06/01 22:51

EN DIRECT - USA - Des manifestants envahissent le Capitole : Donald Trump appelle les manifestants à rentrer chez eux sans violence mais réaffirme que l'élection a été truquée - Une femme blessée par arme à feu dans le Capitole - Vidéo

22h49: Le chef de la police de Washington fait un point : "Un civil a été blessé par balle, on ne connait pas les détails dans l'immédiat. Une enquête a été ouverte. Un couvre feu est mis en place de 18h à 6h. La police fera respecter le couvre-feu."

22h41: Le point sur la situation - Des centaines de manifestants favorables au président Donald Trump ont envahi mercredi le Capitole à Washington dans un climat insurrectionnel, interrompant la session du Congrès qui devait confirmer la victoire de Joe Biden. Lors d'une allocution au ton grave, le prochain président démocrate a dénoncé une attaque "sans précédent" contre la démocratie américaine. Il a appelé Donald Trump à s'exprimer "immédiatement" à la télévision pour réclamer "la fin du siège" du Capitole et dénoncer cette "insurrection". Dans une série de tweets, Donald Trump a demandé à ses partisans de se tenir à l'écart de la violence, avant de leur demander finalement, dans une courte vidéo, de "rentrer chez eux".

Des militaires de la Garde nationale ont été envoyés à Washington où la maire, Muriel Bowser, a imposé un couvre-feu à partir de 18H00 locales (23H00 GMT).

"Nous reprenons la Chambre", "c'est notre parlement", a déclaré à l'AFP un manifestant anonyme, dans des scènes de chaos qui semblaient inimaginables au sein de la première puissance mondiale. Ces images ont suscité l'indignation à travers le monde. Berlin a appelé les pro-Trump à "cesser de piétiner la démocratie".

Londres dénonce des "scènes honteuses". Le chef de l'Otan Jens Stoltenberg a dénoncé mercredi des "scènes choquantes", martelant que le résultat de cette élection démocratique devait être "respecté". Peu après la fin d'un discours particulièrement virulent de Donald Trump dénonçant des élections "truquées" et promettant de ne jamais concéder sa défaite, certains de ses sympathisants ont pénétré dans le célèbre bâtiment abritant le Sénat et la Chambre des représentants.

Une femme a été blessée par balle à l'intérieur du Capitole, selon plusieurs médias américains. La police a fait usage de gaz lacrymogènes pour tenter d'évacuer les manifestants pro-Trump qui ont envahi la scène installée pour la prestation de serment de Joe Biden le 20 janvier.

De très nombreuses voix se sont élevées à Washington pour dénoncer l'attitude du président américain, accusé d'avoir soufflé sur les braises en refusant de reconnaître sa défaite et en relayant pendant des semaines des théories du complot sur de supposées fraudes électorales.

"Le président incite au terrorisme intérieur", a déploré sur Twitter l'élu démocrate du Wisconsin Mark Pocan, évoquant "un triste jour pour l'Amérique". Les manifestants ont fait irruption lors des débats de la Chambre des représentants, ont investi les terrasses du capitole et provoqué l'évacuation des bâtiments du Congrès, peu après que le vice-président Mike Pence eut annoncé qu'il ne pourrait pas s'opposer à la certification de la victoire de Joe Biden.

Dans une lettre publiée quelques minutes avant l'ouverture de la session du Parlement américain, Mike Pence avait expliqué que les "contraintes" de la Constitution ne lui permettaient pas de modifier les résultats du scrutin du 3 novembre, tels que transmis par les Etats. Le vice-président répondait ainsi directement à Donald Trump, dont il a été le fidèle lieutenant pendant les quatre dernières années.

Dans un geste extraordinaire qui restera probablement dans les livres d'histoire, le milliardaire républicain avait choisi de défier le Congrès en réunissant des dizaines de milliers de ses supporteurs à Washington.

"Si Mike Pence fait la bonne chose, nous gagnons l'élection", avait-il lancé. "S'il ne le fait pas, ce sera une triste journée pour notre pays", a-t-il ajouté, laissant entendre qu'il doutait de l'attitude de son numéro deux. Avant que les débats ne sombrent dans la confusion, Mike Pence avait bien commencé à présider la session conjointe de la Chambre des représentants et du Sénat qui doit officialiser le vote de 306 grands électeurs en faveur de Joe Biden contre 232 pour Donald Trump.

Selon la Constitution, son rôle consiste à "ouvrir" les certificats envoyés par chacun des 50 Etats pour transmettre les votes de leurs grands électeurs. Seuls les élus peuvent contester les résultats dans certains Etats. Dès le début de la session, des républicains ont émis des objections aux résultats de l'élection dans l'Etat d'Arizona.

Les deux chambres se sont alors séparées pour en débattre.

De plus en plus isolé, le président Donald Trump s'en est pris avec virulence mercredi à son propre camp républicain juste avant que le Congrès n'entérine la victoire de Joe Biden. Les ténors républicains sont "faibles" et "pathétiques", a-t-il lancé sous un ciel chargé de lourds nuages, à des dizaines de milliers de partisans "Nous n'abandonnerons jamais. Nous ne concéderons jamais" la défaite, a-t-il martelé. Mais son obstination à contester l'élection de Joe Biden divise le parti républicain

22h38: Twitter décide de bloquer la vidéo de Donald Trump qui indiquait que l'élection lui avait été volée et qui appelait à évacuer le Capitole dans le calme et chacun à rentrer chez soi.

22h22 : Donald Trump appelle les manifestants à rentrer chez eux sans violence mais réaffirme que l'élection a été truquée

22h09: Joe Biden tient une conférence de presse et demande à Donald Trump d'intervenir à la télé pour mettre fin au chaos qui se déroule en ce moment à Washington. Les scènes de chaos que l'on voit actuellement à Washington ne représentent pas la vraie Amérique. C'est l'Etat de droit qui a été attaqué, comme nous l'avons rarement vu.

21h34: Les images de la femme touchée par balle dans le Capitole diffusées sur les réseaux sociaux

.

21h32 : Le point sur la situation en direct - Des milliers de manifestants favorables au président Donald Trump ont envahi la colline du Capitole à Washington, ce mercredi après-midi, plongeant dans la confusion la session du Congrès qui devait confirmer mercredi la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle du 3 novembre. Les manifestants ont fait irruption lors des débats de la Chambre des représentants, ont investi les terrasses du Capitole et provoqué l'évacuation des bâtiments du Congrès. La séance extraordinaire qui était en cours au Congrès a ainsi du être interrompue en urgence. Selon un journaliste du New-York Times présent sur place, les sénateurs ont du être évacués du bâtiment, alors qu'un élu rapportait que du gaz lacrymogène avait été utilisé dans la rotonde du Capitole.

Vers 15 heures (heure de Washington), la police a d'ailleurs demandé aux parlementaires de porter des masques à gaz car elle envisage d'évacuer certaines parties du bâtiment de cette manière. 

Un quart d'heure plus tard, un élu rapporte à l'AFP que des policiers ont été contraints de dégainer leurs armes à l'intérieur du bâtiment afin de protéger les parlementaires. Dans l'après-midi, des élus américains ont ainsi dénoncé une tentative de "coup d'Etat" des partisans du président sortant.

La maire de Washington Muriel Bowser a décidé d'imposer un couvre-feu entre 18 heures et 6 heures du matin dans la ville. Dans un tweet publié dans la soirée, le président républicain a appelé ses partisans à éviter toute violence, sans pour autant condamner ces scènes autour du Capitole. Un peu plus tôt ce mercredi, le président américain Donald Trump avait dénoncé un manque de "courage" de son vice-président Mike Pence, alors que celui-ci a annoncé qu'il ne s'opposerait pas à la certification de la victoire de Joe Biden à la présidentielle. Dans un courrier, il a fait savoir qu'il n'en avait pas le pouvoir. Donald Trump, qui refuse toujours de concéder sa défaite, avait demandé à son vice-président Mike Pence de ne pas reconnaître la victoire du démocrate.

.

21h26 : CNN annonce qu'une femme a été blessée par arme à feu dans la Capitole

.

.

21h17: Des policiers dégainent leurs armes dans le Capitole pour protéger les élus. La situation est de plus en plus tendue sur place et l'inquiétude monte. 

21h15: Nouveau tweet de Donald Trump qui demande simplement de ne pas faire usage de violence

 

.

21h12: Du gaz lacrymogène utilisé dans la rotonde du Capitole pour disperser les supporters de Donald Trump

21h06: Les images incroyables depuis l'intérieur du Capitole:

.

.

20h59: La Garde Nationale vient d'être appelée pour défendre le Capitole alors que des gaz lacrymogènes sont utilisés pour tenter de faire sortir les manifestants.

.

20h50: Regardez les images à l'intérieur du Capitole

 

 

20h42: Donald Trump vient de tweeter en demandant de soutenir la police qui tente de défendre le Capitole qui est pris d'assaut pas ses militants

.

20h39: Devant la situation au Capitole,  la Maire de Washington ordonne un couvre feu dès ce soir

.

20h38: La police du Capitole a ordonné au personnel du Congrès d’évacuer le bâtiment Cannon ainsi que d’autres situés autour du Capitole, peu après la fin d’un discours de Donald Trump. Le milliardaire républicain avait alors appelé ses partisans à aller protester contre la certification par les élus du Congrès de la victoire de son opposant démocrate, ayant lieu au même moment dans l’enceinte du Capitole. 

Sous la pression de Donald Trump, le vice-président américain Mike Pence a fait savoir qu’il ne s’opposerait pas à la certification mercredi de la victoire de Joe Biden à la présidentielle, s’abritant derrière les « contraintes » de la Constitution.

Le président Donald Trump, qui refuse de concéder sa défaite et a insulté les élus républicains, lui avait demandé d’en profiter pour refuser de reconnaître la victoire du démocrate.

20h37: Des supporters de Donald Trump ont pénétré dans le Congrès pour contester le résultat de l'élection présidentielle

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de gros ours
7/janvier/2021 - 10h34
Amos a écrit :

@Romano725 Et qu'elle partie? la terreur et ses milliers d'innocents tués? Napoléon 1 et 17 ans de guerre? Les guerres de religions où chaque côté se tuait juste à cause d'un livre? Vichy et les dérives d'un antisémite ?

Et les etats unis fondes par un genocides, l'esclavage, l'apartheid, etc.....

 

Portrait de djibou35
7/janvier/2021 - 05h31
Raouda28 a écrit :

J'avais averti plusieurs fois sur ce blog, les français lambda ne vont rien comprendre à ce qui se passe.

Là bas, les gens manifestent et sont prêts à se battre pour leur liberté, par reconnaissance pour le meilleur président qu'ils ont connu de leur vie, par amour pour leur patrie et par respect pour leur constitution.

Pour un français c'est de la science fiction. 

 

Tout est dit rien a ajouter.

Portrait de charlie wanted
7/janvier/2021 - 00h44

Et après ils veulent imposer la démocratie partout dans le monde ( enfin surtout là ou y'a du pétrole ). Quel spectacle comique smiley

Portrait de Nono75
6/janvier/2021 - 23h42
Raouda28 a écrit :

Si les américains voulaient de Biden, ils auraient tout simplement voté pour lui et il n'y aurait pas eu besoin de frauder des millions de voix et bloquer les procédures pour qu'il y ait un recomptage.

Malgré le silence de carpe des merdias, les américains se sont un minimum renseignés sur l'animal. Son syndicat du crime international que son fils gère pour lui, le trafic d'être humain, la pédophilie, l'Ukraine, son niveau de corruption avec le parti communiste chinois etc.

Si Trump avait le millième du quart des casseroles de ce type, mais ça serait sur toutes les chaines h24.

Les américains sont loin d'être bêtes, ils avaient le choix entre le président qui les a sorti de la merde et ce vieux pourri qui les y avait enfoncé. Normal que Biden ait perdu.

Ben ils ont voté pour Biden non ? 81.3 millions d'Américains plus exactement contre 74.2 millions pour Trump. Et quatre ans plus tôt c'était 65.9 millions pour Clinton et 63 millions pour Trump...

Portrait de Romano725
6/janvier/2021 - 22h22
Amos a écrit :

@Romano725 Et qu'elle partie? la terreur et ses milliers d'innocents tués? Napoléon 1 et 17 ans de guerre? Les guerres de religions où chaque côté se tuait juste à cause d'un livre? Vichy et les dérives d'un antisémite ?

Au programme de CM1, il y a la révolution Française qui a engendrée les bases de notre constitution très chère à cette personne visiblement.

Portrait de Romano725
6/janvier/2021 - 22h06
Raouda28 a écrit :

J'avais averti plusieurs fois sur ce blog, les français lambda ne vont rien comprendre à ce qui se passe.

Là bas, les gens manifestent et sont prêts à se battre pour leur liberté, par reconnaissance pour le meilleur président qu'ils ont connu de leur vie, par amour pour leur patrie et par respect pour leur constitution.

Pour un français c'est de la science fiction. 

 

Merci à vous pour cette analyse tout en intelligence.On sent tout de suite que vous vous situaient au-dessus du français lambda.

Néanmoins une petite leçon sur l'histoire de France vous feriez le plus grand bien.Programme de CM1

 

 

 

Portrait de Angelussauron
6/janvier/2021 - 21h57
Raouda28 a écrit :

J'avais averti plusieurs fois sur ce blog, les français lambda ne vont rien comprendre à ce qui se passe.

Là bas, les gens manifestent et sont prêts à se battre pour leur liberté, par reconnaissance pour le meilleur président qu'ils ont connu de leur vie, par amour pour leur patrie et par respect pour leur constitution.

Pour un français c'est de la science fiction. 

 

 

Le mot liberté est bizarre pour des gens qui veulent enlever la liberté des autres (liberté d'avorter par exemple). Mais je suis d'accord ils veulent protéger uniquement leur liberté (de porter des armes par exemple).

C'est ça l'extrémisme on essaye de protéger sa vie au détriment des autres.

Portrait de Angelussauron
6/janvier/2021 - 21h53
LOIC 33 a écrit :

Malheureusement pour lui Trump a du sang sur les mains, celui des victimes qui le soutiennent, espérons que la justice ne lui fera aucun cadeau.....

 

Si ça s'envenime j'espère qu'il sera jugé pour crime de guerre... car bon si il y a des morts ça sera de sa faute...

Portrait de LOIC 33
6/janvier/2021 - 21h49

Malheureusement pour lui Trump a du sang sur les mains, celui des victimes qui le soutiennent, espérons que la justice ne lui fera aucun cadeau.....

Portrait de Angelussauron
6/janvier/2021 - 21h48
itsmeagainagain a écrit :

effectivement c est la honte quand on a un president qui fait disparaitre le chomage ! allez donc dire ca aux gens qui ont retrouvé du boulot !!!

 

et je ne suis pas de gauche, je ne le serai jamais ! depuis combien d années les democrasses etaient au pouvoir ? 

 

Non mais que vous êtes hypocrite...

Il y a jamais eu autant de SDF qui travaille... J'appelle ça de l'esclavage moderne ce qu'il a fait... Tu travaille mais tu vis dehors...

C'est beau de balancer des chiffres soit disant positif (avant la covid) mais regardez de plus prêt et vous verrez que tout ce qu'il a fait n'est que mirage...

Portrait de Angelussauron
6/janvier/2021 - 21h30
ChrisEure a écrit :

Comment ont-ils pu rentrer comme ça ? On les a laissé passer, c'est pas possible autrement !

 

On connait ça en France avec les black blocs qui apparaissent comme par magie.... Ils sont tout simplement laissé passer par une partie de la police ou garde nationale

Portrait de Angelussauron
6/janvier/2021 - 21h28
itsmeagainagain a écrit :

oui, a premiere vue , la triche cette fois ci c est biden et sa bande !!

 

Arrêtez la théorie de complot. Les républicains ont perdu à cause de Trump pas à cause de magouille. Je rappelle que la seule tentative de magouille c'est Trump qui l'a tenté en voulant supprimer le vote de millions d'américains.

Ce président a été la honte de l’Amérique et c'est à la fin qu'on voit son vrai visage. L'histoire se rappellera de lui ainsi, de tenter d'avoir mis le chaos et de lancer une tentative de guerre civile.

Les républicains le lâchent mais forcément un peu tard (A part certains qui ont eu l'intelligence de le lâcher bien avant) ils vont avoir du mal à récupérer le pouvoir après ça avant pas mal d'année. Ils ont perdu les voix de ceux qui hésitent entre démocrates et républicains et qui font gagner l'élection à chaque fois.

Trump aurait été bon stratégiquement il aurait largement gagner contre Biden car les américains n'aiment pas les personnes faibles. Hors il a largement perdu donc cela prouve son incompétence.

Portrait de LOIC 33
6/janvier/2021 - 21h18

Qu'ils mettent en taule ce fou de Trump, souhaitons que l'Amérique se débarrasse de ce triste individu qui est la honte du monde entier et de la démocratie....