02/11 12:22

EN DIRECT - Journée d'hommage à Samuel Paty: Une minute de silence a été observée dans les établissements scolaires en mémoire du professeur

12h21: Le point sur la situation à la mi-journée

Après deux semaines de vacances, 12 millions d’élèves, dont ceux des écoles primaires désormais masqués, ont effectué lundi, dans une France reconfinée, une rentrée scolaire particulière entre vigilance sanitaire et sécuritaire, et hommage à Samuel Paty.

Contrairement au printemps, les écoles, collèges et lycées restent ouverts pour cette deuxième phase de confinement, destinée à freiner la «deuxième vague» de contamination au coronavirus en France, où quelque 46.290 nouveaux cas ont été enregistrés dimanche, soit environ 10.000 de plus que la veille.

Les établissements sont cependant soumis à un protocole sanitaire renforcé, qui impose notamment le port du masque dès l’âge de six ans (cours préparatoire), alors que, jusqu’aux vacances de la Toussaint, il était seulement obligatoire à partir de 11 ans (collège).

C’est en revanche à tous les élèves que s’est adressé Emmanuel Macron lundi matin pour les assurer de son soutien en cette rentrée «difficile».

«Vous qui reprenez le chemin de l’école, je pense à vous», écrit le président dans un message sur les réseaux sociaux Snapchat, Instagram et Facebook.

«Je sais votre émotion après les attaques terroristes, dont l’une devant une école contre un enseignant», Samuel Paty, décapité le 16 octobre, la veille des vacances, lors d’une attaque jihadiste pour avoir montré en cours des caricatures de Mahomet. Une minute de silence sera organisée dans toutes les classes en sa mémoire à 11H00.

Depuis, la France a connu une autre attaque dans une église à Nice et le plan vigipirate a été porté au niveau «urgence attentat» sur l’ensemble du territoire. Des rondes et patrouilles «fixes et mobiles» de gendarmes et de policiers sont donc prévues dès lundi devant les 60.000 établissements scolaires du pays.

Emmanuel Macron a également évoqué «le virus». «Il faudra du temps, mais nous le surmonterons tous ensemble».

«Je sais que le port du masque toute la journée est difficile. Mais plus nous ferons d’effort, plus vite nous retrouverons une vie normale», a ajouté le chef d’Etat.

11h18: Accompagné du ministre de l'Education, le Premier ministre Jean Castex a observé une minute de silence dans une classe de CM2 de Conflans-St-Honorine

11h00: Les élèves observent en ce moment une minute de silence dans toutes les classes

09h41: Le Premier ministre Jean Castex et le Ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer viennent d'arriver à l'instant au collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), où enseignait Samuel Paty.

08h16: Le chef de l'Etat adresse ce lundi matin un message aux 12 millions d'élèves qui font leur retour à l'école: «C'est la rentrée scolaire. À vous tous qui reprenez le chemin de l'école, je pense à vous. Ces quinze derniers jours ont été un coup dur pour nous tous. Aujourd'hui, en classe, vous allez rendre hommage à Samuel Paty. Nous penserons à lui, à vous et à vos enseignants. Nous sommes tous choqués par ce qu'il s'est passé. Parlez-en entre vous. Parlez-en avec vos enseignants, parler de ce qui nous rassemble. Car être 'Français', c'est n'est pas seulement vivre en France. Ce sont aussi des droits et des devoirs, c'est vivre pleinement notre devise : liberté, égalité, fraternité!

Et puis, il y a le virus. Il progresse dans tous les pays et ne nous épargne pas. J'ai besoin de vous pour faire face. Il faudra du temps mais nous le surmonterons tous ensemble». Je sais que vous êtes conscients des enjeux et que le port du masque toute la journée est difficile. Mais plus nous ferons d'efforts et plus vite nous retrouverons une vie normale.

Les jours que nous vivons sont difficiles, alors je veux que vous reteniez ces quelques mots. Vous êtes la France. Être français, à l'école de la République, c'est apprendre à être libre, à s'épanouir, s'élever par la connaissance. Alors vivez pleinement ce temps d'apprentissage. Il prépare votre avenir. Et notre avenir c'est vous.

07h13: Tous les élèves des écoles, collèges et lycées de France reprennent les cours aujourd'hui, dans le cadre d'un protocole sanitaire renforcé, et observeront une minute de silence à 11h en hommage à l'enseignant Samuel Paty assassiné à Conflans-Sainte-Honorine. Une minute de silence sera également observée à 11h après lecture de la lettre de Jean Jaurès aux instituteurs, lors d'un hommage à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie assassiné près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine le 16 octobre après avoir montré des caricatures de Mahomet dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression.

Cet hommage pourra être précédé d'un « temps pédagogique » autour des valeurs de la République et de son école. Ce temps pourra se tenir tout au long du mois de novembre afin de laisser aux professeurs qui le souhaitent le temps nécessaire pour préparer cette séquence, a ajouté le ministre de l'Education nationale.

Mais ces mesures suscitent la colère de beaucoup d'enseignants. En raison de la situation sanitaire, c'est finalement un hommage bref qui sera rendu à Samuel Paty, contrairement à ce qui était prévu initialement.

« On a le sentiment qu'on ne pourra rendre à notre collègue, l'hommage plein et entier qui lui est dû. Il était notamment prévu entre 8h et 10h que les équipes puissent échanger et faire part des réactions émotionnelles qui étaient les leur et puis voir si certains se sentaient à même de prendre les élèves ensuite pour essayer de dialoguer avec eux sur les questions de laïcité et su les questions de valeur de la République... Or là, tout cela ne pourra pas se faire, on se contente d'une minute de silence », déplore Frédérique Rolet, secrétaire générale du syndicat SNES-FSU.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lysniais
2/novembre/2020 - 11h03

Une minute de silence se respecte DEBOUT!!!

 

Portrait de preshovich
2/novembre/2020 - 09h04

Bon courage aux profs. Dans certaines écoles ça va rien respecter