04/06 12:48

Coronavirus: Plusieurs syndicats et collectifs hospitaliers appellent à une "journée d'action nationale" pour l'hôpital le 16 juin prochain

Plusieurs syndicats et collectifs hospitaliers ont appelé jeudi les personnels et les usagers à se mobiliser le 16 juin, afin que le gouvernement "prenne en compte l’ensemble de leurs revendications", en plein Ségur de la santé.

Evoquée depuis plusieurs semaines, la date est à présent confirmée : le 16 juin sera "une journée d’action nationale d’initiatives et de grève", ont indiqué dix organisations dans un communiqué.

Cette coalition inclut quatre des cinq principaux syndicats de la fonction publique hospitalière (CGT, FO, SUD, Unsa) et les deux collectifs (Inter-Urgences, Inter-Hôpitaux) en pointe depuis plus d’un an dans les grèves et manifestations.

Ils réclament notamment une "revalorisation générale des salaires", un "plan de recrutement", un "plan de formation" et "l’arrêt de toutes les fermetures d’établissements, de services et de lits".

Dénonçant "les non prises en compte" de leurs demandes par le gouvernement, ils affirment que «les professionnels ne se contenteront plus de belles promesses et de demies mesures».

Cette mobilisation aura lieu en plein milieu du Ségur de la santé, lancé par l’exécutif le 25 mai et censé aboutir d’ici mi-juillet afin de concrétiser le «plan massif d’investissement et de revalorisation» annoncé fin mars par Emmanuel Macron.

Dans le communiqué du Syndicat National des Professionnels Infirmiers, on peut lire:

"Nous appelons l’ensemble de la population à se mobiliser le 16 juin autour de l’hôpital ou de l’EHPAD le plus proche. Une belle mobilisation populaire, indispensable pour obtenir des moyens ! Soutenez les soignants, ils ont besoin de vous pour continuer à vous soigner correctement !

Les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les para­mé­di­ca­les et médi­ca­les AMUF, SNPI CFE-CGC, CGT, FO, SUD et UNSA, les col­lec­tifs Inter Urgences, Inter Hôpitaux, le prin­temps de la psy­chia­trie et la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et des Maternités de proxi­mité appel­lent les per­son­nels et les usa­gers à se mobi­li­ser le 16 juin pour une jour­née d’action natio­nale d’ini­tia­ti­ves et de grève.

Les poli­ti­ques d’aus­té­rité menées par les dif­fé­rents gou­ver­ne­ments suc­ces­sifs avant la crise sani­taire et les non prises en compte de ce gou­ver­ne­ment en matière de Santé et d’Action Sociale ont généré des caren­ces en matière de prise en charge, qui se sont accen­tuées pen­dant la pan­dé­mie du COVID 19. Cette crise démon­tre que les ques­tions de santé, d’amé­lio­ra­tions des condi­tions de tra­vail des sala­riés de ces sec­teurs d’acti­vité et la prise en charge de la popu­la­tion doi­vent être des enjeux prio­ri­tai­res pour notre société.

La popu­la­tion a applaudi les agents hos­pi­ta­liers, mais aussi com­pris l’urgence de satis­faire les reven­di­ca­tions expri­mées par ceux-ci.

Nous le répé­tons, les pro­fes­sion­nels ne se conten­te­ront plus de belles pro­mes­ses et de demies mesu­res !

Nous conti­nuons à porter notre pla­te­forme com­mune reven­di­ca­tive sur les sujets sui­vants : 
- Revalorisation géné­rale des salai­res de tous les per­son­nels et reconnais­sance des qua­li­fi­ca­tions des pro­fes­sion­nel·­le·s 
- Un plan de for­ma­tion plu­ri­dis­ci­pli­naire et un plan recru­te­ment de per­son­nel
- Renforcement des moyens finan­ciers signi­fi­ca­tifs pour les établissements, ce qui passe par la sup­pres­sion de l’enve­loppe fermée et une aug­men­ta­tion sub­stan­tielle des bud­gets 2020 et 2021 
- L’arrêt de toutes les fer­me­tu­res d’établissements, de ser­vi­ces et de lits 
- De réel­les mesu­res qui garan­tis­sent l’accès, la proxi­mité et l’égalité de la prise en charge pour la popu­la­tion sur tout le ter­ri­toire.

La meilleure des reconnais­san­ces pour tous les pro­fes­sion­nel·­le·s des établissements du sani­taire, du médico-social et social, c’est que ce gou­ver­ne­ment ENFIN prenne en compte l’ensem­ble de leurs reven­di­ca­tions.

Tous ensem­ble sala­riés, usa­gers, popu­la­tion mobi­li­sés et déter­mi­nés à se faire enten­dre Le 16 juin 2020" 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seki
5/juin/2020 - 09h35

Le gouvernement a déjà répondu.. Je me demande sérieusement à quoi servent ces syndicats..

Portrait de seb2746
4/juin/2020 - 18h51

Juste une réponse à nos questions par le ministère serait un bon début.

Matériel en nombre suffisant (actuellement nous n'avons QUE 3 jours d'avance).

Récupération des heures ou paiement des heures (j'en ai 627 depuis janvier... on fait quoi ?) en plus des récup + congés.

Car bosser 72h / 24h repos (au lieu de 48h) / 72h taff pendant presque 2 mois, c'était éprouvant pour tous et on nous a annoncé mardi qu'il n'y aurait pas de congés/récup possible avant septembre minimum...