12/01 17:36

Le professeur François Raffi, chef de service des maladies infectieuses et tropicales au CHU de Nantes, a reconnu être l'auteur de menaces à l'encontre de Didier Raoult

En mars dernier, le parquet de Nantes ouvrait une enquête pour des menaces de mort reçues à l'encontre du professeur Didier Raoult. A l'époque, "Le Canard Enchainé" indiquait qu'il pourrait s'agir d'un médecin du CHU de Nantes car "le téléphone portable à l’origine des appels malveillants fait partie de ceux mis à la disposition des médecins" de l'établissement hospitalier.

Près d'un an après l'ouverture de l'enquête, le professeur Raoult connait le nom de la personne à l'origine des appels malveillants à son encontre. Selon ActuNantes, il s'agit du professeur François Raffi. Le chef de service des maladies infectieuses et tropicales au CHU de Nantes a reconnu en être l’auteur, comme l'indique Maitre Brice Grazzini, l'avocat de Didier Raoult, mais a nié avoir proféré des menaces de mort.

De son côté, l'avocat du professeur nantais explique que son client admet une réaction "inappropriée". "Il a été indigné et en colère devant une communication qui ne respectait pas la rigueur scientifique", ajoute Me Franck Boezec à Ouest-France. François Raffi fera l'objet d'une mesure de composition pénale au tribunal de Nantes le mercredi 20 janvier prochain.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jilou1994
13/janvier/2021 - 07h27

Chloroquine ou pas, vaccin ou pas, compétition ou pas, chacun choisit en son âme et conscience comme le dit la formule le meilleur traitement qui lui convient, mais la jalousie ce n'est déjà pas bon signe mais avec menaces de morts c'est définitivement no good code.  

Portrait de Oh Yes It's Good
12/janvier/2021 - 20h38

A Nantes pas besoin de chloroquine, les résultats sont bien meilleurs qu'à Marseille. Raffi 1 Raoult 0. smiley

Portrait de bobyonetwo
12/janvier/2021 - 19h30

raoult c est la medecine tele realité!!! il veut juste la lumiere sur lui ...

Portrait de parmj1
12/janvier/2021 - 18h37

Cela fait 8 mois que l'affaire est résolue et les résultats non divulgés pour éviter de répandre la lâcheté de ce professeur, qui nie en plus. J'espère qu'il y aura de grosses sanctions, menaces de mort c'est quand même grave surtout pour de la jalousie.

Portrait de bib
12/janvier/2021 - 17h45

Un an pour reconnaître cela ?

Ce Monsieur assume pleinement ses actes !

Un autre adepte de la lenteur sans aucun doute...