10/07 08:01

Coronavirus - Flambée de cas dans la ville américaine de Tulsa après le meeting de Donald Trump le 20 juin dernier où se sont retrouvées des milliers de personnes

Le nombre de cas recensés à Tulsa, dans l'Etat de l'Oklahoma, s'est envolé un peu plus de deux semaines après un meeting de campagne présidentielle organisé sur place par le chef d'Etat américain. Alors que le nombre de cas a chuté de 20 % entre la semaine du 28 juin au 4 juillet, le département de la Santé de la ville a fait état de plus de 200 nouvelles contaminations chaque jour depuis lundi, avec un pic à 266 mercredi.

Pressé de dire si cette explosion de cas est due au meeting présidentiel du 20 juin, le responsable local des services de santé, Bruce Dart, a estimé qu'il est « plus que probable » qu'elle soit liée à « plusieurs grands événements qui ont eu lieu voici un peu plus de deux semaines ».

Plusieurs milliers de partisans du président américain ont assisté, le 20 juin, à son grand retour depuis le début de la pandémie. Le rassemblement a suscité une vive polémique car beaucoup se sont inquiétés des conséquences sanitaires d'une telle foule, sans respect des distanciations physiques et notoirement rétive au port du masque, à l'image de Donald Trump lui-même.

La température des participants a été prise à l'entrée de la salle et des masques ont été distribués, mais leur port n'a pas été rendu obligatoire. L'écrasante majorité du public a assisté au meeting à visage découvert.

Plusieurs membres de l'équipe de campagne du milliardaire républicain ont été testés positifs au Covid-19 avant et après le meeting de Tulsa, de même que des agents du Secret Service, le service de protection des personnalités.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Climato
10/juillet/2020 - 12h06

Les médias sont tellement prévisibles. Je n'ai pas vu 1 seul article faisant le lien entre les manifs BLM partout dans le pays et la flambée des contaminations. En revanche, ils n'hésitent pas s'agissant du meeting de Trump dont ils prétendaient eux-mêmes que c'était un "flop". Ce n'est pas ce qui va améliorer la confiance envers les médias.

Portrait de PhilRAI
10/juillet/2020 - 12h03
Ninie76700 a écrit :

Voilà ce que c'est que de mettre une personne qui à la base ne fait pas partie du milieu politique à la tête d'un pays, incapable de gérer quoi que ce soit. La France n'a pas fait tellement mieux avec Macron. Crise très mal géré et déni de responsabilité.

Quand on voit qu'en France les frontières sont de nouveau ouvertes et les avions font des va et vient avec des pays où l'épidémie fait des ravages il y a vraiment de quoi se dire que ce gouvernement est une catastrophe, le risque que l'on prend c'est que dans quelques semaines on nous disent qu'on sera de nouveau confine au moins partiellement (remontée de l'épidémie donc innocent mort à cause de la gestion du gouvernement)

L'épidémie est terminée chez nous, et ce n'est pas parce qu'on trouve de nouveaux cas à cause de la multiplication des tests qu'elle revient ! Par contre, je suis surpris qu'il n'y ait pas plus de contestation conte l'obligation des médecins de ne prescrire que du paracétamol ce qui a entraîné des milliers de morts. Sans cette obligation on n'aurait pas eu plus de morts que lors des habituelles épidémies de grippe. 

Portrait de Ninie76700
10/juillet/2020 - 11h21

Voilà ce que c'est que de mettre une personne qui à la base ne fait pas partie du milieu politique à la tête d'un pays, incapable de gérer quoi que ce soit. La France n'a pas fait tellement mieux avec Macron. Crise très mal géré et déni de responsabilité.

Quand on voit qu'en France les frontières sont de nouveau ouvertes et les avions font des va et vient avec des pays où l'épidémie fait des ravages il y a vraiment de quoi se dire que ce gouvernement est une catastrophe, le risque que l'on prend c'est que dans quelques semaines on nous disent qu'on sera de nouveau confine au moins partiellement (remontée de l'épidémie donc innocent mort à cause de la gestion du gouvernement)

Portrait de Soi-même
10/juillet/2020 - 10h19

Moralité : un président qui n'en porte que le nom.

Portrait de Soi-même
10/juillet/2020 - 10h19
M. Gentil a écrit :

Darwin serait si fier

Darwin parlait de sélection. Pourriez-vous préciser ?