06/06 11:54

Une équipe de chercheurs britanniques a annoncé avoir mis fin à une vaste étude sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine : "Ca ne marche pas !"

Une équipe de chercheurs britanniques a annoncé avoir mis fin à une vaste étude sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine, un traitement antipaludéen, chez les patients atteints du COVID-19, la maladie provoquée par le nouveau coronavirus, les premiers résultats n'ayant apporté aucune preuve d'efficacité.

«Nous avons examiné les données et conclu qu'il n'y avait aucune preuve d'un effet bénéfique de l'hydroxychloroquine chez les patients hospitalisés avec le COVID et nous avons décidé d'arrêter de recruter des patients pour la partie hydroxychloroquine avec effet immédiat», a dit Martin Landray, professeur à l'Université d'Oxford et codirecteur de l'étude RECOVERY. «Ce n'est pas un traitement contre le COVID. Cela ne marche pas», a-t-il ajouté.

«Ces résultats devraient changer les pratiques médicales à travers le monde», a-t-il insisté. «Nous pouvons maintenant arrêter d'utiliser ce traitement qui est inutile.» Ils ont précisé qu'ils avaient décidé de rendre publics ces «résultats préliminaires parce qu'ils ont des conséquences importantes pour la prise en charge des patients et la santé publique».

" allowfullscreen="" allow="autoplay">

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jevaisvousdire
6/juin/2020 - 19h10

THE LANCET . . . . BIS ?