la fameuse tambouille magique… on comprend mieux.  

Portrait de Alexdelouest
23/février/2021 - 09h19

Le gouvernement en est responsable : il y a trois semaines il fallait tout fermer à clef, il y a 1 semaine on réfléchissait à tout rouvrir même les festivals et là on remet un confinement pour certains. Les gens ne comprennent plus ce qu´il faut faire. 

Portrait de PhilRAI
23/février/2021 - 09h17

Toujours la même escroquerie les "atteints du Covid-19" sont en réalité pour une bonne part des faux positifs des tests PCR pour CT trop élevé, des faux covid déclarés par les hôpitaux pour toucher la prime, et quelques vrais malades qui n'auraient jamais dû être hospitalisés s'ils avaient été soignés à temps avec de l'hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine ou autre.