31/05 10:16

Une fillette de 10 ans est décédée dans l'est de l'Algérie lors d'une séance violente d'exorcisme, ou "roqya" où elle aurait été frappée et brûlée

En Algérie, le Parquet de Guelma, ville située à 500 kilomètres à l'est d'Alger, a annoncé l'arrestation d'un individu pratiquant la roqya, après le décès d'une fillette de 10 ans. Celle-ci aurait "subi des sévices durant une roqya à laquelle elle a été soumise dans sa maison familiale".

Aucune précision n'a été donnée sur les raisons pour lesquelles la fillette avait été soumise mercredi à cette séance d'exorcisme. Selon la déclaration du parquet reproduite par les médias, la fillette est décédée à son arrivée au service des urgences de l'hôpital de Guelma, "le corps de la fillette portait des traces de coups et de brûlures".

Le parquet a ordonné une autopsie et l'ouverture d'une enquête, selon la même source. Les exorcistes sont souvent sollicités pour soigner les malades, "chasser le démon", se préserver du mauvais œil ou venir en aide aux épouse stériles. Si l'islam autorise l'exorcisme, considéré comme légal, nombreux sont ceux qui dénoncent le fait qu'il est souvent pratiqué par des personnes sans scrupules qui abusent de la détresse des malades, en particulier ceux atteints de maladies mentales et spirituelles.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BrunoNo
1/juin/2020 - 03h29

Le problème des religions c'est qu'il n'y a que les bas du front qui les suivent.

Dès que tu as un peu de cerveau et que tu lis plus d'un livre tu deviens athée.

Idiocraty c'est juste une put... de prophétie.

 

Portrait de jarod.26
31/mai/2020 - 10h44
c'est glauque cette histoire
Portrait de Wouhpinaise
31/mai/2020 - 10h33

Pauvre gamine. Quelle peine encoure cet enc*lé d'sauvage ?