24/08/2020 15:52

EXCLU - Babette de Rozières, furieuse après l’arrêt dans l’indifférence générale de France O, accuse les dirigeants d’avoir été "des bons à rien" - VIDEO

Ce matin, Babette de Rozières était l'invitée de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. La chef a poussé un coup de gueule après la fermeture cette nuit, dans l'indifférence, de la chaîne France O (revoir les dernières images en cliquant ICI).

"A la base, France O c'était une chaîne qui créait du lien entre les ultramarins de métropole et les ultramarins des Outre-mer. C'était la continuité territoriale de la France. Le fait de supprimer France O, c'est vraiment un symbole qui signifie qu'on nous a exclus du paysage", a-t-elle débuté.

Et d'ajouter : "Ce n'est pas une question d'audimat, mais une question de savoir ce qu'il s'est passé et pourquoi. Moi, je dis tout. J'ai travaillé à France O, donc je sais comment ça s'est passé. Il faut savoir que France O, c'était un ramassis d'exclus de France Télévisions que l'on mettait sur cette chaîne. Ce sont des gens qui n'en avaient rien à faire de la culture ultramarine. C'était des petits comptes qu'ils réglaient entre eux. C'était des conflits d'intérêts. C'était plein de choses, c'était du racisme". "Il y avait du racisme à France O, la chaîne de l'Outre-mer ?", a réagi Jean-Marc Morandini. "Exactement ! Je maitrise ce que je dis. Les ultramarins qui travaillaient à France O n'avaient pas le droit à la parole", a répondu Babette de Rozières.

"Maintenant, on a décidé de supprimer la chaîne, ça me fait mal. On aurait pu sauver cette chaine, réinventer cette chaine, se refaire avec d'autres têtes dirigeantes. Ce sont les têtes dirigeantes de France O qui ont plombé France O. Ce ne sont pas les ultramarins qui l'ont plombée. C'était vraiment des gens qui ne faisaient rien, c’était des bons à rien ! Ils n'avaient rien à faire de notre culture. Résultat : on a jeté la chaîne comme on jette un bébé avec l'eau du bain", a-t-elle ajouté.

"Maintenant, il faut trouver le moyen de rebondir. Le gouvernement a signé un pacte de visibilité avec un comité. Qu'est-ce qu'il dit ? Je veux savoir. Ca fait un an et jusqu'ici, je n'ai pas vu de visibilité des ultramarins sur les chaînes de France Télévisions (...) C'est bien dommage pour mes compatriotes de voir qu'on a supprimé une si belle chaine qui aurait pu être une chaine formidable", a indiqué la chef.

Et de continuer : "Ca m'ennuie, mais il faut maintenant que l'on crée un observatoire à France Télévisions avec toutes les forces vives de Outre-mer et que l'on soit présent (...) Si France Télévisions nous donne de la visibilité, si on remarque qu'il y a des gens qui représentent les Outre-mer partout. Si on est vraiment représentatif partout et dans tous les domaines sur les chaînes. Je suis d'accord. Je demande que l'on reste vigilant. Je demande des reportages, des journalistes qui présentent les informations, des documentaires.. Les Outre-mer ce sont des régions de France, il faut parler des outre-mer dans toute sa diversité. Les outre-mer c'est la France aussi. Je serai très vigilante. (...) Si on nous remet sur France 3 comme avant, il n'y aura pas de problème".

Pour Babette de Rozières, "la chaine France O a été mal tenue, on ne lui a pas donnée la chance de se réinventer".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lxa75
24/août/2020 - 17h50

Chaîne avec peu d'audience .comme d'autres aussi sont inutiles . Bon on connaît les idées de la dame ..