24/12/2019 14:31

Attention, selon une enquête publiée aujourd'hui par le New York Times, l'application de messagerie ToTok espionnerait vos conversations

Selon un rapport publié aujourd'hui dans le New York Times, l'application ToTok permettrait au gouvernement de suivre les conversations de ses utilisateurs, de les géolocaliser, d'écouter leurs conversations et de voir images et vidéos à leur insu. Apple et Google ont d'ores et déjà annoncé le retrait de cette appli mobile de leur catalogue.

L'enquête révèle que la société éditrice de ToTok, Breej Holding -basée aux Emirats-, serait une société écran affiliée à DarkMatter, une société de cybersécurité basée à Abu Dhabi où travaillent des responsables du renseignement des Emirats, d'anciens employés de la NSA et d'anciens agents du renseignement militaire israélien.

Une enquête a d'ailleurs été ouverte par le FBI autour de DarkMatter. L'appli avait en effet été lancée cette année sur les services Google Play pour les smartphones Android et App Store pour les appareils sous iOS. Une messagerie disponible au Moyen-Orient, mais aussi en Europe, en Asie, en Afrique et aux Etats-Unis.

Selon plusieurs experts, cite le NY Times, «le développement de ToTok -utilisé par plusieurs millions de personnes dans le monde- démontre que les gouvernements n'ont plus besoin d'intermédiaires pour surveiller leurs citoyens, puisqu'ils peuvent le faire directement via une appli où les utilisateurs partagent leurs informations sans le savoir».

Ailleurs sur le web

Vos réactions