03/10 17:15

Météo - Jean Castex à Nice : "Je ne vous cache pas notre vive inquiétude sur le bilan définitif : Au moins 8 disparus dont 2 pompiers mais nous sommes sans nouvelle de nombreuses personnes""

17h13: Bernard Gonzalez, préfet des Alpes-Maritimes prend la parole à la suite: « Nous sommes inquiets. Au moins douze communes fortement touchées »

17h01: Jean Castex prend la parole à Nice: "Au moins 8 personnes disparues de façon certaines et plusieurs autres également. Je ne vous cache pas notre vive inquiétude sur le bilan. J'ai été particulièrement impressionné par ce que j'ai vu aujourd'hui. Je renouvelle ma compassion aux sinistrés et aux victimes et assure tous les habitants de ce territoire de ma volonté de déployer tous les moyens que la situation exige."

16h53: Ce samedi , Météo France placé trois départements de la façade atlantique en vigilance orange en raison de risques de pluies et d'inondations: les Côtes d'Armor, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques. La dépression "Alex" s'est décalée vers l'est du pays. Dans sa partie nord, elle pilote un retour pluvieux qui stationne depuis plusieurs heures sur l'ouest de la Bretagne, en particulier les côtes d'Armor. Sur les dernières 24 heures on a relevé 40 à 60 millimètres de précipitations sur une grande partie des Côtes d'Armor (jusqu'à 73 millimètres à Trémuson). Et, en un peu plus de 48 heures (depuis jeudi midi) on a observé des cumuls notables sur le nord du département (100 à 130 millimètres).

Dans sa partie sud, elle a balayé les départements du sud Aquitaine, laissant place à présent à de fréquentes averses. Les cumuls associés sur les dernières 24 heures sont déjà conséquents sur le sud des Landes (secteur Dax/Soustons/Peyrehorade) ainsi que le nord et l'ouest des Pyrénées-Atlantiques, où des inondations localisées peuvent déjà être observées, ce qui constitue un facteur aggravant pour le nouvel épisode pluvieux actif attendu demain dimanche. Le retour pluvieux va commencer à se décaler lentement vers l’est en cette fin d’après-midi, mais avec des pluies restant continues et localement assez fortes sur les Côtes d'Armor. Au final pour la journée de samedi, on attend sur ce département des cumuls de 30 à 50 mm, voire plus localement.

Les dernières précipitations quitteront le département en soirée, mettant un terme à cette succession d’épisodes pluvio-venteux.

SUD-OUEST: Accalmie relative en cours sur les Landes et les Pyrénées-Atlantiques avec de fréquentes averses souvent modérées qui devraient persister au cours de la nuit prochaine en faiblissant dans l'intérieur des Pyrénées-Atlantiques. Reprise d'activité prévue en fin de nuit prochaine, avec le retour d'averses parfois orageuses et fortes qui balayeront le sud Aquitaine durant toute la journée de demain dimanche.

Ces averses circuleront assez rapidement, mais pourront donner par passages successifs des cumuls de précipitations assez conséquents qui viendront s'ajouter à ceux déjà tombés les jours précédents. On attend ainsi en journée de dimanche des cumuls entre 40 et 60 mm localement 70 à 80 mm.

A noter que les Pyrénées-Altantiques devraient être concernés principalement dans la partie nord en limite des Landes jusqu'au pays basque (Béarn plus à l'écart des forts cumuls). Ce régime d'averses devrait persister jusqu'à lundi matin, en faiblissant progressivement néanmoins.

11h34: Christian Estrosi affirme être "face à un désastre qu'il n'a jamais connu. Les dégâts sont très lourds et certains villages vont rester bloqués pendant plusieurs jours. Mais notre priorité c'est bien sûr sauver des vies et retrouver les gens qui ont disparu. Plus d'une centaine de maisons ont été endommagées ou emportées par les eaux. Il nous faut des moyens militaires important maintenant pour ravitailler et évacuer les personnes qui doivent l'être"

10h15: Emmanuel Macron adresse un message aux victimes des intempéries

 

10h11: Le gendarme porté disparu à Saint-Martin-Vésubie a été retrouvé sain et sauf annonce Gérald Darmanin, le Ministre de l'Intérieur

09h54: Le Premier ministre Jean Castex a annoncé sur Twitter qu'il va se rendre dans les Alpes-Maritimes, "dès que les conditions opérationnelles le permettront".

.

09h25: Christian Estrosi, le Maire de Nice annonce que deux corps ont été retrouvés et plusieurs personnes sont encore portées disparues

08h28: Selon un bulletin diffusé ce matin, Météo France a observé que "les pluies sont faibles sur les Alpes-Maritimes". "Néanmoins, l'état des cours d'eau non surveillés signalés en forte crue justifie le maintien du département en vigilance orange", alerte le prévisionniste. Les cumuls de pluie sur l'ensemble de l'épisode, débuté vendredi matin, ont atteint généralement 40 à 80 mm sur le littoral et localement 120 mm sur le proche-littoral. Dans l'intérieur, ils atteignent en général 200 à 350 mm et jusqu'à 500 mm ponctuellement.

.

07h21: Le point complet sur la situation alors que 10 personnes sont portées disparues

La vigilance rouge a été levée ce matin dans les Alpes-Maritimes où dix personnes, dont deux pompiers, étaient recherchées par les secours après des crues qualifiées d'"exceptionnelles" par Météo France. Ces deux pompiers ont été portés disparus vers 23H00, alors qu'ils menaient des opérations de secours, ont indiqué les sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes.

"En pensée avec nos sapeurs-pompiers, forces de sécurité et l'ensemble des agents engagés pour porter secours à nos compatriotes dans les Alpes-Maritimes", a tweeté le Premier ministre Jean Castex en assurant que "tous les moyens de l'Etat sont mobilisés".

Selon un bulletin diffusé à 06H00, Météo France a observé que "les pluies sont faibles sur les Alpes-Maritimes". "Néanmoins, l'état des cours d'eau non surveillés signalés en forte crue justifie le maintien du département en vigilance orange", alerte le prévisionniste. Les pluies faibles cessent très rapidement en début de journée de samedi.

D'après les secours vendredi soir, trois personnes étaient toujours portées disparues, dont deux habitants de Roquebillière, une commune de 1.800 habitants de la vallée de la Vésubie, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Nice.

Ces deux personnes qui "s'étaient réfugiées sur le toit de leur maison entourée par les eaux et la maison s'est écroulée avec les deux personnes dessus", a expliqué à l'AFP Philippe Loos, secrétaire général de la préfecture des Alpes-Maritimes. La troisième personne portée disparue était de Tende, dans le parc du Mercantour.

D'après le dernier bilan des pompiers, 5 autres personnes étaient recherchées, sans précisions sur les communes où elles avaient été vues pour la dernière fois. Plus tôt dans la soirée, la préfecture a indiqué avoir reçu des signalements "là où des témoins ont signalé des personnes au bord de l'eau et qui n'y étaient plus quelque temps après, donc pas de signalement précis mais nous avons quand même déclenché les secours", a indiqué M. Loos. Les autorités parlent de personnes "supposées disparues".

91 personnes ont été "mises en sécurité" dans la soirée par les pompiers.

Le secrétaire général de la préfecture a décrit à l'AFP une "situation inédite, avec de larges zones touchées", "des villages aujourd’hui coupés du monde suite à des éboulements".

Dans l'après-midi, un pont s'est effondré emporté par la crue d'une rivière près de Saint-Martin-Vésubie, localité de quelque 1.400 habitants dans la même zone, selon les pompiers.

Sortant de son lit, le Var, en ébullition, envahissait totalement la chaussée à l'approche de l'aéroport de Nice, a constaté un journaliste de l'AFP. Météo France a qualifié la crue de ce cours d'eau "d'exceptionnelle".

Les vols à destination de Nice ont été suspendus, selon la préfecture. Toutes les gares du département sont fermées et aucun train ne circulera avant la mi-journée de samedi.

A Mandelieu-la-Napoule, tout près de Nice, David Konopnicki, directeur de cabinet du maire, a indiqué à l'AFP avoir "procédé à l'évacuation préventive d'une centaine de personnes présentes dans un camping au bord du Riou ou qui habitent des rez-de-jardin ou des rez-de-chaussée inondables".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air libre
4/octobre/2020 - 08h15
lecroco a écrit :

Mais bien sur. On pourrait déplacer le village par exemple.

soit on se lamente, on fait bruler des cierges, on accuse la fatalité soit on entreprend des travaux pour minimiser ces catastrophes, mise en place de barrages ecreteurs, renforcement par enrochement des méandres le long des routes, alerte rapide des habitants,  destruction préventive des habitations construites dans le lit des rivières, interdiction de construire dans les périmètres dangereux etc etc.... ces phénomènes météo vont se reproduire, c'est certain, autant les anticiper.

Portrait de lecroco
3/octobre/2020 - 23h08
air libre a écrit :

Tout le monde se désole, tous les ans on déplore des morts, mais quelles mesures sont prises pour essayer de limiter ces crues catastrophiques ? silence complet de l'état, de la région, des communes.

Mais bien sur. On pourrait déplacer le village par exemple.

Portrait de ALAIN PERSIA
3/octobre/2020 - 19h23

Un drame humain ,effroyable .L'armée vient épauler  les pompiers. Le nombre de disparus impossible à connaître .Des villages et des hameaux sans eau et électricité Pour une fois nous avons un gouvernement réactif :la déclaration de catastrophe naturelle sera prononcée au plus tard mercredi en Conseil des Ministres Ainsi les assureurs seront obligés d'examiner rapidement . la situation de leurs clients..2 pompiers disparus parmi les 8 recensés .Il faudra dans les prochaines que les élus des collectivités territoriales , les maires soient réunis par le Premier Ministre pour passer en revue et prendre des décisions fermes pour éviter que de tels drames se reproduisent .

 

 

Portrait de air libre
3/octobre/2020 - 17h57

Tout le monde se désole, tous les ans on déplore des morts, mais quelles mesures sont prises pour essayer de limiter ces crues catastrophiques ? silence complet de l'état, de la région, des communes.

Portrait de Wouhpïnaise
3/octobre/2020 - 08h59

Courage à toutes les personnes concernées par ces intempéries. En espérant que les disparus soient retrouvés vivants, même s'il y a peu d'espoir.