12/01 10:31

Incendies en Australie: Le chiffre terrifiant de plus d'un milliard d'animaux morts dans les flammes avancé désormais par les experts les plus sérieux - Vidéo

Au-delà des 26 morts, plus de 2000 maisons détruites, un milliard d’animaux ont péri dans le désastre des mégafeux ravageant le sud-est australien. Des animaux moins visibles comme les grenouilles, les insectes, invertébrés et les reptiles, devraient également avoir subi des pertes considérables et les spécialistes alertent sur le fait que même les animaux ayant survécu doivent lutter pour rester en vie."Un grand nombre d’animaux meurent après le passage de l’incendie car ils manquent de nourriture et n’ont plus d’abri", ou sont mangés par d’autres, explique Mathew Crowther, de l’Université de Sydney.

Dans l’état de Victoria (sud-est), ravagé, mais où la saison des incendies ne fait que débuter, les vétérinaires ont aussi vu des koalas, des oiseaux, des wallabies et des opossums souffrant non seulement de brûlures, mais également de problèmes respiratoires. Souvent, il faut aussi les euthanasier… Le taux d’extinction des mammifères en Australie était déjà le plus élevé au monde mais les feux de forêt actuels pourraient engendrer des extinctions localisées.

Un tiers de l’île Kangourou, véritable paradis pour les animaux situé dans le sud de l’Australie-méridionale, a été dévasté.

Au moins la moitié de la seule population australienne de koalas "exempte d’infection" et qui vivait sur l’île Kangourou aurait succombé. Ces koalas constituaient une sorte d’ "assurance" pour l’avenir de l’espèce. La souris marsupiale de cette île pourrait, elle, disparaître.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de fairytale
12/janvier/2020 - 17h22

Véritable désastre ,que de désolation ! Je ne comprends pas pourquoi il n'existe pas un mouvement solidaire mondial pour atténuer cette catastrophe !

Portrait de Kevin 29
12/janvier/2020 - 16h18
Alexdelouest a écrit :

1) Les incendies ne sont pas si exceptionnels. Certaines années ça a plus brûlé (mais y’avait pas les réseaux sociaux)

2) 1 milliard d’animaux c’est ce qu’on tue pour manger chaque jours, ça provoque moins d’émotions.   

3) Il existe beaucoup de photomontages  

4) les incendies sont dues en majorité aux pyromanes (plus de 200 arrêtés), aux lois ecologiques empêchant le débroussaillement et aux entreprises souhaitant faire quelques petits forages. 

C'est bien de relativiser mais ici il n'y a vraiment pas lieu d'être.

Cet épisode est exceptionnel à tous les niveaux, à la fois en terme de surfaces brulées, de record de températures et de durée de manque de pluie.Le nier c'est faire l'autruche.

Quant au 200 pyromanes arrêtés suite aux incendies, vous relayez une fake news des sites conservateurs. La police australienne a contredit cette fake news en expliquant qu'ils ont arrêté 183 personnes sur l'année 2019 et non sur les dernières semaines et sur ces 183 personnes il y seulement 24 personnes qui ont mis le feu délibérément, c'est à dire qu'on pourrait qualifier de pyromanes, les autres arrestations se sont des gens qui se sont faits prendre en train de fumer une cigarette ou de faire un feu de camp dans des zones interdites.

Quant aux lois écologiques empêchant le débroussaillage , visiblement vous les connaissez donc si vous pouviez me faire un petit copier/coller de celles-ci je serais curieux de les lire.

Portrait de Wouhpinaise
12/janvier/2020 - 12h34
Alexdelouest a écrit :

1) Les incendies ne sont pas si exceptionnels. Certaines années ça a plus brûlé (mais y’avait pas les réseaux sociaux)

2) 1 milliard d’animaux c’est ce qu’on tue pour manger chaque jours, ça provoque moins d’émotions.   

3) Il existe beaucoup de photomontages  

4) les incendies sont dues en majorité aux pyromanes (plus de 200 arrêtés), aux lois ecologiques empêchant le débroussaillement et aux entreprises souhaitant faire quelques petits forages. 

Sauf que les incendies actuels sont bel et bien d'une ampleur exceptionnelle. Quant aux 1 milliard d'animaux tué chaque jour pour manger, il s'agit d'animaux d'élevages destinés a être consommés. Là on parle d'animaux sauvages, brûlés vifs ou asphyxiés qui, en plus, sont endémiques. Votre comparaison est disons quelque peu cavalière. smiley

Portrait de Alexdelouest
12/janvier/2020 - 12h19

1) Les incendies ne sont pas si exceptionnels. Certaines années ça a plus brûlé (mais y’avait pas les réseaux sociaux)

2) 1 milliard d’animaux c’est ce qu’on tue pour manger chaque jours, ça provoque moins d’émotions.   

3) Il existe beaucoup de photomontages  

4) les incendies sont dues en majorité aux pyromanes (plus de 200 arrêtés), aux lois ecologiques empêchant le débroussaillement et aux entreprises souhaitant faire quelques petits forages. 

Portrait de Juillet2307
12/janvier/2020 - 11h47

çà donne la chair de poule!smiley  Dans le centre de l’Australie: 37° de prévu et sans pluie! faut aller plus au nord, à DARWIN, pour avoir de la pluie et des orages!

Portrait de lucieat
12/janvier/2020 - 11h05

Quelle catastrophe, j'avoue, j'en rêve la nuit, tous ces animaux morts dans d'atroces souffrance et ceux qui restent, c'est presque pire car souvent blessés, sans eau ni nourriture, ils mourront de faim et de soif. C'est pourquoi, justement par humanité on doit abattre des milliers de chameaux, n'en déplaise aux bien pensants, c'est justement pour leur éviter ça, mieux vaut périr rapidement d'une balle que traîner des semaines à agonir. Et on ne sais pas quand ça finira, avec l'été qui commence à peine, les températures ne sont pas prêtes à baisser et d'autres brasiers vont prendre ailleurs, toute cette partie de l'Australie va ressembler au centre de l'île: le désert

Portrait de Wouhpinaise
12/janvier/2020 - 10h48

Quelle horreur. Tous ces animaux morts brûlés vifs ou asphyxiés. Sans compter que l'hécatombe risque de se poursuivre puisque, selon les autorités, les incendies devraient perdurer encore plusieurs semaines. Dramatique !

Portrait de muzo28
12/janvier/2020 - 10h41

merci d'avoir corrigé. 

Portrait de muzo28
12/janvier/2020 - 10h38

un milliard et non un millierS, c'était bien la peine de se moquer du Parisien pour une gaffe de prénom. Quelle tristesse pour ces pauvres animaux.