09:21

Audiences Avant 20h: Nagui et "N'oubliez pas les paroles" en tête sur France 2 à 4,1 millions - Carton pour France 5 avec "C l'hebdo" à 1,5 million

Hier, sur TF1, Nikos Aliagas présentait un nouveau volet de son magazine "50 min inside". France 2 programmait "N'oubliez pas les paroles".

Sur France 3, les téléspectateurs avaient rendez-vous avec "Le 19/20". Ali Baddou prenait les commandes de l'émission "C l'hebdo" sur France 5.

N'oubliez pas les paroles 19.2 % de part de marché
4 156 000 téléspectateurs
50 min inside 17.1 % de part de marché
3 638 000 téléspectateurs
Le 19/20 14.9 % de part de marché
3 559 000 téléspectateurs
C l'hebdo 7.1 % de part de marché
1 519 000 téléspectateurs
Chasseurs d'appart 9 % de part de marché
1 262 000 téléspectateurs
Reportage 2 % de part de marché
403 000 téléspectateurs

Le Top des parts de marché

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de eghisheim1961
22/novembre/2020 - 19h14
bib a écrit :

Ryad Sattouf et Matthieu Sapin (one more time pour les 2 :bigsmile:)

Merci. 

C'est à croire qu'il n'y a qu'eux, Joann Sfar et Geluck qui dessinent...

Portrait de bib
22/novembre/2020 - 12h27

Ryad Sattouf et Matthieu Sapin (one more time pour les 2 smiley

Portrait de eghisheim1961
22/novembre/2020 - 09h34
bib a écrit :

L'interview et les réactions d'Ali Baddou avec les 2 auteurs de bandes dessinées relèvent du grand n'importe quoi. Le summum avec l'expression "le détail qui tue" que soit il ne connait pas, soit il a voulu faire un bon mot que personne n'a compris. L'auteur a du devoir préciser "le détail qui fait mouche".

Quand on a pas bossé un sujet, ou qu'on est pas compétent en la matière, il est plus prudent de se taire.

Qui étaient les auteurs invités svp ?

Portrait de bib
22/novembre/2020 - 09h25

L'interview et les réactions d'Ali Baddou avec les 2 auteurs de bandes dessinées relèvent du grand n'importe quoi. Le summum avec l'expression "le détail qui tue" que soit il ne connait pas, soit il a voulu faire un bon mot que personne n'a compris. L'auteur a du devoir préciser "le détail qui fait mouche".

Quand on a pas bossé un sujet, ou qu'on est pas compétent en la matière, il est plus prudent de se taire.