12/11 10:16

Sondage: 60% des Français ont déjà transgressé les règles du confinement, utilisant l'attestation de déplacement à d'autres fins que celles indiquées ou en recevant de la famille ou des amis

Plus de la moitié des Français ont transgressé au moins une fois les règles du confinement, utilisant l'attestation de déplacement à d'autres fins que celles indiquées ou en recevant de la famille ou des amis, selon un sondage paru jeudi.

Depuis le 30 octobre, annonce du second confinement mis en place pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, 60% des personnes interrogées ont transgressé au moins une fois le confinement, selon cette enquête réalisée par l'Ifop pour consolab. Soit 27 points de plus que sur les six premières semaines du premier confinement.

Les Français ont surtout utilisé les attestations de déplacement pour d'autres motifs que ceux indiqués (24%), se sont promenés au delà de la limite autorisée d'une heure (17%), mais ont aussi vu des membres de leur famille chez les uns ou les autres (23%, soit 8 points de plus qu'au printemps), ou des amis (20%).

Et 9% des personnes interrogées ont enfreint les règles pour retrouver un partenaire - ou potentiel partenaire - sexuel, soit 3 points de plus que lors du premier confinement.

Pour François Kraus, directeur du pôle politique et actualité de l'Ifop, il est clair que "le respect est moins strict, les craintes pour la santé moins fortes, notamment chez les jeunes". Il existe, précise-t-il à l'AFP, une réelle différence entre les jeunes et moins jeunes. "Ce +sentiment d'invulnérabilité+ chez une partie des jeunes, surtout ceux qui vivent seuls, fait qu'ils vont profiter de l'assouplissement général des règles pour continuer une sorte de sociabilité".

Par ailleurs, ce reconfinement frappe plus fort le moral des Français: si, en novembre 2019, ils étaient 16% à déclarer avoir "mauvais moral", ils sont aujourd'hui 28%. Lors du premier confinement, ils étaient 20%.

Le sommeil est lui aussi victime de ce retour au confinement: 38% des personnes interrogées signalent avoir des troubles du sommeil - un chiffre qui monte à 44% chez les femmes.

Cette dimension psychologique s'explique, note M. Kraus, par l'incertitude qui règne sur la durée de ce reconfinement, "car on comprend que cela pourra peut-être altérer les fêtes et retrouvailles de fin d'année". Mais aussi par la période, propice aux dépressions saisonnières.

Au total, 52% des sondés estiment ressentir, depuis l'annonce du reconfinement, un plus fort sentiment de tristesse.

*Enquête réalisée en ligne auprès d'un échantillon représentatif de 2.030 Français âgés de 18 ans et plus (dont un sous-échantillon de 1 094 salariés).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LesRipoublicains
12/novembre/2020 - 17h53

Avec la liste des dérogations proposées, comment peut-on ne pas "respecter les règles".

Pour faire une fiesta en famille, il y a le "motif familial impérieux", qui permet de rendre visite à quelques parents grabataires.

Le chien, les courses, le médecin, les enfants, etc ... tout y est pour avoir un motif dérogatoire quelconque.

Même le shooté quand il va chercher sa came peut indiquer qu'il va faire ses courses.

Pour aller au resto, ça reste toutefois impossible, mais uniquement parce qu'aucun d'eux n'est ouvert au public en salle. Seul contournement autorisé, commander et aller chercher ses boites repas.

Même pour aller à la déchetterie, il y a bien une case, même si elle ne saute pas aux yeux, c'est celle de la "convocation judiciaire ... et pour se rendre dans un service public." 

Bref, ça veut bien dire que ce confinement 2.0 est débile. Macron et Castex ont signé l'arrêt de mort des petits commerces pour donner l'impression qu'ils font quelque chose pour la santé des français. Ils sacrifient sciemment des couches de la population pour satisfaire leur égo.

Ils n'ont que le mot "aides aux entreprises" à la bouche, à coups de milliards, et ils sont infoutus de donner des masques et du gel alcoolique gratuitement à toute la population.

Portrait de air libre
12/novembre/2020 - 15h44

en europe il n'y a qu'en France que les attestations et controles de police existent !

Portrait de ChrisEure
12/novembre/2020 - 12h00

Confinement de pacotille. Mon fils travaille chez Leroy Merlin. Hier, le parking était plein toute la journée, les gens se baladent en famille ...

Bien sûr que Noël en famille est foutu. Mais est-ce vraiment grave ? Pas de dinde trop cuite, pas de tonton bourré, pas de gamin hystérique ni d'ado qui fait la gueule parce qu'il n'a pas eu le dernier ifoune !

Portrait de lysniais
12/novembre/2020 - 10h30

Parfait, continuez et Noël par skype arrive!!! bien fait!!

Portrait de jarod.26
12/novembre/2020 - 10h23
HoOoO il y a encore beaucoup de menteurs