07/04 14:47

Coronavirus - L'état du Premier Ministre Britannique Boris Johnson "est resté stable et il reste de bonne humeur. Il reçoit un traitement à l'oxygène standard et respire sans aucune autre assistance." (Porte-parole)

14h45: «L'état du premier ministre est resté stable entre hier et aujourd'hui et il reste de bonne humeur. Il reçoit un traitement à l'oxygène standard et respire sans aucune autre assistance. Il n'a pas eu besoin d'assistance respiratoire mécanique ni d'assistance respiratoire non-invasive», a déclaré mardi son porte-parole.

22h06 : Après avoir été diagnostiqué positif au Covid-19 le 27 mars, M. Johnson, 55 ans, seul chef d'Etat ou de gouvernement d'une grande puissance à avoir été contaminé, avait été hospitalisé dimanche soir pour subir des examens, selon ses services, en raison de la persistance de symptômes de la maladie, notamment la fièvre. "Au cours de l'après-midi, l'état de santé du Premier ministre s'est détérioré et, sur le conseil de son équipe médicale, il a été transféré au service des soins intensifs de l'hôpital", a indiqué le porte-parole dans la soirée.

"Le Premier ministre a demandé au ministre des Affaires étrangères Dominic Raab (...) de le remplacer là où nécessaire", a-t-il ajouté dans un communiqué. Ce dernier l'avait déjà remplacé pour présider la réunion quotidienne consacrée au Covid-19. Selon une source gouvernementale, Boris Johnson reste "conscient" et son transfert, intervenu vers 19H00 locales (18H00 GMT) a été décidé "par précaution au cas où il aurait besoin d'un respirateur". Quelques heures à peine avant l'annonce de son admission en soins intensifs, le chef de la diplomatie Dominic Raab avait assuré qu'il avait passé une "nuit tranquille" à l'hôpital St Thomas, dans le centre de Londres, et qu'il restait "en observation".

"Son moral est bon" et "il continue à diriger le gouvernement", avait-t-il assuré durant la conférence de presse quotidienne de l'exécutif, pressé de questions sur la capacité du Premier ministre à exercer ses fonctions malgré la maladie. Plus de 50.000 personnes ont été testées positives au Covid-19 au Royaume-Uni, devenu l'un des pays d'Europe les plus violemment touchés, et 5.373 en sont mortes. Parmi les cas positifs figure également le prince héritier Charles, désormais guéri après avoir développé des symptômes légers du virus. Il a retrouvé lundi son épouse Camilla, testée négative au Covid-19 mais qui était restée confinée 14 jours par précaution.

Face à l'ampleur de la crise, la reine Elisabeth II, 93 ans, s'est adressée dimanche aux Britanniques pour les encourager à faire front et leur insuffler un message d'espoir. Cette allocution hors protocole, la quatrième seulement en 68 ans de règne, a été vue par plus de 23 millions de téléspectateurs.

Critiqué pour avoir tardé à prendre la mesure de la situation, le gouvernement a bâti en catastrophe des hôpitaux de campagne pour soulager un système de santé débordé, promis de décupler les tests qui manquent cruellement et débloqué des sommes gigantesques pour répondre au marasme économique et social.

Depuis l'annonce de sa maladie, Boris Johnson continuait à diriger la riposte du gouvernement en quarantaine, depuis son appartement de Downing Street d'où il postait des messages vidéos sur Twitter appelant ses compatriotes à rester chez eux. Le quotidien de gauche The Guardian affirmait lundi que "Johnson était plus gravement malade que lui ou ses fonctionnaires n'étaient prêts à l'admettre, et a été vu par des médecins inquiets de sa respiration". Certains commentateurs jugeaient que le chef du gouvernement aurait dû se reposer.

21h20: Le Premier Ministre Britannique Boris Johnson vient d'être transféré en soins intensifs après une une aggravation de son état de santé. Les officiels britanniques annoncent que Boris Johnson, Premier Ministre britannique a été placé en soins intensifs. Il est remplacé par son ministre des Affaires étrangères "là où nécessaire", indiquent les officiels britanniques.

Après avoir été diagnostiqué il y a dix jours, M. Johnson, 55 ans, seul chef d'État ou de gouvernement d'une grande puissance à avoir été contaminé, a été hospitalisé dimanche soir pour subir des examens, ont annoncé ses services. Le dirigeant continuait à éprouver des symptômes de la maladie, dont de la fièvre. 

14h09: Le Premier ministre britannique Boris Johnson, atteint du Covid-19, a un «bon moral» lundi après une «nuit tranquille» à l'hôpital, où il «reste en observation», a indiqué Downing Street.

«Le Premier ministre a passé une nuit tranquille à l'hôpital St Thomas à Londres et son moral est bon. Il reste à l'hôpital en observation», a déclaré à la presse son porte-parole, répétant que le responsable, âge de 55 ans, restait aux commandes du gouvernement.

06h13: Le Premier ministre britannique Boris Johnson, testé positif au nouveau coronavirus il y a dix jours, a été hospitalisé hier soir pour subir de nouveaux examens, ont annoncé ses services, précisant qu'il s'agit d'une "mesure de précaution". "Sur les conseils de son médecin, le Premier ministre a été admis ce soir à l'hôpital pour des examens", a annoncé Downing Street dans un communiqué. "Ceci est une mesure de précaution car le Premier ministre continue de présenter des symptômes persistants du coronavirus, dix jours après avoir été contrôlé positif", ajoute le communiqué. Boris Johnson, 55 ans, avait annoncé vendredi qu'il prolongeait la quarantaine qu'il observe au delà des sept jours recommandés par les autorités sanitaires britanniques car il continuait d'avoir de la fièvre, un des symptômes de la maladie. "Si je me sens mieux (...) j'ai toujours l'un des symptômes", "j'ai toujours de la température", "je dois continuer ma quarantaine", avait-il déclaré dans une courte vidéo sur Twitter, où il apparaissait un peu hagard. Le chef du gouvernement avait indiqué qu'il continuait de travailler depuis ses appartements de Downing Street.

.

Dimanche 5 avril

.

23h26: Le Premier ministre britannique Boris Johnson, testé positif au nouveau coronavirus il y a dix jours, a été hospitalisé dimanche pour subir de nouveaux examens, ont annoncé ses services, précisant qu'il s'agit d'une "mesure de précaution". "Sur les conseils de son médecin, le Premier ministre a été admis ce soir à l'hôpital pour des examens", a annoncé Downing Street dans un communiqué. "Ceci est une mesure de précaution car le Premier ministre continue de présenter des symptômes persistants du coronavirus, dix jours après avoir été contrôlé positif", ajoute le communiqué.

Boris Johnson, 55 ans, avait annoncé vendredi qu'il prolongeait la quarantaine qu'il observe au delà des sept jours recommandés par les autorités sanitaires britanniques car il continuait d'avoir de la fièvre, un des symptômes de la maladie. "Si je me sens mieux (...) j'ai toujours l'un des symptômes", "j'ai toujours de la température", "je dois continuer ma quarantaine", avait-il déclaré dans une courte vidéo sur Twitter, où il apparaissait un peu hagard. Le chef du gouvernement avait indiqué qu'il continuait de travailler depuis ses appartements de Downing Street.

22h37: Testé positif il y a dix jours au coronavirus, le Premier ministre britannique a été admis à l'hôpital pour une série d'examen. Il avait annoncé il y a dix jours son test positif au Covid.19. Boris Johnson est admis ce dimanche soir à l'hôpital pour une série de tests, selon Sky News. D'après le média britannique, le chef du gouvernement a des symptômes persistants et une température élevée.

22h34 : Le premier ministre britannique Boris Johnson a été admis à l'hôpital pour des tests, 10 jours après avoir été testé positif pour la COVID-19.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Citoyen87
7/avril/2020 - 19h14 - depuis l'application mobile

On est passé de «simples examens» à une assistance respiratoire

Portrait de colin33
7/avril/2020 - 18h27 - depuis l'application mobile

Comme on dit dans le sud-ouest "il doit se sentir couillon" mais bon rétablissement malgré ses boudes, nos gouvernants français ne sont pas en reste non plus !

Portrait de LesRipoublicains
7/avril/2020 - 14h14

Jusqu'avant le 24 Mars et la mise en place d'un plan de confinement au Royaume Uni, Boris était en plein dans le déni, tout comme Trump, face à la pandémie.

Il n'y a qu'a voir la panique à bord depuis quelques jours aussi bien chez les anglais que chez les américains pour s'apercevoir du volte-face que ces 2 états viennent de réaliser alors que la pandémie y progresse rapidement.

Vieux motard que j'aimais, comme disait Brizitte Bardot sur sa Harley.

Portrait de guigju
7/avril/2020 - 07h49

" seul chef d'etat ou de gouvernement d une grande puissance à avoir été contaminé" ... Et Albert de Monaco ? Si vous n êtes plus capable de relayer vos propres infos d il y a quelques semaines...

Et pour ceux qui diront que c'est une principauté et pas un état... Faux, "La principauté de Monaco est un État enserré dans le territoire de la République française" . Mais de toute façon, ça m étonnerait que le journaleux qui a écrit cet article ce serait posé la question.

Bref, après, Monaco est ce une "grande puissance..."  ? Enfin tout ça pour dire que grand ou petit, ça touche tout le monde, y'a plus de hiérarchie ! 

Portrait de seb2746
6/avril/2020 - 23h15

On va lui donné de la chloroquine alors qu'il aurait du en avoir il y a 10 jours...

C'est pas faute de dire que ce n'est pas "à la fin" qu'il faut s'en servir.

Portrait de Lillois en vaucluse

Maintenant j'aimerais avoir la réaction du Trump qui lui aussi ne veut pas mettre de masque

Portrait de colin33
6/avril/2020 - 22h29 - depuis l'application mobile

Voilà où l'a mené sa désinvolture, cette épreuve lui fera prendre conscience de sa politique et de la mort de beaucoup d'anglais...

Portrait de M. Gentil
6/avril/2020 - 21h39

Qui sème le vent... 

Je ne pleurerai pas pour sa mort, il n'est pas innocent

Portrait de .Kazindrah.
6/avril/2020 - 17h34
Cl a écrit :

Au début de la pandémie il ne voulait pas de confinement pour immuniser la population 

voilà lui c'est fait ..... 

Et il paradait en refusant de porter un masque. Il doit bien le regretter maintenant.

Portrait de JP67
6/avril/2020 - 15h11
colin33 a écrit :
Pour un qui ne souhaitait pas prendre de mesures de confinement, il a le temps de méditer sur son inconsciente, ceci dit bon rétablissement !

exactement 

un petit séjour a l'hosto va peut être lui faire comprendre la réalité des événements

 

 

Portrait de colin33
6/avril/2020 - 08h39 - depuis l'application mobile

Pour un qui ne souhaitait pas prendre de mesures de confinement, il a le temps de méditer sur son inconsciente, ceci dit bon rétablissement !

Portrait de jarod.26
6/avril/2020 - 08h22
personne n'est épargné
Portrait de Cl
6/avril/2020 - 07h59

Au début de la pandémie il ne voulait pas de confinement pour immuniser la population 

voilà lui c'est fait ..... 

Portrait de nibali
6/avril/2020 - 07h02

En même temps Boris Johnson n'est pas dans "le cercle", il n'a pas le droit à le petite pilule magique.

Portrait de Blek37
5/avril/2020 - 23h27
mrj a écrit :

reste aux britanniques à faire appel à l'aide de l'UE, et la boucle de l'ironie sera complète pour boris johnson, lui qui ne voulait rien faire contre l’épidémie.

L'aide de U,E ? Ils ont fait quoi pour l'instant contre le l'épidémie ? 

Portrait de mrj
5/avril/2020 - 23h20

reste aux britanniques à faire appel à l'aide de l'UE, et la boucle de l'ironie sera complète pour boris johnson, lui qui ne voulait rien faire contre l’épidémie.