26/02 10:01

Virus - Quasiment plus aucun chinois à Paris et les conséquences économiques commencent à se faire sentir dans les commerces à Paris - Vidéo

Le nombre de touristes chinois à l’étranger a explosé ces dernières années, en particulier en France, où il a triplé par rapport à 2009 (712.000 visiteurs, contre 2,2 millions en 2018). La France est la première destination européenne des touristes chinois. Paris est d’ailleurs la capitale européenne la plus reliée à la Chine, avec 100 liaisons hebdomadaires France-Chine en 2019, indique Atout France, l’agence de promotion du tourisme en France auprès de l’étranger. Shanghaï et Pékin étaient les deux villes les plus émettrices en 2018, mais Wuhan, la métropole de 11 millions d’habitants épicentre de l’épidémie de coronavirus, arrive en huitième position (7,4% des touristes chinois dans l’Hexagone). 25% des touristes chinois voyagent en groupes, et 75% sont des individuels ou des petits groupes. Ils séjournent en moyenne 5,2 nuits.

La première clientèle francilienne en retombées Les Chinois comptent pour 2,5% de la fréquentation touristique totale en France, mais ils sont encore plus importants pour l’économie, puisque qu’avec 3,6 milliards d’euros en 2018, ils représentaient 7% des recettes touristiques. A Paris et en Ile-de-France, ils ont dépensé 265 millions d’euros en 2018 dans des biens « durables », non consommés sur place, comme un sac à main, un vêtement, un parfum ou un souvenir, indique la Chambre de commerce (CCI) Paris-Ile-de-France. Cela en fait la clientèle la plus dépensière devant les Américains (246 millions d’euros), les Espagnols (85 millions) et les Japonais (78 millions).

Ailleurs sur le web

Vos réactions