19/01 19:05

Des graffitis injurieux ont été découverts aujourd'hui sur au moins sept églises de Bordeaux et Talence - Les maires de deux communes ont porté plainte

Au moins sept églises de Bordeaux et son agglomération ont été dégradées dans la nuit de samedi à dimanche avec diverses inscriptions injurieuses, certaines faisant référence aux affaires de pédocriminalité au sein de l'Eglise catholique. Il s'agit de Notre-Dame, Saint-Paul, Sainte-Croix, Sainte-Eulalie, Saint-Eloi et la basilique Saint-Seurin à Bordeaux, ainsi que Notre-Dame à Talence, selon les informations communiquées par le vicaire général du diocèse de Bordeaux, le père Samuel Volta.

Certains tags faisaient référence à la pédophilie, ou « de manière opportuniste » se voulaient « vraisemblablement liés à l'actualité », que ce soit le procès du père Preynat ou les manifestations anti-PMA de dimanche à Paris, a estimé un porte-parole du diocèse à l'AFP.

Le maire de Bordeaux, Nicolas Florian, "dénonce ces actes avec la plus grande fermeté", et ajoute qu'une plainte a été déposée par la municipalité. Le maire de Talence, dans la banlieue de Bordeaux, a indiqué sur les réseaux sociaux que plusieurs églises de sa ville ont aussi été recouvertes de tags injurieux. « Nous condamnons fermement ces actes odieux et méprisants » écrit Emmanuel Sallaberry, qui a précisé qu'une plainte serait déposée.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
20/janvier/2020 - 14h09
Mortimer a écrit :

Le graffiti  en illustration est doublement insultant. 1/ pour la religion catholique.  2/ pour les pères tous accusés de violer leur enfant. 

En fait je crois qu'ils font écho aux accusations de certains membres de la manif pour tous qui disent que les homos veulent adopter pour pouvoir violer les gosses.

Portrait de geneve
19/janvier/2020 - 19h38

Pitoyable !!! Mais comment en est-on arrivé là ?

Portrait de Batori
19/janvier/2020 - 19h28 - depuis l'application mobile

C’est tous les jours les actes de christianophobie, mais ce qui intéresse la pensée dominante est de faire croire que seule l’islamophobie a le droit de citer.
Les actes de ce jours sont certainement signés par la vermine de l’ultra-gauche dont nous ferions bien de nous débarrasser avant qu’il ne soit trop tard.

Portrait de colin33
19/janvier/2020 - 19h16 - depuis l'application mobile

La société se décompose, la politique, l'église etc.... Il faut recadrer tout cela et adopter le RÉFÉRENDUM, si Les français négligent le vote ils n'auront pas l'occasion de se plaindre, pas de vote, pas de droits sociaux, donc vote obligatoire....