13/01 19:45

Coronavirus: La Covid-19 a tué 232 personnes à l'hôpital en France en 24h - Jean-François Delfraissy : "Le variant anglais va rapidement s'étendre en France si des mesures ne sont pas prises"

19h44: La Covid-19 a tué 232 personnes à l'hôpital en France au cours de ces dernières 24 heures, selon le dernier bilan communiqué mercredi soir par Santé Publique France, un chiffre en légère baisse par rapport à la veille (262 morts mardi). Le nombre de patients hospitalisés, lui, reste relativement stable. 24.735 personnes sont hospitalisées en raison d'une infection à Covid-19 ce jour, soit 1588 nouveaux patients au cours de ces 24 dernières heures. La veille, 1660 nouvelles admissions avaient été enregistrées à l'hôpital en raison du Covid.

18h44: Jean-François Delfraissy, président du Conseil Scientifique, sur France Info: "Le variant apparu au Royaume-Uni va rapidement s'étendre en France si des mesures en sont pas prises". Le variant identifié en Angleterre se situe "à peu près à 1%" des 100 000 tests réalisés en France, affirme Jean-François Delfraissy. Cela fait donc environ 1.000 personnes contaminées par ce variant.

17h41: Le pape François, âgé de 84 ans, s'est fait vacciner mercredi contre le Covid-19 au premier jour de la campagne de vaccination organisé par le micro Etat du Vatican, selon deux journalistes proches du souverain pontife. Selon des journalistes du grand quotidien argentin La Nacion et de la revue jésuite américaine America, tous deux spécialistes du Vatican et amis du pape, François a été vacciné mercredi dans l'entrée de la salle d'audience Paul VI, de la cité du Vatican. Sollicité, le Saint-Siège n'a pas encore confirmé l'information. Son porte-parole Matteo Bruni a en revanche annoncé le début de la campagne de vaccination pour les quelque 5.000 habitants et employés du Vatican. Dans un entretien télévisé diffusé dimanche soir, François avait indiqué avoir lui-même "pris rendez-vous" pour le faire, qualifiant l'opposition au vaccin de "négationnisme suicidaire" et mettant en exergue "un choix éthique" indispensable pour protéger la vie des autres.

17h28: Matignon annonce que le Premier Ministre Jean Castex tiendra une conférence de presse demain à 18h, entouré de 5 ministres. Seront présents Jean-Michel Blanquer (Education), Bruno Le Maire (Economie), Roselyne Bachelot (Culture), Olivier Véran (Santé) et Frédérique Vidal (Enseignement supérieur).

17h14: 1.564 morts dans les dernières 24 heures en Grande-Bretagne, plus lourd bilan jamais enregistré outre-Manche. Au total, 84 767 personnes sont mortes du Covid-19 au Royaume-Uni, selon le ministère de la Santé. Le nombre de cas recensés en 24 heures s'élève lui à 47 525.

16h39: La mise en place d'un couvre-feu dès 18H00 dans une dizaine de départements depuis début janvier a permis "une circulation moins importante" du virus, "c'est-à-dire que la dynamique de croissance du virus est moins rapide que dans d'autres territoires", a assuré mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Le Premier ministre doit s'exprimer jeudi lors d'une conférence de presse aux côtés du ministre de la Santé, Olivier Véran, au cours de laquelle de nouvelles annonces sont attendues, a-t-il confirmé.  "Manifestement, il y a un effet sur la circulation du virus de l'avancement du couvre-feu à 18H00", a indiqué M. Attal lors du compte-rendu du conseil des ministres. "Dans les départements où le couvre-feu a été avancé, la circulation du virus est moins importante que dans d'autres départements français: c'est-à-dire qu'il croît moins vite, la dynamique de croissance du virus est moins rapide que dans d'autres territoires", a-t-il poursuivi, en prévenant qu'il était "évidemment trop tôt pour mesurer pleinement et absolument les effets". Il a souligné qu'une étude de Santé Publique France avait montré que "le couvre-feu était un instrument efficace pour lutter contre la circulation du virus, précisément parce qu'il permet de limiter les interactions sociales que l'on peut avoir en fin de journée dans des domiciles privés par exemple". "Et donc le choix d'avancer ce couvre-feu à 18H00 dans un certain nombre de départements vise évidemment à limiter encore davantage c'est interactions", a-t-il dit. Le couvre-feu dès 18H00 a été mis en place dans dix départements depuis le 2 janvier, une mesure étendue à sept départements supplémentaires depuis le week-end dernier. Une nouvelle extension, voire une généralisation à l'ensemble du territoire national font partie des pistes de travail, selon plusieurs membres du gouvernement, qui s'est par ailleurs réuni mercredi matin lors d'un séminaire en visioconférence.

16h37: Jean Castex a vigoureusement défendu mercredi la stratégie française de lutte contre le coronavirus, face aux critiques entourant "le manque d'anticipation" de la campagne de vaccination, en exhortant devant les sénateurs à ne pas "s'auto-flageller" et à être "fier". "La France n'a pas à rougir de sa stratégie globale de lutte contre cette pandémie", a assuré le Premier ministre dans une longue tirade lors de la séance de questions au gouvernement. "Je demande à ce que nous nous auto-flagellions pas. Ce n'est pas de l'auto-satisfaction: ce sont les Français qui ont fait les efforts nécessaires comme nous l'avions demandé entre Noël et le jour de l'An qui en sont largement responsables", a-t-il poursuivi. M. Castex était interpellé par le patron des sénateurs socialistes Patrick Kanner, qui l'a invité à s'expliquer sur le "manque d'anticipation" du gouvernement dans la campagne de vaccination. "Il faut associer plus étroitement les élus locaux et faire confiance à l'intelligence des territoires plutôt que faire appel à des cabinets de conseil privé", a notamment plaidé M. Kanner. "Notre stratégie vaccinale va se déployer, elle monte en charge", a assuré en retour M. Castex, ajoutant que "les choses se font dans l'ordre, sur tous les territoires". Rappelant que la vaccination serait ouverte à partir lundi aux personnes âgées de plus de 75 ans, M. Castex a multiplié les appels à la patience. "L'honnêteté commande de dire que cette vaccination prendra plusieurs semaines, ils sont plusieurs millions, 5 exactement et ça ne se fera pas en 8 jours", a-t-il fait valoir. "Ce n'est pas la peine de nous interpeller au bout de la première semaine en nous disant: +comment cela se fait que vous n'ayez pas vacciné 5 millions de personnes", a-t-il insisté. Afin d'illustrer son propos et avant la conférence de presse hebdomadaire de l'exécutif, M. Castex se rendra jeudi matin à Metz et Nancy, jour du lancement national de la prise de rendez-vous pour la vaccination des personnes de 75 ans et plus. Il visitera aussi un centre de vaccination à Nancy, ville précurseur en la matière puisque ces personnes âgées peuvent y recevoir une injection depuis mercredi matin.

15h03: Le nombre de pays et territoires où se trouve dorénavant le variant du coronavirus repéré initialement en Grande-Bretagne s'élève à 50 et il est de 20 pour le variant identifié en Afrique du Sud, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Une troisième mutation dont le Japon a annoncé dimanche la découverte pourrait impacter la réponse immunitaire et nécessite d'être étudiée plus avant, selon l'OMS qui évoque dans son bulletin hebdomadaire "un variant inquiétant". "Plus le virus SARS-CoV-2 se répand, plus il a d'occasion de muter", souligne l'OMS. "De hauts niveaux de contamination signifient que nous devons nous attendre à l'émergence de davantage de variants". Le SARS-CoV-2 est le virus responsable de la maladie Covid-19. Signalé pour la première fois à l'OMS le 14 décembre, le variant britannique VOC 202012/01 a été retrouvé dans 50 pays, territoires et zones, précise l'agence de l'ONU.

13h38: Vladimir Poutine ordonne une vaccination de masse en Russie à partir de la semaine prochaine

Le président Vladimir Poutine a ordonné de lancer une vaccination de masse de la population russe contre le nouveau coronavirus à partir de la semaine prochaine, vantant le vaccin développé par son pays comme le "meilleur". "Je demande de lancer une vaccination de masse de toute la population à partir de la semaine prochaine", a-t-il déclaré lors d'une réunion du gouvernement russe par visioconférence. "Le vaccin russe est le meilleur du monde", a assuré Vladimir Poutine.

12h54: Fortement touchée par le rebond de l’épidémie de Covid-19, la métropole nancéienne a ouvert officiellement aujourd'hui la campagne locale de vaccination des plus de 75 ans, résidant à domicile. Mais dès mardi, une quarantaine de personnes âgées, parvenues à prendre rendez-vous sur le site Doctolib, avaient pu se faire vacciner selon la mairie, alors que la campagne ne concernait encore que le personnel soignant et les résidents d’Ehpad.

La campagne nationale sera lancée officiellement jeudi, avec l’ouverture d’une ligne téléphonique pour la prise de rendez-vous, et une visite du Premier ministre Jean Castex en Lorraine. Celui-ci avait annoncé, entre autres mesures visant à accélérer le rythme des vaccinations, vivement critiqué pour sa lenteur, que la vaccination serait ouverte à toutes les personnes de plus de 75 ans à partir du lundi 18 janvier.

10h30: Avec près de trois morts par minute, les Etats-Unis ont enregistré mardi un nouveau record de morts du coronavirus en une seule journée, en pleine deuxième vague planétaire qui s'étend désormais jusqu'à la Chine, où des dizaines de millions d'habitants sont de nouveau confinés.

Un an après l'apparition du Covid-19 dans la province chinoise de Wuhan, la pandémie a fait au moins 1.945.437 morts dans le monde, selon un dernier bilan établi par l'AFP, avant les derniers chiffres américains.

Près de 91 millions de personnes ont été contaminées, et le branle-bas de combat s'intensifie -à coups de "lockdown", couvre-feu et autres restrictions impopulaires-, pour endiguer la deuxième vague qui frappe actuellement la planète.

Les Etats-Unis ont enregistré mardi plus de 235.000 nouvelles contaminations et 4.470 morts. Jamais jusqu'à présent ce pays, confronté à une flambée de l'épidémie dont il n'arrive pas à reprendre le contrôle depuis l'automne, n'avait encore dépassé la barre des 4.000 décès en 24 heures.

09h34: Le Conseil scientifique recommande de laisser les écoles ouvertes avec des mesures sanitaires renforcées face au variant apparu au Royaume-Uni. "Les données anglaises sur la pénétration du variant anglais dans les écoles ne sont pas suffisamment claires pour nous pousser à fermer les écoles en France", a indiqué Jean-François Delfraissy sur Franceinfo. Et d'ajouter : "Nous recommandons de poursuivre l'ouverture des écoles mais avec des mesures des surveillance beaucoup plus strictes". 

09h32: Le point sur la situation ce matin

Un Conseil de défense sanitaire pourrait décider mercredi de nouvelles mesures pour contenir la hausse des contaminations au coronavirus et affronter sa variante la plus contagieuse, qui commence à s'installer en France.

Après la réunion prévue à l'Elysée, il reviendra au gouvernement de Jean Castex d'en présenter les conclusions jeudi. Les autorités devraient tirer le bilan des fêtes de fin d'année et évaluer ses retombées sur l'épidémie de Covid-19.

Le chef du gouvernement, qui a jugé mardi que les Français s'étaient "bien comportés" à cette occasion, a indiqué la veille que "le couvre-feu suffit", semblant écarter un troisième reconfinement dans l'immédiat.

En revanche, l'ajout de territoires aux 25 départements déjà sous couvre-feu dès 18h00, voire sa généralisation à l'ensemble du pays, est envisagé, selon plusieurs sources proches du gouvernement.

Car les chiffres liés à l'épidémie inquiètent les autorités et le Conseil scientifique qui lui fournit des recommandations sur la conduite à tenir pour y faire face.

Le Covid-19 pèse toujours autant sur le système de santé français, avec 1.660 patients malades du Covid-19 admis en 24 heures, et plus de 19.000 nouveaux cas de contaminations enregistrés sur la même période, selon les chiffres de Santé publique France mardi soir.

Le pays n'en est pas moins "plutôt un bon élève" en la matière, selon le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, qui s'exprimait sur TF1 mardi soir.

Il a évoqué un sujet d'inquiétude, avec l'apparition sur le sol français du variant britannique du virus. Réputé plus contagieux, il a provoqué une flambée épidémique au Royaume-Uni.

Ce variant représente environ 1% des tests positifs au Covid-19 en France, selon les résultats préliminaires d'une enquête menée sur deux jours la semaine passée, a indiqué mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Mardi l'Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte-d'Azur a annoncé qu'un cluster marseillais, en lien avec ce variant, est "maîtrisé et sous contrôle".

L'ARS a précisé que les 24 malades de ce foyer épidémique ont probablement bien été tous infectés par cette souche.

M. Delfraissy a alerté sur la nécessité d'"essayer de limiter la vitesse d'apparition" du variant dit "anglais". Il a aussi pointé du doigt l'apparition d'un variant "dit sud-africain, qui est probablement un peu plus toxique" que l'anglais. Et appelé à "lui barrer la route".

Pour le scientifique, le "meilleur barrage" contre toutes les souches du virus restent les gestes barrières. Il a également évoqué d'"éventuelles restrictions de voyage" avec des pays où le "virus anglais" est très présent, et "probablement des mesures plus strictes" en général.

07h00 : Refusant de répondre à la question du reconfinement, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy invité du 20h de TF1  a expliqué: "On n'est pas dans l'extrême urgence. Laissons-nous quelques jours pour regarder les conséquences du 31 décembre, ce que deviennent les premiers chiffres de ce mutant anglais, poursuivons intensivement la vaccination et dans la course de vitesse, on va pouvoir se rattraper. En revanche on ne fait rien, on verra plusieurs dizaines de milliers de cas liés à ce virus anglais en avril. Ce qu'il faut, c'est essayer de limiter la vitesse d'apparition du virus anglais. Il n'y a pas que le virus anglais, il y a aussi un virus dit sud-africain probablement encore un peu plus toxique que ce virus anglais. Le virus anglais se transmet plus facilement mais il n'est pas plus pathogène. Le virus sud-africain pourrait peut-être échapper au vaccin", a-t-il poursuivi.

Prié de dire ce qu'il préconise pour enrayer la progression de l'épidémie, Jean-François Delfraissy a répondu: "le meilleur barrage c'est de poursuivre avec intensité les mesures barrières. Deuxièmement, essayons d'éviter qu'il y ait trop de virus qui arrivent d'Angleterre ou d'Irlande ou d'Ecosse avec probablement des restrictions sur les voyages, et le troisième point, c'est qu'il y aura certainement - et ce sont là des décisions politiques - un certain nombre de mesures plus strictes à prendre." 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BRETZEL68
14/janvier/2021 - 08h55
calendrier17 a écrit :

Ahhh encore le Castex avec sa tronche de macaque...

argumentaire imparable 

Bravo, je ne peux que m'incliner devant cet exposé qui m'a bien sûr totalement convaincu - merci de m'avoir ouvert l'esprit

Portrait de LesRipoublicains
13/janvier/2021 - 22h29

Et le pape, personne ne parle du pape ?

Pas plus que les 76 sous-papes ?

Voilà un État où vacciner les plus de 75 ans revient finalement à vacciner toute la population, ha ha ha !

Ceci étant, à 84 ans, si jamais il lui arrivait malheur (ce qui est du domaine du possible à tout instant à cet âge), je vois gros comme une maison les anti-vaccins brandir le spectre de la dangerosité vaccinale.

A propos, Bayrou vient de perdre son bras gauche, la ministre (tout aussi éphémère que lui ...) Marielle de Sarnez (69 ans). Quand je disais pour le pape ...  Pas décédée du vaccin tout de même ?

Portrait de J t -M M
13/janvier/2021 - 22h19
Jilou1994 a écrit :

Par jour on a en moyenne 1 643 mort en France. 

Mais pas que du CV.

Il convient de le préciser.

Même si cette année, on aura assurément plus de décès que les années précédentes.

Portrait de Imene28
13/janvier/2021 - 22h07

C'est dans 3 mois que ça va piquer. Quand la vague massive de faillites va arriver et qu'il n'y aura plus de pognon magique.

Les gens vont comprendre le hold up qui a eu lieu pendant qu'on les distrayait avec une grippette. 

Portrait de Jilou1994
13/janvier/2021 - 20h11

Par jour on a en moyenne 1 643 mort en France. 

Portrait de LOIC 33
13/janvier/2021 - 19h54

Mesures efficaces c'est le confinement total, comme l'applique l'Allemagne et d'autres pays et vacciner le maximum de personnes durant cette période

Portrait de J t -M M
13/janvier/2021 - 19h20
renelle a écrit :

Défraîchi  devrait se taire il est contre productif dès qu'il l'ouvre on a aucune envie le mettre en EHPAD 

...on a aucune envie... ?

Portrait de Mordicus
13/janvier/2021 - 18h12

Nous n'en finirons donc jamais... smiley

Portrait de bengalister
13/janvier/2021 - 17h57
Mon bon Blaze a écrit :

J’entends souvent que l’état ne peut pas tout, qu’ils font déjà beaucoup, que rien n’est prévisible avec ce virus, qu’ils ne sont pas responsables de la pandémie..... je ne supporte plus toutes ces excuses pour les déresponsabiliser. Ils ne savent rien organiser dans l’efficience. Ces énarques ne savent ni faire ni bien s’entourer. Et pire ils sont totalement déconnecté de la réalité du terrain. La complexité pour se faire vacciner va entraîner les problèmes que vous citez. Mais ça, ils n’y ont pas « pensé ». Quand on songe que la logistique de déploiement de la vaccination sur le territoire a été confié à un médecin, alors qu’un  logisticien de la 1ère PME venue aurait fait cent fois mieux.

Mouais enfin si vous parlez de la responsabilité du gouvernement sur le retard de la vaccination.

Pas convaincu que ça soit entièrement de leur faute. Pas entièrement car ce ne sont pas eux qui exécutent et diffusent les ordres: entre le ministère de la santé, les agences régionales, etc il y a plein d'intérmédiaires. IL y avait un organigramme qui trainait sur le net, un niveau hierarchique très profond. Bon c'est quand même eux qui sont censés prendre des décisions de haut niveau claires, à temps et s'assurer qu'elles sont bien appliquées.

Mais ça reste la France, à chaque fois qu'un gouvernement essaie de réformer les mamouths (surtout l'éducation nationale), les syndicats bloquent le pays.

Le passe-temps à la mode c'est de taper sur le gouvernement en place mais le bordel en France c'est un tout: de l'éducation nationale qui ne forme plus bien, des syndicats qui font plus de l'idéologie que de la défense des salariés et du bien commun et des politiques de moins en moins terribles.

Mais qui veut faire de la politique à part quelques tarés ou nuls qui se prennent pour des lumières. Les salaires ne sont pas si terribles et surtout maintenant c'est procès au c.. et menaces de mort.

 

Cette gestion de la vaccination qui est honteuse pour les débuts ça montre bien que notre état qu'on paie cher est de plus en plus déficient, et dépassé au niveau mondial.

 

Portrait de muzo 28
13/janvier/2021 - 17h39
ced101 a écrit :

attendez quelques jours d'autres centres vont ouvrir

 

le problème ce n'est pas le lieu de vaccination, ce sont les personnes qui ne peuvent pas se déplacer hors de leur domicile sans aide. C'est surtout une usine à gaz administrative, en France on aime la paperasse.

Portrait de muzo 28
13/janvier/2021 - 17h12
Nganiayajmm a écrit :

En tant que soignant de presque 60 balais, je me suis fait vacciner lundi, j'ai mon rv pour la 2ème injection le 1 er février. J'ai pris mes rv sur doctolib, OK à 2h00 du matin, ça emboutille sûrement moins qu'en pleine journée. 

mon vaccin est fait aussi smiley 

Portrait de Amos
13/janvier/2021 - 16h13
Mon bon Blaze a écrit :

J’entends souvent que l’état ne peut pas tout, qu’ils font déjà beaucoup, que rien n’est prévisible avec ce virus, qu’ils ne sont pas responsables de la pandémie..... je ne supporte plus toutes ces excuses pour les déresponsabiliser. Ils ne savent rien organiser dans l’efficience. Ces énarques ne savent ni faire ni bien s’entourer. Et pire ils sont totalement déconnecté de la réalité du terrain. La complexité pour se faire vacciner va entraîner les problèmes que vous citez. Mais ça, ils n’y ont pas « pensé ». Quand on songe que la logistique de déploiement de la vaccination sur le territoire a été confié à un médecin, alors qu’un  logisticien de la 1ère PME venue aurait fait cent fois mieux.

Mais puisqu'on vous dit que nos dirigeants ( et les énarques) sont des cadors, croyez le smiley

Portrait de LORIEPIE38
13/janvier/2021 - 14h12

Très bien smileysmileysmiley 

Portrait de LORIEPIE38
13/janvier/2021 - 14h11

.

Portrait de hummerH2
13/janvier/2021 - 14h08
Mon bon Blaze a écrit :

J’entends souvent que l’état ne peut pas tout, qu’ils font déjà beaucoup, que rien n’est prévisible avec ce virus, qu’ils ne sont pas responsables de la pandémie..... je ne supporte plus toutes ces excuses pour les déresponsabiliser. Ils ne savent rien organiser dans l’efficience. Ces énarques ne savent ni faire ni bien s’entourer. Et pire ils sont totalement déconnecté de la réalité du terrain. La complexité pour se faire vacciner va entraîner les problèmes que vous citez. Mais ça, ils n’y ont pas « pensé ». Quand on songe que la logistique de déploiement de la vaccination sur le territoire a été confié à un médecin, alors qu’un  logisticien de la 1ère PME venue aurait fait cent fois mieux.

Si ,si !!! smiley Ils ont nommé une certaine Mme Buffet comme responsable de l'organisation de la logistique de la vaccination le...... 04 Janvier 2021 !!!!

Pourquoi avoir attendu le 04Janvier 2021 alors que la logique aurait été, me semble t'il, de la nommer il y a au moins 3 mois !!!  afin qu'elle puisse organiser toute la logistique en amont de la date d'arrivée des vaccins, et que tout soit prêt fin Décembre lors des premières livraisons. ???

Je dois avouer que ça me dépasse !!! smiley

Portrait de ced101
13/janvier/2021 - 14h04
muzo 28 a écrit :

je profite de ce sujet pour faire part de ma déception sur l'organisation de la vaccination. Je voudrai prendre RV pour mon père de 84 ans, il ne sais pas se servir d'internet. En  allant comme demandé sur Doctolib, il n'y a qu 'un centre proposé en Eure et Loir, à  l'hopital de Chartres. Il faut qu'on l'accompagne, il a du mal à marcher. Belle journée de galère en perspective si le parking est blindé. Comment les personnes âgées isolées vont elles faire? 

attendez quelques jours d'autres centres vont ouvrir

 

Portrait de Merlinot49
13/janvier/2021 - 13h59

Protocole renforcé? Mon fils qui faisait une semaine sur 2 en présentiels, car sa classe était divisé en 2 groupes, vient de me dire que les classes de terminales reviendraient à un rythme normal...il est ou du coup le protocole renforcé? 

Portrait de lysniais
13/janvier/2021 - 10h42

Bof, vu le niveau scolaire de la France, ouverte ou fermée, ça ne change pas grand chose!

Portrait de itsmeagainagain
13/janvier/2021 - 10h40

et comme les gamins sont de plus en plus contaminants , ca ne finira jamais ! on dirait que ca les arrange ! 

Portrait de itsmeagainagain
13/janvier/2021 - 10h38
muzo 28 a écrit :

je profite de ce sujet pour faire part de ma déception sur l'organisation de la vaccination. Je voudrai prendre RV pour mon père de 84 ans, il ne sais pas se servir d'internet. En  allant comme demandé sur Doctolib, il n'y a qu 'un centre proposé en Eure et Loir, à  l'hopital de Chartres. Il faut qu'on l'accompagne, il a du mal à marcher. Belle journée de galère en perspective si le parking est blindé. Comment les personnes âgées isolées vont elles faire? 

ils meurent en silence ! on a l impression que c est le but ! 

Portrait de Mon bon Blaze
13/janvier/2021 - 10h06
muzo 28 a écrit :

je profite de ce sujet pour faire part de ma déception sur l'organisation de la vaccination. Je voudrai prendre RV pour mon père de 84 ans, il ne sais pas se servir d'internet. En  allant comme demandé sur Doctolib, il n'y a qu 'un centre proposé en Eure et Loir, à  l'hopital de Chartres. Il faut qu'on l'accompagne, il a du mal à marcher. Belle journée de galère en perspective si le parking est blindé. Comment les personnes âgées isolées vont elles faire? 

J’entends souvent que l’état ne peut pas tout, qu’ils font déjà beaucoup, que rien n’est prévisible avec ce virus, qu’ils ne sont pas responsables de la pandémie..... je ne supporte plus toutes ces excuses pour les déresponsabiliser. Ils ne savent rien organiser dans l’efficience. Ces énarques ne savent ni faire ni bien s’entourer. Et pire ils sont totalement déconnecté de la réalité du terrain. La complexité pour se faire vacciner va entraîner les problèmes que vous citez. Mais ça, ils n’y ont pas « pensé ». Quand on songe que la logistique de déploiement de la vaccination sur le territoire a été confié à un médecin, alors qu’un  logisticien de la 1ère PME venue aurait fait cent fois mieux.

Portrait de muzo 28
13/janvier/2021 - 08h40

je profite de ce sujet pour faire part de ma déception sur l'organisation de la vaccination. Je voudrai prendre RV pour mon père de 84 ans, il ne sais pas se servir d'internet. En  allant comme demandé sur Doctolib, il n'y a qu 'un centre proposé en Eure et Loir, à  l'hopital de Chartres. Il faut qu'on l'accompagne, il a du mal à marcher. Belle journée de galère en perspective si le parking est blindé. Comment les personnes âgées isolées vont elles faire?