01/04 13:04

Coronavirus - Dix personnes hospitalisées en soins intensifs en Nouvelle-Aquitaine après une automédication de chloroquine

Selon le directeur de l'Agence Régionale de Santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine, le Dr Daniel Habold, dix personnes ayant consommé de la chloroquine en automédication ont été admises dans des services de soins intensifs de cardiologie en Nouvelle-Aquitaine.

Au site ActuBordeaux, il indique "[qu']il y a peut-être eu d'autres cas, sans que ceux-ci nous soient remontés". Et d'ajouter : "En tous cas, pour tous, cela doit être une invitation à la prudence !".

Dans un communiqué, l'ARS rappelle que "comme pour tout médicament, il est indispensable pour les patients de respecter la prescription médicale et de ne pas l’associer à d’autres médicaments sans avis médical (...) Il est primordial que ces recommandations soient respectées pour éviter la survenue d’événements indésirables graves mais aussi des hospitalisations en réanimation qui sont actuellement précieuses".

Suivant les recommandations du Haut conseil de santé publique, le gouvernement a pour l'instant limité l'utilisation de ce traitement aux malades souffrant de "formes graves" du coronavirus, dans les hôpitaux, sous une surveillance stricte et suite à une décision collégiale des médecins.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de thiistiime
1/avril/2020 - 17h48

On ne va pas tarder à nous expliquer que toutes les réanimations et tous les décès sont liés à la chloroquine.

Portrait de mouetty
1/avril/2020 - 16h46

Le BOBO bordelais est aussi c.. que le BOBO parisien...

Portrait de Agyness
1/avril/2020 - 15h28

Les recommandations ? Laissez-moi rire ...

Portrait de Angelussauron
1/avril/2020 - 14h31

Comme le disait le grand poète Georges Brassens: Quand on est con, on est con ! smiley

Portrait de Gregg
1/avril/2020 - 13h52

Encore des crétins qui n'écoute pas les conseils donnés. Il faut qu'il y est toujours des gens pour faire n'importe quoi à l'inverse de ce qui est recommandé. Soit il avait du plaquenil chez eux et ils ont en pris sans avis médical soit un pharmacien peu scrupuleux a vendu ces médicaments qui sont normalement sous ordonnance médical et surveillance.

Portrait de cbor33
1/avril/2020 - 13h19

Il semblerait que le plaquénil soit vendu sans ordonnance en nouvelle aquitaine... Pour contrer les dires du Pr Raoult peut-être, qui lui le prescrit avec surveillance ?