10/01 07:18

Conséquence du Brexit, chiens et chats de Grande-Bretagne ont perdu leur passeport européen pour animaux domestiques

Conséquence du Brexit, chiens et chats de Grande-Bretagne ont perdu leur passeport européen pour animaux domestiques, de quoi compliquer la vie de leurs maîtres qui se préparent à de nouvelles démarches potentiellement onéreuses. Après la fin de la période de transition post- Brexit, les propriétaires de ces animaux devront désormais obtenir un certificat sanitaire international au plus tard dix jours avant leur voyage vers l'Union européenne ou la province britannique d'Irlande du Nord, qui reste soumise à certaines règles européennes.

"Ce certificat de santé est une nouveauté et va évidement ajouter de la paperasse", se désole Stuart Pearson, fier maître de huit chiens - cinq Dalmatiens et trois Braques italiens - qui participent régulièrement à des compétitions en Europe. "Cela va augmenter nos dépenses lorsqu'on va aller à l'étranger... Le voyage des animaux ne sont pas les moins chers, de toute façon !", ajoute cet habitant de Gateshead, dans le nord-est de l'Angleterre, âgé de 42 ans.

Avec sa femme Carole, il emmenait entre 15 et 20 fois par an leurs chiens en Europe. Désormais, il prévoit de réduire la fréquence de ces voyages, ainsi que le nombre de chiens qu'il emmènera avec lui, afin d'économiser de l'argent. Mais ce qui énerve le plus Stuart Pearson, qui a voté contre le Brexit en 2016, c'est que la réciproque ne s'appliquera pas pour les Européens, qui pourront continuer à emmener leurs animaux au Royaume-Uni sans plus de démarches.

Il estime ce déséquilibre d'autant plus absurde que la rage a aujourd'hui disparu au Royaume-Uni, ce qui n'est pas le cas dans tous les pays européens. "Cela n'a pas de sens, ça ressemble plus à une punition de la part de l'UE", avance-t-il, interrogé par l'AFP, se disant "déçu" de ce changement unilatéral.



Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de La Rombière..
10/janvier/2021 - 09h32

Pauvres petits choux smiley