19/12/2019 19:51

Grève: Regardez les réactions de tous les syndicats à l'issue de la réunion avec le Premier Ministre Edouard Philippe - VIDEO

Vers 18h45 ce jeudi soir, les représentants des syndicats se sont exprimés après avoir rencontré Edouard Philippe.

Laurent Escure (Secrétaire général de l'UNSA) "prend acte" des "avancées" dans les négociations.

"Je vous annonce que le bureau fédéral a décidé de prendre acte des avancées, et d'appeler à une pause à la SNCF du mouvement", a-t-il déclaré. Et d'ajouter: "Si la mesure était à mener à rester, nous appèlerons à des actions en janvier (...) et des formes de mobilisation"

A l'issue de cette réunion avec le Premier Ministre, Philippe Martinez de la CGT a annoncé quant à lui que la grève continue "car il n'y a pas eu d'annonce de la part du gouvernement. La grève continue, une nouvelle journée d'action aura lieu le 9 janvier prochain. Rien n'a changé"

Le Président du MEDEF, Geoffroy Roux de Bézieux a affirmé quant à lui que "les propositions sur la table peuvent être discutées y compris celles sur la pénibilité."

Laurent Berger (CFDT): "Il y a un désaccord sur l'âge d'équilibre et sur la méthode car cette décision va toucher les travailleurs qui vont partir en 2023 ou 2024. Il va y avoir des réunion de travail sur les transitions dans de nombreux secteurs. Il y aura une nouvelle réunion début janvier la CFDT reste fermement opposé à cet âge d'équilibre à court terme. "

Yves Veyrier de Force Ouvrière, a de son côté déclaré : "Il n'y a aucune évolution ce soir. Ce projet est la plus mauvaise des idées. Quand le Premier Ministre nous dit qu'il est ouvert si quelqu'un a une autre idée, il ferme vite la porte. Il essaye de nous prendre dans un piège car même sur la pénibilité c'est fermé. On a peu d'illusion sur la discussion."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tonton FL
21/décembre/2019 - 08h58

Martinez, le fossoyeur des petites entreprises

Portrait de lucieat
20/décembre/2019 - 17h07

Je ne peux pas le voir le moustachu, il mériterai qu'on lui coupe ses moustache comme on tondait les femmes qui s'étaient mal comportée à la fin de la guerre. Il jubile, il rongeait son frein depuis l'an dernier quand il s'est fait snober par les GJ. Il s'en foutent les dirigeants syndicalistes, ils sont payés, pendant que les pauvres pékins qui les suivent perdent de l'argent. c'est à croire qu'il a une prime par jour de grève. Ils sont en train de couler l'économie du pays qui commençait juste à aller mieux, de toute façon, c'est leur intérêt que ça aille mal, si tout va bien, on n'a pas besoin d'eux et ils n'existent plus.La CGT, bornée, sectaire, ,jusqu'auboutiste , obtue, le pays se porterai mieux sans elle, il y a d'autres syndicats avec qui on peut discuter, eux, c'est le blocage