03/01 10:47

La galette des rois est-elle vraiment "la bonne affaire" pour les pâtissiers ? Elle reviendrait 5,76 euros pour un prix de vente moyen à... 24 euros

Le Parisien consacre ce matin un article à la galette des rois qui serait en fait la bonne affaire de l'année pour les boulangeries et même pour les grandes surfaces. Le quotidien a donc enquêté sur la coût de fabrication de cette fameuse galette traditionnel.

La pâtisserie, souvent vendue entre 3 et 4 euros la part ne coûte pas très cher en matières premières. Il ne faut que du beurre, de la farine, des œufs ou encore des amandes.

«Les ingrédients représentent entre 22 et 24 % du prix de la galette », reconnaît Dominique Anract président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie Française (CNBPF). Soit 5,76 euros pour une galette pour 6 vendue… 24 euros.

Face à ces chiffres les professionnels s'insurgent et affirment qu'il faut ajouter le coût de la main-d'œuvre qui peut représenter jusqu'à 40%, les frais fixes, le coût de l'emballage, de la couronne ou encore de la fève qui pourrait coûter jusqu'à un euro par galette.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Kevin 29
3/janvier/2021 - 20h46
L ECUME DES CHOSES a écrit :

c'est bien  vrai: supprimons tous les commerces et artisans:

on peut tout faire soi même

bon dieu mais c'est bien sur ...

john311 a écrit :

On vit dans un pays d'assités... c'est quand meme pas bien compliqué de faire sa propre galette des rois , ca ne coute que le prix des ingredients et un peu d'huile de coude. Mais au pays de la palystation, "mavie sur facebook ou instagram", je vis a travers ma tv.... c'est sûr c'est pas facile

 

_____________________

Oui décidément, beaucoup de problèmes de lecture sur ce topic.

Portrait de john311
3/janvier/2021 - 20h01
Genesis III a écrit :

Oui, c'est vrai. Je vais de ce pas me mettre à produire mon propre carburant pour la voiture, faut pas déconner, bande d'assistés. Avec quelques ingrédients et un peu d'huile de coude, ça devrait passer.

On a pas idée d'acheter un gâteau dans une boulangerie, tout de même, c'est dingue, ça.

De suite les extremes... Si faire de la cuisine  pour toi ca équivaut à produire aussi ton carburant voiture, tu dois pas faire grand chose chez toi.  De toute facon je prefere la faire plutot que de claquer 24 euros dedans

Portrait de Parapluie
3/janvier/2021 - 17h33
john311 a écrit :

On vit dans un pays d'assités... c'est quand meme pas bien compliqué de faire sa propre galette des rois , ca ne coute que le prix des ingredients et un peu d'huile de coude. Mais au pays de la palystation, "mavie sur facebook ou instagram", je vis a travers ma tv.... c'est sûr c'est pas facile

Et demain vous nous apprendrez comment envoyer un message via un pigeon voyageur et vous dévoilerez le premier tuto "je monte et conçois moi même ma charrette à bœufs" ?

Portrait de Lepton
3/janvier/2021 - 17h29

C'est un scandale, la galette des rois existe encore.A quoi donc à servi la Révolution ?

Portrait de Parapluie
3/janvier/2021 - 17h26

1.99€ la galette 6 parts à Lidl au lieu de 2.19€ la semaine dernière, alors certes ce n'est pas une galette de pâtissier mais elle n'est pas mauvaise non plus et fait le même effet aux petits smiley

Portrait de john311
3/janvier/2021 - 15h09

On vit dans un pays d'assités... c'est quand meme pas bien compliqué de faire sa propre galette des rois , ca ne coute que le prix des ingredients et un peu d'huile de coude. Mais au pays de la palystation, "mavie sur facebook ou instagram", je vis a travers ma tv.... c'est sûr c'est pas facile

Portrait de Bigpower
3/janvier/2021 - 14h57
L ECUME DES CHOSES a écrit :

l'élaboration et l'étude des couts est un métier ....

c'est en connaissant ses couts, entre autres,  qu'on gère sa boutique

Oui, bien sûr. Mais je ne parle pas ici du calcul d'un prix de revient d'un professionnel.Evidemment qu'il est indispensable de calculer ce genre de chose pour bien gérer un commerce.Je parle de l'article du Parisien qui est ridicule en laissant entendre que la différence entre le prix de vente d'un article et le coût des matières première est de la marge nette pour le boulanger.C'est pour ça que je le comparais avec le prix de revient d'un journal papier. Il est évident qu'on achète pas que de l'encre et du papier...

Portrait de Skall
3/janvier/2021 - 13h54
toutvabien a écrit :

Enfin une personne de bon sens. Bien sur que ça ne vaut pas 24 euros dans une boulangerie normale.

Ce jour ,une galette frangipane 4 pax chez le boulanger" Paul " 12.50 €

Portrait de Amos
3/janvier/2021 - 13h48 - depuis l'application mobile
L ECUME DES CHOSES a écrit :

non je n ai rien oublié ...

je parle en moyenne et en général …

comme pour tous les produits frais ou congelés, il y a plusieurs niveau de qualité..

 

@L ECUME DES CHOSES je voulais juste dire que vous aviez oublier de le rappeler.

Portrait de Amos
3/janvier/2021 - 13h48 - depuis l'application mobile
L ECUME DES CHOSES a écrit :

non je n ai rien oublié ...

je parle en moyenne et en général …

comme pour tous les produits frais ou congelés, il y a plusieurs niveau de qualité..

 

@L ECUME DES CHOSES je voulais juste dire que vous aviez oublier de le rappeler.

Portrait de Bigpower
3/janvier/2021 - 13h26

Ces "études" sont ridicules.C'est comme dire que le journal "Le Parisien" ne coûte que 10 centimes d'encre et de papier, alors qu'ils se permettent de le vendre 10 fois plus cher !

Portrait de Amos
3/janvier/2021 - 12h46 - depuis l'application mobile
L ECUME DES CHOSES a écrit :

on ne peut généraliser.

Le nombre de boulangers/pâtissiers qui font eux même leurs galettes (même chose pour toute la viennoiserie d'ailleurs), est de moins en moins important.

De plus en plus utilisent des galettes crues congelées, et les fournisseurs sont les mêmes que pour la grande distribution. 

A l'inverse, il y  a des grandes surfaces qui font elles mêmes leurs galettes ..

 

Les coefficient appliqués sont en général au minimum de 3.5

@L ECUME DES CHOSES Vous avez juste oublié qu'il y a plusieurs niveaux de qualité même chez ces fournisseurs. Et un prix différents Pour une vente au même prix.
Ce qui rapporte le plus ce sont les couronnes du jour de l'an. En fait c'est juste de la brioche avec des fruits confits. Peux de travail et si elle est bien faite elle peut monter au sublime.
Pour moi les meilleures sont avec une crème diplomate.

Portrait de MONNIER DOMINIQUE
3/janvier/2021 - 12h45

Bien sûr la période des Rois est une mine d'Or pour lesartisans ,je pense connaitre le sujet apres 15 années patissier dans le secteur commercial ,il faus savoir il faut 4 matières premières pour faire une galette à la frangipane ,qui plus est est faite en série ,ensuite conservée au congélateur , donc une fabrication faite dés début décembre ,pour pouvoir être au top pour le premier week-end ,surtout que le prix est libre donc selon l'endroit de 5 euros à 30 euros pour une  4 personneS !!

Portrait de Wouhpïnaise
3/janvier/2021 - 12h44
L ECUME DES CHOSES a écrit :

on ne peut généraliser.

Le nombre de boulangers/pâtissiers qui font eux même leurs galettes (même chose pour toute la viennoiserie d'ailleurs), est de moins en moins important.

De plus en plus utilisent des galettes crues congelées, et les fournisseurs sont les mêmes que pour la grande distribution. 

A l'inverse, il y  a des grandes surfaces qui font elles mêmes leurs galettes ..

 

Les coefficient appliqués sont en général au minimum de 3.5

Selon la Fédération des Entreprises de Boulangerie, 80 % des viennoiseries vendues en France seraient d'origine industrielle.

Portrait de Sapito
3/janvier/2021 - 12h39

Où avez vous vu des galettes des rois au prix de 24€? On ne vit pas dans le même pays ou quoi? La mienne m’a coûté 8€ chez mon boulanger......

Portrait de Lic88.
3/janvier/2021 - 12h19

Ça reste des bombes caloriques...

Portrait de geneve
3/janvier/2021 - 11h57

D'un autre côté, il faut quand même qu'ils vivent les pâtissiers, non ? Il y en a tellement qui touchent sans ne rien faire !

 
Portrait de BREIZ Mike
3/janvier/2021 - 11h30
bib a écrit :

c'est le taux de marge habituel d'un boulanger;

Il faut tenir compte de la main d'oeuvre et charges sociales, du matériel, des frais annexes (loyer, assurance, compta, juridique, publicité, communication, frais bancaires, impôts....) et la rémunération d'un savoir faire.

Exact, d'autant qu'elles sont nettement meilleurs  que celles achetées en supermarché.

 

Portrait de bib
3/janvier/2021 - 11h20

c'est le taux de marge habituel d'un boulanger;

Il faut tenir compte de la main d'oeuvre et charges sociales, du matériel, des frais annexes (loyer, assurance, compta, juridique, publicité, communication, frais bancaires, impôts....) et la rémunération d'un savoir faire.