22/10 08:41

Révolution dans l'Eglise catholique : Le pape François a défendu hier le droit des couples gays à vivre au sein d'une "union civile" qui les protège - Vidéo

C'est le début d'une révolution dans l'Eglise. Le pape François a défendu hier le droit des couples gays, "enfants de Dieu", de vivre au sein d'une "union civile" qui les protège légalement. "Les personnes homosexuelles ont le droit d'être en famille. Ce sont des enfants de Dieu, elles ont le droit à une famille", a déclaré le souverain pontife argentin, dans un documentaire présenté mercredi à la Fête du cinéma de Rome.

Une réponse à un homosexuel catholique et père de trois enfants "Ce qu'il faut c'est une loi d'union civile, elles ont le droit à être couvertes légalement. J'ai défendu cela", a-t-il souligné dans ce documentaire intitulé Francesco et réalisé par Evgeny Afineevsky. Dans le documentaire dévoilé mercredi, il plaide toutefois avec une force inédite pour ce modèle légal et affirme "le droit à une famille" pour les personnes homosexuelles.

Ses déclarations en espagnol font suite dans le film au témoignage d'un homosexuel, père de trois enfants, qui lui a demandé dans une lettre s'ils devaient fréquenter l'église.

Le pape l'a ensuite appelé au téléphone pour lui conseiller d'être transparent sur son choix de vie dans sa paroisse et d'y amener ses enfants. Depuis son élection comme pape, François avait déjà évoqué, sans rejet, la notion d'unions civiles pour les personnes de même sexe.

Selon son biographe Austen Ivereigh, Jorge Bergoglio, le futur pape, avait aussi défendu le bien fondé de cette protection légale lorsqu'il était encore archevêque de Buenos Aires, dans le contexte d'un débat animé en 2010 dans son pays sur la légalisation des mariages gays. Si le souverain pontife a fait preuve d'ouverture sur les couples homosexuels, en affirmant régulièrement qu'ils devaient être bien accueillis au sein de l'Eglise catholique, il reste toutefois fermement opposé au "mariage" gay qui doit se faire nécessairement entre un homme et une femme. "Le mariage est un mot historique.

Depuis toujours dans l'humanité, et non seulement dans l'Eglise, c'est un homme et une femme. On ne peut pas changer cela comme ça", avait déjà spécifié le pape François en 2017, dans un livre d'entretiens réalisés par le sociologue français Dominique Wolton.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de li li
22/octobre/2020 - 11h02
pommedadam a écrit :

Il paraît que ce pape se travestit en femme certains soirs.

Même si c'était vrai, ca ne regarde que lui.

Portrait de li li
22/octobre/2020 - 11h01

J'adore la réaction des catho du style boutin "Not in my name" ou la croix "Qu'a vraiment dit le pape?"

Portrait de pommedadam
22/octobre/2020 - 10h21

Il paraît que ce pape se travestit en femme certains soirs.

Portrait de LesRipoublicains
22/octobre/2020 - 10h07

Sachant que la plus grande communauté gay par rapport à sa population, quasiment exclusivement masculine, se situe au Vatican qu'il dirige, il ne fait que prêcher pour ses propres paroissiens, qui pour la plupart sont dans le déni total de leur propre sexualité puisqu'ils exècrent et fustigent les gays en permanence.

François va avoir du mal à remettre les pendules à l'heure dans ce "microcosme d'hommes" ou l'absurdité des pratiques religieuses basées sur des croyances d'un autre âge côtoie la mauvaise foi au quotidien.

D'ailleurs, parmi les gays du Vatican, il y a quelques pédophiles, dont certains ont déjà été écartés du cercle de François, dont au moins un Cardinal. Comment peut on imaginer un instant que ces prélats de haut rang puissent croire eux même en Dieu alors qu'ils ne redoutent nullement les foudres divines qu'ils subiraient immanquablement de par leurs comportements criminels avérés ?

Portrait de Angelussauron
22/octobre/2020 - 09h49

Attention à lui il y a aussi une branche de radicaux dans la religion catholique.