17/01 10:46

Inceste - Le hashtag #meetooinceste lancé hier sur les réseaux sociaux provoque une vague de témoignages sans précédent en France avec plus de 6.000 tweets en 24h

Près de 6.000 témoignages ont été postés en France dans la seule journée de samedi, c'est sans doute un phénomène jamais vu en matière d'inceste. Dans la foulée de l'affaire Olivier Duhamel, la parole de centaines de personnes s'est libérée et le hashtag #MeTooInceste a vu le jour sur les réseaux sociaux. Sur le modèle du mouvement #MeToo, des milliers de tweets ont été publiés ces derniers jours. Ce hashtag était en quatrième position sur Twitter ce samedi 16 janvier.

Selon le mouvement féministe #Noustoutes interrogé par l'AFP, «ces témoignages viennent confirmer ce que disent et répètent depuis de nombreuses années les professionnels de la protection de l'enfance : les personnes qui commettent le crime d'inceste viennent de tous les milieux [et les victimes] ne sont pas entendus». «Nous aurions la possibilité de détecter ces violences très vite et de les faire cesser» avec des campagnes de prévention massives, estime le mouvement.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jilou1994
18/janvier/2021 - 13h20

Il faut dénoncer fermement incestes et autres abus sexuels du même calibre mais il faut s'assurer que la dénonciation est véridique sinon bonjour les réactions pour ceux qui font de la diffamation. 

Portrait de Oh Yes It's Good
17/janvier/2021 - 19h42
Mite1 a écrit :

Donc on ne fait rien Bravo. On est encore loin de s’en sortir. A vomir

N'importe quoi... Vous voyez, je fais juste la différence entre un "Olivier Duhamel" (je mets entre guillemets pour la présomption d'innocence...), et un gamin de 10-12 ans qui agresse sexuellement sa cousine, sans discernement, en refoulant probablement une agression qu'il a lui-même subie.

Je ne pense pas qu'il soit judicieux de balancer le nom d'un adulte aujourd'hui pour des faits qu'il a commis lorsqu'il était enfant et pour lesquels il était finalement lui aussi la victime, ou alors il faut aussi (surtout) balancer le nom des adultes, d'autant plus si ceux-ci étaient au courant...

Portrait de Mite1
17/janvier/2021 - 19h13
Oh Yes It's Good a écrit :

Il y a quand même des personnes qui sont dénoncées alors qu'elles ont commis ces actes  alors qu'elles étaient, non pas adultes, mais enfants... donc qu'en penser...? smiley

Donc on ne fait rien Bravo. On est encore loin de s’en sortir. A vomir

Portrait de Oh Yes It's Good
17/janvier/2021 - 17h00
Mite1 a écrit :

Révoltant, abjecte, tous ces criminels devraient être emprisonnés mais la justice et police gendarmerie ne prennent pas tout au sérieux et pourtant on connaît des cas autour de nous qui ne sont pas pris au sérieux. Ça donne la nausée 

 

Il y a quand même des personnes qui sont dénoncées alors qu'elles ont commis ces actes  alors qu'elles étaient, non pas adultes, mais enfants... donc qu'en penser...? smiley

Portrait de Mite1
17/janvier/2021 - 14h41

Révoltant, abjecte, tous ces criminels devraient être emprisonnés mais la justice et police gendarmerie ne prennent pas tout au sérieux et pourtant on connaît des cas autour de nous qui ne sont pas pris au sérieux. Ça donne la nausée