18/02 19:04

VIRUS - La Russie annonce son intention d'interdire l'entrée sur son territoire aux ressortissants chinois à partir de jeudi pour les voyages de travail, les voyages privés, les études et le tourisme

19h05: La Russie annonce son intention d'interdire l'entrée sur son territoire aux ressortissants chinois à partir de jeudi.

Après avoir fermé ses frontières avec la Chine, la Russie a annoncé une nouvelle mesure drastique destinée à enrayer la propagation de l'épidémie du Covid-19. Le pays va interdire l'entrée sur son territoire aux ressortissants chinois à partir de jeudi. "L'entrée des ressortissants chinois via les frontières gouvernementales russes est suspendue à partir du 20 février pour les voyages de travail, les voyages privés, les études et le tourisme", a indiqué Tatiana Golikova, vice-Première ministre chargée de la Santé, citée par les agences russes.

17h52: Sanofi rentre dans la course. Le géant pharmaceutique français a annoncé vouloir développer un vaccin pour lutter contre le coronavirus, selon Business Insider. L'entreprise compte utiliser ses recherches antérieures développées lors de l'épidémie du SRAS. Sanofi rejoint ainsi une poignée d'autres grands fabricants de médicaments, dont Johnson & Johnson, Regeneron Pharmaceuticals et Gilead Sciences. 

16h11: Le bilan de l'épidémie à coronavirus a atteint mardi près de 1.900 morts, mais l'OMS a mis en garde contre toute mesure disproportionnée, citant une étude montrant que plus de 80% des patients souffraient d'une forme bénigne de la maladie. Le nombre de contaminations en Chine a dépassé mardi le cap des 72.300. Ailleurs dans le monde, environ 900 personnes contaminées ont été recensées dans près de 30 pays. Mais l'Organisation mondiale de la santé se veut rassurante: hors de la province centrale du Hubei, épicentre de l'épidémie, la maladie "touche une très petite proportion de la population", avec un taux de mortalité d'environ 2%.

Les dernières semaines ont vu de multiples annulations de rendez-vous professionnels (congrès mondial des télécoms de Barcelone), de compétitions sportives (Grand prix de F1 à Shanghai), et la suspension d'innombrables liaisons aériennes à destination de la Chine. Citant une étude du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies portant sur plus de 72.000 personnes, le directeur de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus a souligné lundi que plus de 80% des patients souffraient d'une forme bénigne de la maladie. Toujours selon cette enquête, jusqu'à 39 ans, le taux de mortalité du Covid-19 reste très bas, à 0,2%, puis s'élève progressivement avec l'âge.

Autres signes encourageants annoncés mardi: en Chine continentale, le nombre de nouvelles contaminations en 24 heures (1.886) est au plus bas depuis le début du mois, et celui des morts supplémentaires (98) est en repli pour le quatrième jour consécutif. Depuis quelques semaines, la Chine place de facto en quarantaine la quasi-totalité du Hubei. En dehors de la province, seuls 79 nouveaux cas ont ainsi été recensés mardi sur les dernières 24 heures. Le 4 février, ils étaient encore 890. Au total, le bilan en Chine continentale atteint désormais 1.868 morts. Parmi eux, un directeur d'hôpital mort mardi à Wuhan, berceau du cornonavirus.

Ailleurs dans le monde, cinq décès ont été enregistrés jusqu'à présent (aux Philippines, à Hong Kong, au Japon, à Taïwan et en France) mais l'épidémie suscite toujours de nombreuses craintes. Par téléphone, le président chinois Xi Jinping a salué son homologue Emmanuel Macron pour "le soutien" de la France, qui a fourni du matériel médical, selon la télévision publique CCTV. Lors d'une autre conversation téléphonique avec le Premier ministre britannique Boris Johnson, M. Xi a évoqué des "progrès visibles" dans la lutte contre l'épidémie.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de hummerH2
18/février/2020 - 19h10

Même ceux qui arrivent à pied par la chine ??

 

Bon, OK !!! elle est vieille !!! elle est nulle !!! je sors ! smiley