24/11 20:47

Coronavirus - Le 28 novembre, les commerces vont rouvrir - Le 15 décembre, les cinémas et théâtres - Le 20 janvier peut-être les restaurants - Les stations de ski en janvier - La vaccination ne sera pas obligatoire en France

 20h00 Emmanuel Macron prend la parole: "Le pic de la seconde vague est passé. "C'est tous ensemble que nous avons obtenu ces résultats. C'est tous ensemble que nous avons sauvé des vies. Lors de ma dernière intervention j'avais évoqué des chiffres et le pire est passé grâce à nos efforts. Nous avons encore devant nous plusieurs semaines avant d'atteindre les objectifs. Il faut poursuivre nos efforts pour sauver des vies, maîtriser l'épidémie.

Une nouvelle étape s'ouvrira le samedi 28 novembre au matin les commerces vont pouvoir ouvrir et les déplacements autorisés avec des attestations dans un rayon de 3 kilomètres et pendant 3 heures. Les lieux de cultes rouvriront samedi, les salles de cinéma, théâtres et musées le 15 décembre. Les offices dans les lieux de culte seront à nouveau permis à partir de samedi, "dans la stricte limite de trente personnes.

.

Le 15 décembre les cinémas et théâtre vont rouvrir avec des règles strictes.  Les salles de cinéma, les théâtres, les musées pourront reprendre leurs activités", pourront eux rouvrir à partir du 15 décembre. Un couvre-feu de 21 heures à 7 heures du matin sera mis en place. Nous pourrons circuler librement les soirs des 24 et 31 décembre pour partager ces moments en famille. Mais les rassemblements sur voie publique ne seront pas tolérés durant toute cette période.

.

Pour les stations de ski il ne me semble pas possible d'ouvrir pendant les fêtes.

.

Vers le 20 janvier si la situation est bonne les salles de sport et restaurants pourront ouvrir. "C'est autour du 20 janvier que nous pourrons alors prendre, si cela est possible, de nouvelles décisions d'ouverture. Si le nombre de contaminations demeure en dessous de 5 000 cas par jour les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir, et le couvre-feu pourra être décalé. Les lycées, qui bien souvent aujourd'hui fonctionnent par demi classe, pourront à ce moment-là être pleinement rouverts avec la totalité des élèves présents durant les cours. Quinze jours plus tard, ce sont les universités qui pourront reprendre les cours, avec, là aussi, une présence physique de tous les élèves.  Nous ferons ainsi le point tous les 15 jours sur la situation sanitaire et déciderons alors si nous pourrons prendre des mesures supplémentaires d'ouverture.

.

Il faut tout faire pour éviter une troisième vague et un troisième confinement. Si nous ne voulons pas subir demain un troisième confinement, nous devons redoubler de vigilance. Protégeons nos proches, en particulier les plus vulnérables, en portant le masque, y compris à la maison lorsque nous sommes avec des amis ou avec des parents qui n'habitent pas au quotidien avec nous. Nous sommes, comme vous le savez, l'un des pays européens qui teste le plus. Début janvier, aucun test ne devra mettre plus de vingt-quatre heures entre la demande de test et son résultat.

La vaccination ne sera pas obligatoire en France. Les premières vaccinations anti-Covid sont envisagées dès fin décembre ou début janvier.  La vaccination doit se faire de manière claire et transparente en partageant à chaque étape toutes les informations. Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire. Nous allons organiser une campagne de vaccination rapide et massive. 

Les restaurants, les bars, les salles de sport, les discothèques, et tous les établissements qui resteront fermés administrativement quelle que soit leur taille, pourront se faire verser par l'Etat 20 % de leur chiffre d'affaires de l'année 2019 si cette option est mieux pour eux que les 10 000 euros déjà prévus par le Fonds de solidarité.

.

Cette épreuve est difficile pour chacun d'entre nous et nous ne sommes pas au bout. Notre génération a ensemble à vaincre l'épidémie, à affronter le terrorisme, à affronter la crise climatique et celle des inégalités. Aujourd'hui, nous tenons ensemble, demain, nous vaincrons. Ensemble. Vive la République, vive la France.

 

19h52: L'épidémie de coronavirus dépasse désormais les 50.000 morts en France. Selon les chiffres donnés par Santé Publique France ce soir, la France a enregistré 1.005 décès supplémentaires dans les hôpitaux et les Ehpad ces dernières 24 heures. Ce qui porte à 50.237 le nombre total de malades décédés.

18h49: A 20h Emmanuel Macron prend la parole. Les derniers arbitrages avant les annonces d'Emmanuel Macron ce mardi soir ont été rendus dans la matinée en Conseil de Défense. Le président de la République annoncera un déconfinement qui se fera de façon très progressive, par paliers", explique-t-elle. Les commerces, essentiels ou non, devraient ainsi rouvrir aux alentours du 1er décembre. Cette réouverture marquera le premier palier. Le deuxième prendra forme au moment du réveillon de Noël, pour lequel Emmanuel Macron doit donner des précisions lors de son allocution, notamment sur les jauges et l'assouplissement, ou non, des déplacements. Le troisième palier devrait avoir lieu en début d'année prochaine avec, possiblement, la réouverture des bars et des restaurants.

15h23: Des centaines de vols étaient annulés mardi dans le plus grand aéroport international de Shanghai (est de la Chine), après la découverte de plusieurs cas de Covid-19 liés à des employés du fret aérien.

La capitale économique chinoise (24 millions d'habitants) a fait état ce mois-ci de sept malades locaux.

La plupart des cas ont été détectés ces derniers jours à l'aéroport de Pudong, entraînant un dépistage massif des employés et un plan de vaccination des travailleurs à haut risque.

Mardi, plus de 500 vols --soit près de la moitié de ceux prévus pour la journée - ont été annulés au départ de Shanghai-Pudong, selon le site spécialisé Variflight.

Plus de 45% des vols à destination du même aéroport ont également été supprimés.

Dans la nuit de dimanche à lundi, du personnel médical en combinaison de protection intégrale a conduit une foule d'employés vers un parking afin de réaliser un dépistage au coronavirus.

La Chine, où le nouveau coronavirus a pour la première fois été détecté l'an dernier, a largement endigué l'épidémie depuis le printemps, grâce à des tests, des confinements, des quarantaines et au suivi des déplacements. La vie a repris un cours quasi-normal, à l'exception de foyers localisés.

A Tianjin, à environ 100 km au sud-est de Pékin, cinq cas locaux de Covid-19 ont été signalés samedi et un autre ce mardi.

Près de la moitié des vols étaient également annulés mardi à l'aéroport de cette métropole de quelque 15 millions d'habitants et un dépistage massif d'une partie de la population a été organisé ces derniers jours.

14h39: Il est sorti de terre en quelques mois et peut accueillir jusqu'à 1.000 malades: le polémique hôpital des pandémies, érigé dans la capitale espagnole, ouvrira ses portes le 1er décembre, a annoncé mardi la région de Madrid.

"L'annonce d'un nouvel hôpital comme celui d'Isabel Zendal qui ouvre ses portes le 1er décembre est très importante", a déclaré la présidente conservatrice de la région, Isabel Diaz Ayuso.

La région, la plus touchée d'Espagne par l'épidémie de Covid-19, a annoncé lors de la première vague la construction de cet établissement avec un budget de 50 millions d'euros: un projet surnommé "l'hôpital des pandémies".

Il s'agit d'un gigantesque complexe de 80.000 mètres carrés, avec une capacité d'accueil de plus de 1.000 malades en cas de crise sanitaire et doté "d'un système de haute-technologie pour éviter les contaminations", affirme le gouvernement régional.

L'objectif est de soulager le reste du réseau sanitaire de Madrid, dont la saturation pendant la première vague de la pandémie avait poussé à improviser un hôpital de campagne dans un pavillon d'exposition de la ville.

Mais certaines voix se sont élevées contre cet hôpital, mettant en doute la nécessité d'un tel projet avec la crainte qu'il capte des ressources allouées aux autres hôpitaux, notamment en matière de personnel sanitaire.

Compétente en matière de santé, la région n'a en effet pas prévu d'embauches, malgré l'ouverture de l'hôpital.

Il y a deux semaines, l'autorité sanitaire de la région avait lancé un appel pour réunir 669 professionnels des autres centres madrilènes, afin de mettre en route le premier pavillon de l'hôpital.

L'Espagne reste l'un des pays d'Europe les plus affectés par la pandémie, avec plus de 43.000 morts et plus d'1,5 million de cas.

13h33: La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé mardi un contrat avec la société américaine Moderna pour fournir jusqu'à 160 millions de doses de vaccin contre le Covid-19, le sixième conclu par l'UE avec un laboratoire pharmaceutique.

"Je suis heureuse d'annoncer que nous approuverons demain un nouveau contrat pour sécuriser un autre vaccin contre le Covid-19 dans notre portefeuille", a déclaré Mme von der Leyen, lors d'un point presse, évoquant aussi un 7ème contrat de vaccins à venir, sans plus de précision.

12h00: Le point sur la situation à la mi-journée

Emmanuel Macron s’adresse de nouveau aux Français mardi à 20H00 pour desserrer un peu l’étreinte du confinement et fixer le cap dans la crise sanitaire, alors que le pays espère une bouffée d’air à l’approche des fêtes de Noël.

Le scénario est désormais bien huilé: le chef de l’Etat a réuni un conseil de défense, qui s’est terminé peu avant 12H00, pour faire un dernier point de l’épidémie de Covid-19 avant de trancher les décisions qu’il annoncera le soir à la télévision.

Nul doute que les Français, affectés par le confinement, seront de nouveau au rendez-vous, après les sommets atteints par ses allocutions qui ont, pour les plus importantes, réuni plus de 30 millions de téléspectateurs.

Cette fois-ci, l’incertitude est moins grande car le cadre général des annonces est déjà connu: l’allègement des contraintes se fera en trois phases: autour du 1er décembre, puis avant les congés de Noël et enfin début 2021.

Les annonces ne permettront qu’un «léger assouplissement au confinement», a prévenu le Premier ministre Jean Castex, en soulignant que, si elle s’améliorait, la situation sanitaire restait moins bonne qu’elle ne l’était au déconfinement du 11 mai.

Pour le chef de l’Etat, l’essentiel est de donner «de la cohérence, de la clarté, un cap» pour «savoir ensemble où nous allons et comment y aller».

«On attend du Président des perspectives car la société est terriblement déprimée», a déclaré mardi l’écologiste Yannick Jadot sur Europe 1. Il faudra aussi «de la vision», a réclamé Laurent Berger (CFDT) sur France 2, qui craint que «la cocotte minute» n’explose au vu de la situation économique et sociale. «La colère est là», a renchéri Philippe Martinez (CGT) en évoquant «des situations dramatiques: les jeunes, la précarité mais aussi tous ces salariés au chômage partiel».

Le message prudent que devrait délivrer M. Macron fait écho à celui de la plupart des dirigeants des grands pays européens, comme le Britannique Boris Johnson qui a averti lundi que les restrictions allaient devoir rester en place pendant plusieurs mois.

Comme leurs voisins, les Français aimeraient être fixés sur les vacances: pourront-ils se déplacer et se réunir en famille? Probablement, mais avec des limites, un possible couvre-feu et un appel à la responsabilisation. Les réveillons «sont des usines à Covid», a mis en garde M. Castex.

En Allemagne, les régions ont plaidé mardi pour limiter à dix personnes issues de plusieurs foyers le nombre de participants aux fêtes de Noël et du Nouvel an.

En attendant, M. Macron va lever les contraintes aux achats de Noël en rouvrant les commerces dits «non essentiels» comme les librairies ou les boutiques de vêtements. Cette réouverture pourrait intervenir dès ce week-end mais avec un protocole sanitaire renforcé.

Les lieux de culte devraient également rouvrir, avec le respect d’une jauge, tandis que l’incertitude demeure pour les cinémas, théâtres et musées.

M. Castex a, en revanche, douché les espoirs des cafés et restaurants de rouvrir autour du 1er décembre. «On ne peut pas», a-t-il regretté samedi, en disant espérer «leur donner de la visibilité et les accompagner».

Si l’attestation de déplacement devrait être conservée, l’incertitude demeure sur le maintien de la limite d’un périmètre d’un kilomètre pour se déplacer.

10h30: Les régions de France ont demandé au gouvernement de fixer un calendrier pour la réouverture des petits commerces afin de "sauver" la période "cruciales" des fêtes de fin d'année, à quelques heures de l'intervention d'Emmanuel Macron.

"La circulation du virus est en nette baisse, les hospitalisations commencent à baisser aussi : le gouvernement doit allumer la lumière au bout du tunnel et fixer un calendrier, une méthode de réouverture des commerces", a affirmé Renaud Muselier, président de Régions de France, cité dans un communiqué.

"C'est une priorité absolue et vitale pour tous les travailleurs de la profession", a-t-il souligné au terme du conseil hebdomadaire des présidents de régions, faisant appel à "une mobilisation générale et du pragmatisme pour sauver cette période décisive des fêtes de fin d'année".

"L'Etat pourrait soutenir en priorité les nombreux dispositifs et actions d'ores et déjà déployés par les régions", a ajouté M. Muselier.

Dans son allocution prévue ce soir, le président Emmanuel Macron devrait annoncer ses arbitrages notamment sur la réouverture des commerces, alors que monte l'impatience d'un allègement des contraintes imposées aux Français pour affronter la deuxième vague de Covid-19.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
25/novembre/2020 - 16h58
RED41800 a écrit :

PhilRAI le pro-RAOULT sans aucune objectivité a parlé !!!  Si vous connaissiez un peu le droit français, vous sauriez que la plainte sera classée non recevable puisque l'OMS (quoi qu'on en pense, seule son avis compte pour la loi) a indiqué que le traitement de RAOULT n'était pas efficace.

Si vous aviez lu ce que j'ai écris vous sauriez que la plainte dont je parle n'a  n'a rien à voir avec Raoult.

Quant à l'autre plainte, l'OMS ne fait pas la loi, ce n'est pas elle qui juge et Raoult et bien d'autres ont suffisamment de témoignages et d'études favorables pour prouver l'efficacité des traitements proposés à la place du nocif paracétamol.

Portrait de RED41800
25/novembre/2020 - 15h53
PhilRAI a écrit :

Pour ceux qui voudraient déposer une plainte pour les préjudices subits à cause de la covid, c'est gratuit et ici : association-victimes-coronavirus-france.org/plai.../

A venir la plainte des personnes qui ont été malades et se sont vues refuser le protocole du professeur RAOULT.

PhilRAI le pro-RAOULT sans aucune objectivité a parlé !!!  Si vous connaissiez un peu le droit français, vous sauriez que la plainte sera classée non recevable puisque l'OMS (quoi qu'on en pense, seule son avis compte pour la loi) a indiqué que le traitement de RAOULT n'était pas efficace.

Portrait de air libre
25/novembre/2020 - 14h52

Pour les stations de ski il va falloir que le gouvernement précise ce qui est ouvert ou fermé.... toute la station hotels comme résidences locatives ? et les propriétaires d'appartements plus le droit d'y accéder ? seulement les remontées mécaniques ?, quid du ski hors piste, du ski de fond, de la luge, du patin a glace .....?

Portrait de PhilRAI
25/novembre/2020 - 10h17

Pour ceux qui voudraient déposer une plainte pour les préjudices subits à cause de la covid, c'est gratuit et ici : association-victimes-coronavirus-france.org/plai.../

A venir la plainte des personnes qui ont été malades et se sont vues refuser le protocole du professeur RAOULT.

Portrait de h650
25/novembre/2020 - 09h25
bisou mon végé Morandinien a écrit :

pas de sport au chaud et au sec avant le 20 janvier enfin si les salles de sports auront les moyens financiers de pouvoir réouvrir...par contre on pourra aller se contaminer au ciné et theatre etc etc....

Sauf qu'au cinéma et au théâtre les gens portent des masques et ne soufflent pas comme des boeufs dans la figure de son voisin même si ce dernier est éloigné d'un mètre ou plus.

Cependant, le sport en extérieur est possible ..... alors que le cinéma et le théâtre, c'est plus compliqué !

Portrait de h650
25/novembre/2020 - 09h25
bisou mon végé Morandinien a écrit :

pas de sport au chaud et au sec avant le 20 janvier enfin si les salles de sports auront les moyens financiers de pouvoir réouvrir...par contre on pourra aller se contaminer au ciné et theatre etc etc....

Sauf qu'au cinéma et au théâtre les gens portent des masques et ne soufflent pas comme des boeufs dans la figure de son voisin même si ce dernier est éloigné d'un mètre ou plus.

Cependant, le sport en extérieur est possible ..... alors que le cinéma et le théâtre, c'est plus compliqué !

Portrait de h650
25/novembre/2020 - 09h24
bisou mon végé Morandinien a écrit :

pas de sport au chaud et au sec avant le 20 janvier enfin si les salles de sports auront les moyens financiers de pouvoir réouvrir...par contre on pourra aller se contaminer au ciné et theatre etc etc....

Sauf qu'au cinéma et au théâtre les gens portent des masques et ne soufflent pas comme des boeufs dans la figure de son voisin même si ce dernier est éloigné d'un mètre ou plus.

Cependant, le sport en extérieur est possible ..... alors que le cinéma et le théâtre, c'est plus compliqué !

Portrait de Ste'ph
25/novembre/2020 - 08h51
LOIC 33 a écrit :

C'est encore du n'importe quoi, pourquoi les lieux de culte ouvrent, pensez-vous qu'il n'aura que 30pers. Devant la cathédrale de Bordeaux qui contient plus de mille personnes, il y avait plusieurs centaines de personnes qui manifestaient pour la reprise des messes !!les églises vont pouvoir embaucher les videurs de boîte de nuit pour réguler le nombre de fidèles, qui ne sera malheureusement pas respecté....dans ce cas resto, théâtre s, ciné devraient être ouvert.... Tout cela va mener à la révolte !

Et faire plusieurs offices, moins longues? C'est trop complexe? 

Faut arrêter de chouiner et chercher des mauvais prétexte pour se plaindre. L'objectif est de ne pas faire trainer la situation. Lâchez trop la bride et on repartira comme en septembre/octobre, parce que les gens n'ont plus peur du virus, mettent leur masque mais ne pratique plus les gestes barrières (quand je vais au supermarché, je suis souvent le seul à mettre du gel avant d'entrer, j'ai des collègues avant enfants qui se serrent la main - sans gel - en arrivant le matin).

Bref, si vouloir éviter une épidémie mène à la révolte, cela laissera un beau moment de stupidité collective dans les livres d'histoire...

Portrait de Mikhail63
25/novembre/2020 - 07h02
Zingwal a écrit :

T'as de l'humour, c'est bien! par contre pour les chouineuses du blog, si il aurait annoncé le contraire(la non réouverture des commerces), vous auriez à juste titre, gueulait! comme dirait souchon avec sa chanson prémonitoire: carrément méchant, jamais content!

Portrait de LOIC 33
24/novembre/2020 - 20h51

C'est encore du n'importe quoi, pourquoi les lieux de culte ouvrent, pensez-vous qu'il n'aura que 30pers. Devant la cathédrale de Bordeaux qui contient plus de mille personnes, il y avait plusieurs centaines de personnes qui manifestaient pour la reprise des messes !!les églises vont pouvoir embaucher les videurs de boîte de nuit pour réguler le nombre de fidèles, qui ne sera malheureusement pas respecté....dans ce cas resto, théâtre s, ciné devraient être ouvert.... Tout cela va mener à la révolte !

Portrait de preshovich
24/novembre/2020 - 20h37

Les magasins vont ouvrir le 28/11 mais le confinement est prolongé jusqu'au 15/12 ? Donc on fait une attestation  pour aller acheter des jouets ?

Portrait de lumelec
24/novembre/2020 - 20h33

quelle absurdité ces attestations !! 

Portrait de Sébastien31
24/novembre/2020 - 20h33 - depuis l'application mobile

bah c'est bien du myto se virus...

Portrait de jarod.26
24/novembre/2020 - 20h04

à 1 mois de noël on passe la barre des 50.000 décès Ho Ho Ho :s

Portrait de Rolland Laporte
24/novembre/2020 - 19h58

Bienvenue dans  le monde de "je suis une légende"

Portrait de air libre
24/novembre/2020 - 17h29

On compte déjà les vaccins anti covid dans le cul de la poule alors qu'actuellement les labos ne sont pas capables de livrer les pharmacies en vaccins anti grippe, c'est bien la France !

Portrait de mbagnick
24/novembre/2020 - 15h45

Début octobre l’UE a commandé 500 000 doses de Remdésivir (390$ le flacon). Il est officiellement inefficace contre le COVID. Qui a payé? Qui va payé? Qui s’enrichit? Où est la médecine là dedans?

Portrait de Marie-Novembre.
24/novembre/2020 - 15h24

Moderna= un allé simple au cimetièresmiley