12:02

Coronavirus: Le désespoir des commerçants après l'annonce d'un reconfinement local inédit sur le littoral des Alpes-Maritimes - VIDEO

"Ca commence à être très pesant": la lassitude pointe à Nice après l'annonce par les autorités d'un confinement inédit les prochains week-ends dans la ville et sur le littoral des Alpes-Maritimes pour contrer la flambée du Covid-19 dans ce département particulièrement touché. Des décisions qui font également monter le stress chez les commerçants des villes concernées qui voient déjà leur chiffre d'affaires chuter depuis presque un an.

"C’est probablement nécessaire mais ça fait plus d'un an que ça dure", soupire Cécile Saliou, 45 ans, peu de temps après la présentation des nouvelles mesures par les autorités.

Redouté par les habitants, mais appelé de leurs voeux par certains élus, le reconfinement partiel concernera les habitants des communes du littoral des Alpes-Maritimes s'étendant de Théoule-sur-Mer à Menton, zone qui regroupe environ 90% de la population du département, pour les deux derniers week-ends des vacances scolaires (27-28 février et 6-7 mars).

"J’ai de la chance je suis enseignante donc la semaine prochaine je suis en vacances, je peux sortir", tente de relativiser Mme Saliou.

Comme lors du premier confinement il y a un an, les sorties d'une heure seront autorisées le week-end, mais dans un rayon de 5 km, avec attestation (médecins, animaux de compagnie, sport, promenade).

"Ca nous fait perdre une journée de travail, le samedi, qui est une journée importante", déplore Philippe Bernini, libraire. "Ils (les autorités) disent quasiment qu'il faut pas venir à Nice, alors même le reste de la semaine les gens n'oseront pas se déplacer", craint le sexagénaire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lemurdhadrien
23/février/2021 - 14h20

Sérieusement ils s'étonnent ? Depuis plusieurs semaines des reportages sur Nice montrent, très clairement, que le port du masque et le respect des gestes barrière sont en option de partout  !

La conférence de Presse de samedi le confirme : le Maire de Nice M. ESTROSI reste bien collé à moins de 80 cm de M. VERAN afin d'être sûr que l'objectif le capte !