21/01/2020 11:21

Le romancier Didier Decoin, 74 ans, choisi par ses pairs pour succéder à Bernard Pivot à l'académie Goncourt

Le romancier Didier Decoin, 74 ans, a été choisi par ses pairs pour prendre la barre de l'académie Goncourt en remplacement de Bernard Pivot, a annoncé l'Académie.

Membre de l'académie Goncourt depuis 1995, ancien lauréat du plus prestigieux des prix littéraires du monde francophone (en 1977), Didier Decoin était jusqu'à présent secrétaire général de l'institution et avait la charge d'annoncer chaque automne le nom du lauréat du Goncourt.

"Je suis heureux que Didier Decoin qui en était le précieux, toujours avisé et disponible secrétaire général, devienne président de l'académie Goncourt", a réagi Bernard Pivot dans un tweet.

"Prix Goncourt 1977 -il n'avait que 32 ans-, à travers lui c'est la littérature, le cinéma et la télévision qui sont honorés", a ajouté le président sortant.

Fils du cinéaste Henri Decoin, Didier Decoin a d'abord été journaliste à France Soir avant de collaborer à plusieurs journaux comme Le Figaro ou les Nouvelles littéraires. Ce passionné des faits-divers a participé à la création du magazine VSD et travaillé sur Europe 1. Féru de navigation, il a longtemps été chroniqueur à la revue Neptune Moteur.

Parallèlement au journalisme, il entame une carrière de romancier. Il a 20 ans lorsqu'il publie son premier livre, "Le Procès à l'amour". Celui-ci sera suivi d'une vingtaine de titres, dont "John l'Enfer" pour lequel, en 1977, il reçoit le prix Goncourt.

A deux reprises, il a assuré la présidence de la Société des gens de lettres. Il a également été l'un des fondateurs de la SCAM (Société civile des auteurs multimedia).

Scénariste pour le cinéma, il travaille pour des réalisateurs comme Marcel Carné, Robert Enrico, Henri Verneuil, et Maroun Bagdadi avec qui il recevra, pour le film "Hors-la-vie", le prix spécial du jury au festival de Cannes.

Mais c'est à la télévision que Didier Decoin consacre l'essentiel de ses activités. Auteur de très nombreux scripts originaux et d'adaptations, et après avoir dirigé pendant trois ans et demi la fiction de France 2, il reçoit en 1999 le Sept d'Or du meilleur scénario pour "Le Comte de Monte-Cristo" (mini-série télévisée diffusée en 1998).

Il est président du Festival International des programmes audiovisuels (FIPA) depuis 2012.

Marin averti, fier de son titre de président des Écrivains de marine, Didier Decoin vit en Normandie sur la presqu'île du Cotentin.

Il est marié et est père de trois enfants. Son fils Julien Decoin est aussi écrivain.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de CTmieuxAvant
22/janvier/2020 - 07h54 - depuis l'application mobile

Il y a des lieux et des fonctions où avoir de l’âge est essentiel. Il faut maîtriser le français c’est long et pas donné à tout le monde. Il faut être cultivé ce qui est de plus en plus rare. Il faut être intelligent ce qui est tout aussi rare. Il faut être curieux donc ne pas passer son temps à jouer. Il faut maîtriser l’écriture ce qui veut dire éviter les anglicismes et les abréviations, etc. Et puis 74 ans c’est pas si vieux surtout quand on sera obligé de travailler jusqu’à 70 ans comme dans de nombreux pays européens et internationaux

Portrait de .Kazindrah.
21/janvier/2020 - 12h11

C'est un bon choix, mais pourquoi ne pas élire quelqu'un de plus jeune ?