10:16

Afghanistan: Une vidéo déchirante montrant deux enfants en pleurs près du corps de leur mère, inconsciente suite à une explosion à Kaboul, suscite l'indignation dans le monde entier

Une vidéo déchirante montrant deux enfants en pleurs près du corps de leur mère, inconsciente suite à une explosion dimanche à Kaboul, a été partagée en masse sur les réseaux sociaux, suscitant l'indignation en Afghanistan après 40 ans de conflit. "Maman relève-toi... Maman", peut-on entendre deux petites filles, l'une couverte de sang, crier à côté de leur mère, allongée sur le trottoir et blessée lors de l'explosion, dans une vidéo filmée par un journaliste local.

"Vers 16h22, de sauvages terroristes ont détoné une mine (à) Kaboul. Le conducteur du véhicule de police (ciblé) et un enfant de rue ont été tués, et cinq autres personnes dont une femme et deux enfants ont été blessés," a indiqué Ferdaws Faramarz, porte-parole de la police de la capitale. "Les enfants sont soignés à l'hôpital pour des blessures légères. La mère malheureusement a été gravement blessée", a-t-il précisé, faisant référence à la vidéo. Enregistrée juste après l'explosion, la vidéo est devenue virale dans les heures qui ont suivi. Elle montre, à travers fumée et poussière, des corps inertes sur le goudron, et ces deux petites-filles auprès de leur mère inconsciente. "Maman est-ce que tu m'entends ?" gémit l'une d'entre elles alors que le corps de la femme est emmené vers une voiture. L'attaque n'a pas été revendiquée, mais les forces afghanes sont les premières cibles des talibans, qui les attaquent quotidiennement. Le porte-parole des insurgés a cependant déclaré que l'explosion "n'a rien à voir" avec les talibans.

La vidéo a immédiatement fait réagir les internautes afghans, outrés et horrifiés, utilisant le hashtag "Maman, relève-toi" écrit en langue Dari. "Insupportable de regarder cette mère et ses enfants comme ça", a réagi Ejaz Malikzada sur Twitter. "Comment ceux qui commettent cela peuvent-ils se regarder dans le miroir lorsque que l'on voit des enfants pleurer face à leur mère blessée ? Cela doit CESSER", a déclaré Fawzia Koofi, une membre de la délégation de négociateurs de Kaboul dans le cadre des pourparlers de paix avec les talibans.

La violence en Afghanistan a augmenté ces derniers mois, en dépit de ces négociations engagées depuis septembre au Qatar, qui n'ont jusqu'ici permis aucune percée notoire. Dans la capitale, les explosions sont quasi quotidiennes, et dans les campagnes les combats font rage. Les assassinats ciblés de journalistes, défenseurs des droits, juges et personnalités politiques sont également devenus de plus en plus fréquents. Washington et Kaboul les ont imputés aux talibans, qui nient quant à eux être impliqués.

L'incident de dimanche intervient alors que la nouvelle administration du président Joe Biden doit annoncer dans les prochains jours sa décision sur le retrait militaire du pays prévu d'ici mai, selon l'accord historique conclu en février 2020 à Doha par les Etats-Unis et les talibans. Le contingent américain a été ramené à 2.500 soldats début 2021, mais le gouvernement de M. Biden a signifié sa volonté de revoir l'accord américano-taliban, notamment pour "évaluer" le respect par les insurgés de leurs engagements.

Ailleurs sur le web

Vos réactions