22/01 19:28

EN DIRECT - Tempête Gloria - L'Ariège et la Haute-Garonne sont placées ce soir en vigilance orange - Les Pyrénées-Orientales et l'Aude toujours en vigilance rouge pluie-inondation

19h25: L'Ariège et la Haute-Garonne sont placées en vigilance orange pour crue et inondation

Les pluies, fluctuant en intensité, vont perdurer jusqu'à jeudi midi, affectant principalement une grande moité Est des deux départements. Au cours des prochaines heures, le caractère orageux cesse mais les pluies se poursuivent avec des intensités de l'ordre de 5 à 15 mm par heure. Sur le nord de l'Aude, en soirée de mercredi, les pluies baissent temporairement d'intensité, la partie sud de l'Aude reste concernée par des pluies soutenues.

Sur la journée de mercredi, les quantités atteignent : - Pour les Pyrénées-Orientales, le plus souvent 100 à 150 mm sur une moitié est, localement 150 à 250 mm sur la partie centrale (Vallespir, Conflent, Fenouillèdes), notamment les contreforts orientaux. 40 à 80 mm sur une petite partie ouest du département. - Pour l'Aude, 100 à 150 mm sur les Corbières et le pays de Sault, localement 200 mm vers la limite avec les Pyrénées-Orientales. 30 à 60 mm ailleurs. A partir de la seconde partie de nuit de mercredi à jeudi, un nouveau passage pluvieux parfois orageux remonte d'Espagne et concerne jusqu'en matinée les départements des Pyrénées-Orientales et de l'Aude avec un regain d'intensité.

Les zones littorales sont également concernées. Lié à ce passage pluvieux, on attend des quantités supplémentaires de 40 à 50 mm localement 70 à 90 mm. Sur l'ensemble de l'épisode, soit jusqu' à jeudi à la mi-journée, les quantités de précipitations devraient atteindre 200 à 380 mm sur une large moitié Est des Pyrénées-Orientales, ponctuellement un peu plus. Sur l'Aude, 180 à 250 mm sur les Corbières et le pays de Sault, 50 à 80 mm sur les plaines de l'est. Facteurs aggravants :

- Avec le redoux se poursuivant , la fonte de la neige contribuera à augmenter le débit des cours d'eau.

- Sur le littoral des Pyrénées-Orientales et de l'Aude, la houle et les fortes vagues d'est à nord-est vont gêner l'écoulement des rivières. Après une légère accalmie des précipitations neigeuses en début d’après-midi de mercredi, de nouvelles précipitations relativement importantes vont se produire au cours de la nuit de mercredi à jeudi et le tout début de journée de jeudi.

Les quantités de neige fraîche prévue pour cet épisode sont de l’ordre 50 à 70 cm au dessus de 2000 m d’altitude avec une limite pluie/neige qui oscillera entre 1800 et 2000 m d’altitude.

Par conséquent, des pluies ou des chutes de neige humide et lourde, se produiront jusqu’ à 2000 m d’altitude, ce qui favorisera les départs d’avalanches et notamment dans les zones où les cumuls de neige fraîche sont importants. L’activité avalancheuse sera donc renforcée au cours de la nuit de mercredi à jeudi et jeudi matin sur les massifs Capcir-Puymorrens et Cerdagne-Canigou où se produiront de nombreuses avalanches de taille moyenne et quelques unes de grande taille.

Ces avalanches pourront atteindre des routes et des infrastructures de montagne. Par la suite, au cours de la matinée de jeudi, les précipitations devraient s’estomper assez rapidement, marquant ainsi la fin de cet épisode neigeux.

.

.

17h56: La préfecture des Pyrénées-Orientales indique que le centre commercial Carrefour Claira Salanca est en cours d'évacuation, en raison du placement du fleuve Agly en vigilance rouge crue. "Nous vous demandons d'éviter les déplacements et de rester très prudents", peut-on lire.

16h50: Le point sur ce que l'on sait cet après-midi

La tempête Gloria, qui frappe le sud de la France après avoir fait trois morts en Espagne, a fait déborder mercredi les fleuves Agly et Aude, placés en «vigilance rouge crue» provoquant l’évacuation de quelque 1.500 habitants dans six villages des Pyrénées-Orientales.

La vigilance rouge signale un «risque de crue majeure» avec une menace «directe et généralisée sur la sécurité des personnes et des biens», selon le site Vigicrues.

Sur l’Agly, «des débordement importants sont atteints», précise Vigicrues, qui recense aussi des «débordements dommageables» sur la haute vallée de l’Aude, ainsi que sur le Tech, au sud de Perpignan.

«Sur la Têt», qui traverse Perpignan, des débordements «devraient être atteints ce mercredi en soirée», ajoute cet organisme.

Sur l’Agly, «une évacuation de la bande des 300 m de part et d’autre des digues est enclenchée dans les communes de Claira, Torreilles, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Le Barcarès, Pia et Rivesaltes», a indiqué la préfecture.

«Cela représente 1.500 personnes à évacuer. Il n’y pas d’exception. On n’autorisera personne à rester chez soi dans cette bande» , a indiqué à l’AFP Kévin Mazoyer, secrétaire général de la préfecture. La salle polyvalente de Claira doit accueillir les évacués.

«On n’est pas encore sur le point haut de cet événement. Pour l’instant on est sur la poursuite de la hausse», a-t-il ajouté.

Des pompiers procédaient aussi à des évacuations à Saint-Paul-le-Fenouillet, plus en amont, a constaté l’AFP.

«Le risque inondation est le risque le plus important, ce qui tombe est impressionnant, c’est supérieur à ce qu’avait prévu Météo-France dans un premier temps», a mis en garde lors d’un point de presse dans cette localité le préfet des Pyrénées-Orientales, Philippe Chopin.

Alors que sous les assauts de la tempête Gloria, le département est depuis lundi en vigilance orange, il a souligné que la journée «la plus difficile était aujourd’hui» mercredi. «On craint que la commune de Rivesaltes ne soit inondée», a-t-il ajouté à la mi-journée.

En aval de Saint-Paul-de-Fenouillet, l’Agly est grossi par un autre cours d’eau venant de l’Aude, le département voisin également placé dans la matinée en vigilance orange pluie-inondation, puis en rouge pour les crues, a expliqué à l’AFP le patron des pompiers du département, Jean-Pierre Salles-Mazou.

Le fleuve, qui prend sa source dans l’Aude parcourt 81,7 km avant de se jeter dans la Méditerranée entre Barcarès et Torreilles, traversant, selon les pompiers, un bassin où vivent 30.000 à 35.000 habitants.

Sur le littoral, à Argelès-sur-Mer, la Massane, qui traverse la localité est aussi sous haute-surveillance, après avoir été «prête à déborder» en fin de matinée, selon la mairie.

Un collège et une crèche près des berges ont été fermés, et un parking évacué, mais aucun ordre d’évacuation n’a été donné aux riverains, informés par un système de télé-alarme.

Les intempéries continuaient aussi de perturber l’alimentation électrique, dont 23.000 foyers étaient à nouveau privés à la mi-journée entre Prades et Font-Romeu au pied du mont Canigou, selon la préfecture, après une première coupure survenue dans la matinée mais rétablie dans un premier temps.

«En raison du plafond visuel trop bas et compte tenu des rafales de vent», la préfecture a dérouté tous les vols vers Montpellier, tandis que le réseau des transports scolaires était perturbé, et une trentaine de routes départementale coupées.

L’ensemble des stations de ski du département ont également été fermées.

Dans l’Aude, les campings d’Alet, Limoux et de Rennes-les-bains ont été évacués, a indiqué la préfecture, alors que les cumuls prévus de pluie jusqu’à jeudi sont de l’ordre de 180 à 250 mm dans les Corbières et le Pays de Sault.

Les services de secours sont en alerte sur le département avec notamment quatre équipes de sauveteurs aquatiques prépositionnées à Couiza, Durban, Tuchan et Sigean.

«L’épisode remarquable par sa durée» doit se poursuivre jusqu’à jeudi à la mi-journée, selon Météo-France, avec des quantités de précipitations devant atteindre 200 à 350 mm sur une large moitié Est des Pyrénées Orientales.

En altitude, les chutes de neige vont aussi se poursuivre jusque jeudi en fin de matinée, avec dans le secteur du Canigou un risque avalancheux restant «fort» jusqu’à la nuit prochaine.

16h37: La préfecture des Pyrénées-Orientales annonce que "le centre commercial Carrefour Claira Salanca est en cours d'évacuation". "Nous vous demandons d'éviter les déplacements et de rester très prudents", précise-t-elle sur les réseaux sociaux.

15h34: La préfecture de l'Aude rappelle les mesures de sécurité à respecter :

15h34: La préfecture des Pyrénées-Orientales indique sur Twitter: "Vigilance rouge crue l'Agly.

Cellule d'information au public activée en préfecture. Les services communaux et sécurité vous avisent en cas de nécessité d'évacuation. contactez votre commune pour savoir si vous êtes situés dans la bande des 300 m et les lieux de rassemblements."

15h22: Météo France vient à l'instant de placer les Pyrénées-Orientales et l'Aude placés en vigilance rouge pluie-inondation.

"Actuellement, les pluies sont encore localement orageuses sur les Pyrénées-Orientales mais l'aspect orageux est en régression. Au cours des trois dernières heures, les pluies ont surtout concerrné une large partie Est des Pyrénées-Orientales et pour l'Aude la zone des Corbières.
On relève des quantités de 40 à 70 mm en trois heures", précise Météo France dans son bulletin. 

Et d'ajouter : "Sur une période de quarante huit heures, on relève 120 mm à Perpignan, 246 mm à Amélie-les-bains, localement 280 mm vers Arles-sur-Tech, 272 mm à Argelès, 197 mm à Saint Paul de Fenouiillet. Sur l'Aude, avec les passages orageux de ce mercredi matin, on relève en six heures sur les Corbières 50 à 80 mm".

"Les pluies, fluctuant en intensité, vont perdurer jusqu'à jeudi midi, affectant principalement une grande moité Est des deux départements.
Au cours des prochaines heures, le caractère orageux cesse mais les pluies se poursuivent avec des intensités de l'ordre de 5 à 15 mm par heure.
Sur le nord de l'Aude, en soirée de mercredi, les pluies baissent temporairement d'intensité, la partie sud de l'Aude reste concernée par les pluies soutenues", a continué Météo France.

15h12: Le fleuve Agly passe en "vigilance rouge crue" au nord de Perpignan

"Les précipitations attendues ce jour vont générer des débordements généralisés sur le tronçon en cours de journée", détaille Vigicrues, qui signale un "risque potentiel de rupture des digues Agly-Plaine de la Salanque".

14h22: Les cours d’eaux gonflaient mercredi dans les Pyrénées-Orientales et l’Aude, deux départements placés en vigilance orange pluie-inondation sous les assauts depuis lundi de la tempête Gloria, faisant craindre des débordements après une nuit sans problèmes majeurs.

Voici quelques images :

12h00: Le point sur la situation à la mi-journée

Les cours d’eaux gonflaient mercredi dans les Pyrénées-Orientales et l’Aude, deux départements placés en vigilance orange pluie-inondation sous les assauts depuis lundi de la tempête Gloria, faisant craindre des débordements après une nuit sans problèmes majeurs.

L’Agly, dans le secteur de Rivesaltes -- où le préfet des Pyrénées-orientales Philippe Chopin doit se rendre à la mi-journée -- et le Tech, au sud de Perpignan ont été placés en vigilance orange crues mercredi matin. Météo-France a aussi placé mercredi en vigilance orange pluie-inondation et crues le département voisin de l’Aude.

A Argelès-sur-mer, au sud de Perpignan, touché depuis lundi par de fortes vagues, «nous craignons un débordement à tout moment» de la Massane, alors que la «côte d’alerte vient d’être atteinte», a affirmé dans la matinée à l’AFP le maire, Antoine Parra.

Les cours d’eaux sont gonflés à la fois par le redoux survenu depuis mardi, qui fait fondre la neige tombée en abondance en début de semaine, et les «pluies intenses» en cours, a-t-il relevé.

Une «grosse coupure» survenue vers 08H00 sur une ligne à haute-tension entre Prades et Font-Romeu au pied du mont Canigou a par ailleurs privé 23.000 foyers d’électricité mais le courant a été rétabli dans la zone en milieu de matinée, selon la préfecture des Pyrénées-Orientales.

Quelque 1.200 foyers restaient privés d’électricité sur le reste du département, notamment à Amélie-les-Bains.

La nuit a toutefois été «assez calme», avec une dizaine d’interventions de pompages menées jusqu’en milieu de matinée, a ajouté la préfecture, qui recensait une dizaine de routes départementales coupées.

11h44: Quelques vidéos des conséquences de la tempête Gloria

09h30: La tempête Gloria, qui continuait à frapper mercredi les Pyrénées-orientales, a privé dans la matinée 23.000 foyers d’électricité, après une nuit «assez calme» dans ce département, placé en vigilance orange pluie-inondation tout comme l’Aude, a indiqué la préfecture.

Une «grosse coupure» est survenue dans la matinée au dessus de Prades, au pied du mont Canigou, provoquant cette rupture d’alimentation, a précisé la préfecture. Quelque 1200 foyers restaient part ailleurs privés d’électricité à Amélie-les-Bains et Ortaffa.

08h06: Depuis lundi soir, 80 à 120 mm de précipitations sont tombées, avec localement 130 mm à 180 mm sur une ligne allant du sud de Perpignan à la Cote Vermeille: 170 mm ont ainsi été relevés à Prades, 180 mm à Amélie-les-Bains ou encore 185 mm à Argelès. Ces pluies correspondent à l'équivalent de trois mois de précipitations.

06h28: Le département de l'Aude également placé en alerte ce matin

Météo France a placé ce mercredi matin le département de l'Aude en vigilance orange pluie inondation. La limite pluie/neige fluctue de 1400 à 1700 m d'ouest en est des massifs. Les cumuls de pluie depuis lundi soir atteignent, sur une grande moitié est du département généralement 80 à 120 mm, localement 130 mm à 180 mm sur une ligne allant du sud de Perpignan à la Cote Vermeille. Depuis le début de l'épisode, on a relevé 107 mm à Perpignan, 170 mm à Prades, 180 mm à Amélie-les-bains, 172 mm à Trouillas et 185 mm à Argelès.

Ces pluies, fluctuant en intensité, vont perdurer jusqu'à jeudi matin, affectant une grande moité Est du département. Pour la journée de mercredi, on attend: -pour les Pyrénées-Orientales 100/150 mm sur une grande moitié est, et localement 150 à 200 mm sur la partie centrale (Vallespir, Aspres, Conflent, Fenouillèdes), notamment les contreforts orientaux. 40 à 60 mm sur une petite partie ouest du département (Cerdagne/Capcir). -pour l'Aude 100/150 mm sur les Corbières et le pays de Sault, localement 200 mm vers la limite avec les Pyrénées-Orientales. 30 à 60 mm ailleurs.

Sur l'ensemble de l'épisode, soit jusqu'à jeudi à la mi-journée, les quantités de précipitations devraient atteindre 200/350 mm sur une large moitié est des Pyrénées Orientales, ponctuellement un peu plus et 180/250 mm sur les Corbières et le pays de Sault. et aucune amélioration n'est prévue avant jeudi

.

.

Mardi 21 janvier

.

18h01: Il y a de fortes rafales de vent, des branches de palmiers à terre, des scooters renversés. La plage de Barcelone est presque déserte. Certains s'y aventurent, comme Joseph, venu prendre des photos : "C'est flippant ! Je n'ai jamais vu une tempête comme ça. Il va y avoir du boulot pour remettre tout le sable, parce qu'ici, il a littéralement disparu !", explique le jeune Barcelonais. "Je n'avais jamais vu des vagues de cette taille, alors que j'ai toujours vécu ici", poursuit le jeune homme. L'autoroute entre la France et l'Espagne est toujours coupée sur 60 kilomètres au sud de Perpignan, à cause de la neige et d'accidents de poids lourds. 1.700 camions sont bloqués sur place. Des centaines de routes sont fermées dans tout le pays, le trafic des trains est aussi perturbé à Valence et en Catalogne, notamment à cause inondations ou des arbres tombés sur les voies. En Espagne, le courant électrique a été rétabli presque partout.

17h49 Le maire de Perpignan annonce sur BFM TV que 7000 coupures d'électricité sont recensées dans sa commune et son agglomération. 

14h17: Le point sur ce qu'il faut retenir en ce début d'après-midi

Après l’Espagne, où elle a fait trois morts, la tempête «Gloria» a touché mardi les Pyrénées-Orientales, avec de fortes chutes de neige en altitude qui ont privé 1.000 foyers d’électricité. Des pluies soutenues depuis lundi soir, la fonte de la neige fraîchement tombée et un vent marin qui gêne l’écoulement des rivières font en outre craindre dans les heures qui viennent des inondations importantes dans la plaine du Roussillon. Le département frontalier de l’Espagne est placé en vigilance pluie-inondation et neige verglas par Météo-France. Il s’agit d’un «phénomène d’une ampleur assez exceptionnelle, avec une intensité assez forte mais maitrisé pour l’instant», a souligné à la mi-journée le préfet Philippe Chopin lors d’un point de presse.

Au pied du massif des Albères, à Argelès-sur-mer, le quartier du Racou situé dans une anse faisant la jonction entre plage sableuse et côte rocheuse est particulièrement exposé aux vagues violentes.

«L’eau est rentrée dans la maison, on ne s’y attendait pas du tout. On a pu récupérer les vêtements qui étaient au-dessus des placards, on a tout perdu», déplore Prudence Kancola, 40 ans, qui habite avec son mari et sa fille de sept ans dans une maison du front de mer. «Actuellement, la situation n’est pas catastrophique mais elle est compliquée», souligne à l’AFP le maire de la station balnéaire, Antoine Parra.«Une forte houle ravage un peu tout le littoral et notamment le secteur du Racou. La plage a pratiquement disparu, l’eau arrive au niveau des premières habitations. Si le vent se renforce et que les précipitations se poursuivent, la situation pourrait se compliquer davantage», craint-il

Dès lundi soir, entre 50 et 80 personnes ont quitté leur habitation, de leur propre chef ou à la demande de la mairie

Dix cours d’eau traversent la commune d’Argelès-sur-mer. A secs la plupart du temps, ils se transforment en torrents en cas de fortes pluies, en raison d’un ruissellement très important.

A Collioure, des vagues de cinq mètres de haut submergent la jetée, a constaté un photographe de l’AFP.

Enedis a indiqué en début de matinée que 1.500 foyers étaient privés d’électricité dans le département, un chiffre qui a baissé à un millier en fin de matinée, selon la préfecture.
13h04: «Actuellement, la situation n’est pas catastrophique mais elle est compliquée», souligne à l’AFP le maire de la station balnéaire, Antoine Parra. «Une forte houle ravage un peu tout le littoral et notamment le secteur du Racou. La plage a pratiquement disparu, l’eau arrive au niveau des premières habitations. Si le vent se renforce et que les précipitations se poursuivent, la situation pourrait se compliquer davantage», craint-il.

Dès lundi soir, entre 50 et 80 personnes ont quitté leur habitation, de leur propre chef ou à la demande de la mairie. Dix cours d’eau traversent la commune d’Argelès-sur-mer. A secs la plupart du temps, ils se transforment en torrents en cas de fortes pluies, en raison d’un ruissellement très important. A Collioure, des vagues de cinq mètres de haut submergent la jetée, a constaté un photographe de l’AFP.

Enedis a indiqué en début de matinée que 1.500 foyers étaient privés d’électricité dans le département, un chiffre qui a baissé à un millier en fin de matinée, selon la préfecture.

12h33: Après l’Espagne, où elle a fait trois morts, la tempête «Gloria» a touché mardi les Pyrénées-Orientales, avec de fortes chutes de neige en altitude qui ont privé 1.000 foyers d’électricité.

Des pluies soutenues depuis lundi soir, la fonte de la neige fraîchement tombée et un vent marin qui gêne l’écoulement des rivières font en outre craindre dans les heures qui viennent des inondations importantes dans la plaine du Roussillon. Le département frontalier de l’Espagne est placé en vigilance pluie-inondation et neige verglas par Météo-France.

11h55: Le préfet des Pyrénées-Orientales a annoncé qu'à l'heure actuelle, "il n'y a aucune victime" dans la région. "C'est un phénomène d'une ampleur exceptionnelle", a-t-il précisé en indiquant que "l'épisode peut durer jusqu'à jeudi".

10h38: Le point sur ce qu'il faut retenir ce matin

Il a neigé dès 200 mètres d’altitude dans le département des Pyrénées-Orientales, des chutes inhabituelles dues à la tempête Gloria, qui perturbent les transports en plaine et en montagne et ont privé 1.500 foyers d’électricité.

En raison d’éboulements et d’inondations, la route côtière D114 a été fermée entre les stations balnéaires de Banyuls-sur-mer et Cerbère, limitrophe de l’Espagne. De nombreuses routes de montagne ont été interdites aux poids lourd.

L’autoroute A9, principal axe autoroutier entre la France et l’Espagne, est fermée dans le sens France-Espagne entre Perpignan et le Boulou, la dernière sortie avant l’Espagne à la suite de chutes de neige au col du Perthus, dans les Pyrénées. Selon un porte-parole de Vinci-Autoroutes le trafic devrait être rétabli à la mi-journée.

«La neige va continuer de tomber en montagne, et on attend un renforcement des précipitations en plaine», a indiqué à l’AFP la préfecture des Pyrénées-Orientales, département placé en alerte orange depuis lundi à 16h00.

Enedis a indiqué en début de matinée que 1.500 foyers étaient privés d’électricité.

Dans la nuit de lundi à mardi, c’est au Boulou qu’il a le plus plu, avec 70 mm relevés. Les précipitations étaient moindres en plaine, jusqu’à 30 mm.

Mardi, avertit Météo-France, «l’air plus doux gagne tout le département, la limite pluie-neige remontera au-dessus des 1000 m, pour se situer vers 1.300 à 1.500 m à la mi-journée. L’épisode neigeux sera alors remplacé par un épisode pluvieux notable sur ce département».

Dans la plaine du Roussillon, la pluie va tomber pendant plusieurs jours, selon les prévisions.

Lundi, le trafic routier a déjà été perturbé sur la route nationale 116 qui relie Perpignan aux stations de ski, notamment Font Romeu. Une section a été interdite aux poids lourds.

Mardi et mercredi, les autocars assurant les transports en commun dans les zones montagneuses de la RN 116 ne pourront pas circuler sur cet axe. Lundi, des autocars transportant des enfants se rendant en classe de neige ont été stoppés par la neige et les enfants accueillis dans des salles communales, selon les pompiers.

Sur le littoral des Pyrénées-Orientales mardi, la houle et les fortes vagues d’Est à Nord-Est vont gêner l’écoulement des rivières, ce qui risque de causer des inondations. Les passages à gué étant nombreux dans le département, la préfecture conseille aux piétons et aux automobilistes de «ne s’engager en aucun cas sur une voie immergée».

Quatre cents pompiers et 40 gendarmes sont mobilisés sur la tempête Gloria qui a d’abord balayé l’Espagne, frappant le littoral méditerranéen de Valence à la Catalogne. Trois personnes sont mortes en Espagne et près de 200.000 élèves étaient privés de classe.

10h17: Météo France vient de publier son bulletin de vigilance de 10h. Un seul département reste en vigilance orange "Pluie-Inondation" et "Neige-Verglas". Il s'agit des Pyrénées-Orientales.

"Il neige encore sur l'Ouest du département dans les vallées interieures ce matin, vallée de la Têt et du Tech, avec une limite pluie neige qui remonte vers 500/700 m du Vallespir au Conflent. 20 à 50 cm sont relevés vers 700 m à Serralongue. Les cumuls de pluie depuis hier lundi atteignent déjà 40 à 150 mm du nord au sud sur les plaines entre Perpignan et Cerbère. On a relevé 77 mm à Torreilles, 94 à Argelès et 161 mm à Cerbère"; indique l'organisme.

09h46: En début de matinée, Enedis a indiqué que 1.500 foyers étaient privés d'électricité

09h44: En raison d’éboulements et d’inondations, la route côtière D114 a été fermée entre les stations balnéaires de Banyuls-sur-mer et Cerbère, limitrophe de l’Espagne. De nombreuses routes de montagne ont été interdites aux poids lourd.

L’autoroute A9, principal axe autoroutier entre la France et l’Espagne, est fermée dans le sens France-Espagne entre Perpignan et le Boulou, la dernière sortie avant l’Espagne à la suite de chutes de neige au col du Perthus, dans les Pyrénées. Selon un porte-parole de Vinci-Autoroutes le trafic devrait être rétabli à la mi-journée.

06h34: Des fortes pluies, des vents violents et d'importants cumuls de neige sont attendus, plus particulièrement dans les Pyrénées-Orientales. Trois personnes sont mortes en Espagne et près de 200.000 élèves étaient privés de classe. Météo France a reconduit ce lundi soir le département des Pyrénées-Orientales en vigilance orange neige-verglas, en vigilance orange pluie-inondations et en vigilance jaune crues-avalanches. Alors que la neige commence a tombé, à 22 heures ce lundi soir, dans le sud du département et notamment au Perthus, la préfecture des P.-O. a diffusé un communiqué en prévision du sévère épisode hivernal qui devrait toucher le territoire dans les prochaines heures.

Cette dépression, avec de l'air froid en altitude, est un phénomène appelé «goutte froide». Les conditions météo commenceront à se dégrader «dans la journée de lundi avec un vent d'est à nord-est se renforçant sur le bassin méditerranéen et les premières fortes précipitations sur la Corse le matin puis sur les Pyrénées-Orientales en soirée», explique La Chaîne météo. Mais, «c'est surtout entre mardi et jeudi que l'épisode d'intempéries sera en place avec des pluies très abondantes et des vents violents sur le sud de l'Occitanie et plus particulièrement sur le Roussillon et l'est de la chaîne pyrénéenne.»

05h02: Une grande partie de l'est de l'Espagne (Catalogne, région de Valence) ainsi que l'archipel des Baléares ont été placées en alerte rouge ou orange en raison de cette tempête qui provoquait de fortes rafales de vent froid et des chutes de neige. Selon l'Agence météorologique espagnole, cette tempête devrait durer jusqu'à mercredi. Dans la région de Valence, 194 municipalités ont décidé de fermer les écoles lundi, ce qui affectait plus de 191.300 élèves, a annoncé le gouvernement régional. L'aéroport touristique d'Alicante (sud-est), qui avait été fermé la semaine dernière à cause d'un incendie, a dû fermer de nouveau dimanche après-midi et lundi en raison de cette tempête, a indiqué son gestionnaire (Aena) sur son compte Twitter. Plusieurs autoroutes ou lignes ferroviaires étaient également perturbées par ces intempéries.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de minou75
22/janvier/2020 - 20h03 - depuis l'application mobile

Que d'eau...Que d'eau !!!

Portrait de Marine-One
21/janvier/2020 - 21h41
vévert1416 a écrit :

J'attends avec impatience les éloges de ceux qui ont si vivement critiqué les fonctionnaires . Car ils seront à pied d' oeuvre pour aider tous ces gens

Je pense que nous pouvons attendre longtemps.

Portrait de vévert1416
21/janvier/2020 - 20h04
Harriet a écrit :

Tout à fait !

Service public oblige ...

Le jour où certains secteurs seront privatisés , les endroits isolés pourront toujours patienter avant que l'on ne s'occupe d'eux  ...

Absolument ! mais cela, certains préfèrent l'oublier et penser à leur petit confort de bobo chouchouté

Portrait de Harriet
21/janvier/2020 - 20h02
vévert1416 a écrit :

J'attends avec impatience les éloges de ceux qui ont si vivement critiqué les fonctionnaires . Car ils seront à pied d' oeuvre pour aider tous ces gens

Tout à fait !

Service public oblige ...

Le jour où certains secteurs seront privatisés , les endroits isolés pourront toujours patienter avant que l'on ne s'occupe d'eux  ...

Portrait de Alhekine
21/janvier/2020 - 19h29

7000 Familles adherentes à la CFDT?

Portrait de vévert1416
21/janvier/2020 - 18h37

J'attends avec impatience les éloges de ceux qui ont si vivement critiqué les fonctionnaires . Car ils seront à pied d' oeuvre pour aider tous ces gens