29/07 17:48

Muriel Robin rend un vibrant hommage à Jacqueline Sauvage qu'elle a incarnée dans un téléfilm: "Son dossier a pu faire bouger les choses, mais je continuerai de me battre" - VIDEO

Comme vous l'a indiqué jeanmarcmorandini.com ce mercredi, Jacqueline Sauvage, 72 ans, devenue un symbole des violences conjugales après sa condamnation pour le meurtre de son époux violent, puis graciée, est décédée et ses obsèques ont eu lieu mardi.

Sur Europe 1, Muriel Robin, a rendu un hommage très émouvant à Jacqueline Sauvage. La comédienne s'était glissée dans sa peau en 2018, dans le téléfilm "Jacqueline Sauvage: c'était lui ou moi", diffusé sur TF1.

"Je l’ai approchée de très près", déclare Muriel Robin. Et d'évoquer le tournage de cette fiction à l'époque, qui l'a profondément marquée: "C’était insoutenable pour moi, pour l’équipe. Un silence de mort après chaque prise, et c’était en faux...". "On peut donc imaginer en vrai... Mais on a mis quand même le doigt et le cœur sur la souffrance qu’elle pouvait ressentir",a-t-elle ajouté.

Avant de poursuivre: "Jacqueline Sauvage est devenue un peu le porte-drapeau des violences conjugales . Son dossier a pu faire bouger les choses". Et de confier être restée en contact avec Jacqueline Sauvage. "Jacqueline, que j'ai eue, il y a encore un mois au téléphone, parce qu'on s'appelait régulièrement, serait d'accord avec le fait de servir encore ce dossier"

Et Muriel Robin de conclure : "On a avancé avec Jacqueline Sauvage, mais on recule avec d'autres choses. C'est très très dur. Je vais continuer à me battre, et je ne le dis pas pour parler de moi mais je le dis à Jacqueline, à ses enfants, ses filles, et à ses petits-enfants que sa souffrance n'aura pas servi à rien.". "On continuera de se battre", a-t-elle affirmé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de tobian
31/juillet/2020 - 11h44

   La photo avec la cicatrice est celle du film. A l'enterrement de son mari, Jacqueline Sauvage ne portait aucune cicatrice, (il y a des photos).

Portrait de Greenday2013
30/juillet/2020 - 13h58

Et sinon, va-t-elle rendre un vibrant hommage aux professionnels de la Justice et aux jurés qui, par 2 fois, ont décidé de condamner cette femme ?

Portrait de yannific
30/juillet/2020 - 06h54
Kakadu a écrit :

Muriel Robin qui a été de loin une des meilleures humoristes des années 80/90, a dû mal avec le fait que ce ne soit plus le cas. Comme beaucoup de cette période là, d'ailleurs. Donc on a le droit à tout depuis 10 ans, les dépressions (que je ne remets pas en cause), les livres, les téléfilms moyens et surtout les combats politiques. Est-ce vraiment sa place ? Où est l'artiste ? Elle a tellement besoin de lumières, que cela en devient presque gênant. Elle est dans l'hyper moralisation. Il faut qu'elle montre, et qu'elle se fasse entendre à tout prix. Elle veut être à la mode. On a l'impression que c'est le genre de personne qui ne pourra jamais être heureuse. Dommage. Je la préférais lorsqu'elle dépeignait la vie quotidienne de monsieur et madame tout le monde avec talent. 

+100000

tout est dit, rien à ajouter

Portrait de Kakadu
30/juillet/2020 - 06h11

Muriel Robin qui a été de loin une des meilleures humoristes des années 80/90, a dû mal avec le fait que ce ne soit plus le cas. Comme beaucoup de cette période là, d'ailleurs. Donc on a le droit à tout depuis 10 ans, les dépressions (que je ne remets pas en cause), les livres, les téléfilms moyens et surtout les combats politiques. Est-ce vraiment sa place ? Où est l'artiste ? Elle a tellement besoin de lumières, que cela en devient presque gênant. Elle est dans l'hyper moralisation. Il faut qu'elle montre, et qu'elle se fasse entendre à tout prix. Elle veut être à la mode. On a l'impression que c'est le genre de personne qui ne pourra jamais être heureuse. Dommage. Je la préférais lorsqu'elle dépeignait la vie quotidienne de monsieur et madame tout le monde avec talent. 

Portrait de The Cold Song
30/juillet/2020 - 01h44

Cette femme me laisse froid !

Portrait de Dracula..
30/juillet/2020 - 01h28
550CZ Stutzen a écrit :

"aigrie revêche acariâtre et donneuse de leçons à la terre entière sûre de détenir la vérité absolue

Voilà bien le portrait craché de M.R.  Elle est comme Johnny Weissmuller qui se croyait Tarzan sur la fin de sa vie.  A force de jouer des rôles de tueuses M.R se fait envahir par ces personnages. 

Elle me fait peur,j'aurai peur de la rencontrer au coin de la rue la nuit !

Portrait de Citoyen87
29/juillet/2020 - 19h01 - depuis l'application mobile

On n'a jamais vu de telles cicatrices sur le visage de JS.