09:29

Soldats tués au Mali - "Charlie Hebdo" répond à l’Armée française après la polémique sur les dessins publiés la semaine dernière

Le directeur de Charlie Hebdo a défendu dimanche "l'esprit satirique" du journal tout en reconnaissant "l'importance du travail (des) soldats français pour lutter contre le terrorisme", dans une lettre au chef d'état-major de l'armée de terre, qui avait critiqué la publication de dessins sur la mort de 13 militaires français au Mali.

A la veille de l'hommage national aux militaires tués dans un accident d'hélicoptères, Riss écrit que "notre journal se doit de rester fidèle à son esprit satirique, parfois provocateur". "Cependant, je tenais à vous dire que nous sommes conscients de l'importance du travail effectué par les soldats français pour lutter contre le terrorisme," poursuit le patron de l'hebdomadaire, lui-même blessé en janvier 2015 lors de l'attaque terroriste contre le journal.

Après l'accident des militaires, l'hebdomadaire à la longue tradition antimilitariste a publié en ligne cinq dessins associant ces décès à une campagne de recrutement récemment lancée par l'armée française. L'un montre ainsi le président Emmanuel Macron debout devant un cercueil recouvert du drapeau bleu-blanc-rouge et surmonté d'un des slogans de cette campagne: "J'ai rejoint les rangs pour sortir du lot".

Dans une lettre ouverte à Riss, le général Thierry Burkhard, patron de l'armée de terre, à laquelle appartenaient les victimes engagées dans l'opération anti-jihadistes Barkhane, s'était indigné que "le temps du deuil de ces familles a été sali par des caricatures terriblement outrageantes dont votre journal a assuré la diffusion". Il avait, "avec sincérité et humilité", invité Riss "à (se) joindre à nous ce jour-là, pour leur témoigner vous aussi, qui avez souffert dans votre chair de l'idéologie et de la terreur, la reconnaissance qu'ils méritent".

Dans sa réponse, transmise à l'AFP, Riss "exprime (ses) condoléances aux familles et aux proches endeuillés" et remercie le général pour son invitation à la cérémonie aux Invalides, "à laquelle (il) ne pourra cependant pas assister". "Nous savons que leur mission (des soldats français) est difficile et qu'ils font face à des ennemis sans pitié. Ces dessins n'avaient pas pour but de douter de leur courage et de leur détermination", ajoute-t-il. "Mais notre journal se doit de rester fidèle à son esprit satirique, parfois provocateur. Cela ne signifie nullement qu'il mésestime le dévouement de ceux qui se battent pour défendre des valeurs au service de tous. Nous tenions à vous le dire ainsi qu'aux familles des victimes," conclut-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de hector
2/décembre/2019 - 20h59
bruno.13 a écrit :
La prochaine fois que Charlie Hebdo fera attaqué, on sortira le champagne mais attention, en se désolant pour la liberté d'expression ! Mais cela n'arrivera sans doute plus jamais, car, si ce sont des crétins dégueulasses qui donnent envie de vomir, ils ne sont malheureusement pas assez cons pour recommencer à critiquer les islamiques

Bravo 

 

Portrait de B612
2/décembre/2019 - 20h43
Ange-Baroudeur a écrit :

Charlie, c'est Charlie … il serait vain d'en attendre de la compassion et du bon goût, ce n'est définitivement pas le genre de la maison. C'est pour qu'ils aient le droit de continuer à faire de la provoc anti "corps constitués" que ces soldats sont morts … Je note quand même que plus jamais, depuis le 7 janvier 2015, une caricature de Charlie n'a visé le "prophète" des musulmans. On a le courage qu'on peut, c'est tellement plus facile de se moquer des militaires ... 

Si, et pas plus tard que le numéro suivant les attentats. Le n° 1178, surnommé "le numéro des survivants" et sorti le 14 janvier 2015 montre en couverture Mahomet en pleurs tenant une pancarte "Je suis Charlie" sous le titre "Tout est pardonné". Ce numéro de Charlie Hebdo a ensuite donné lieu à des manifestations hostiles et violentes dans le monde musulman contre Charlie Hebdo mais aussi par extension contre la France et les français.

Et Charlie Hebdo ne se prive pas depuis de moquer l'Islam et les musulmans, comme pour d'autres sujets. Par exemple la Une "réforme de l'Islam, musulmans décoincez-vous" de 2016 (un couple de musulmans nus sautillant sur la plage, un barbu et une femme voilée). Il y a aussi la Une de 2017 "Islam, religion de paix... éternelle !" après l’attentat de Barcelone. Et la semaine suivante, Charlie Hebdo a publié les passages du Coran qui disent explicitement que tout bon musulman doit tuer des Juifs.

Portrait de bruno.13
2/décembre/2019 - 18h19
La prochaine fois que Charlie Hebdo fera attaqué, on sortira le champagne mais attention, en se désolant pour la liberté d'expression ! Mais cela n'arrivera sans doute plus jamais, car, si ce sont des crétins dégueulasses qui donnent envie de vomir, ils ne sont malheureusement pas assez cons pour recommencer à critiquer les islamiques
Portrait de Foofur
2/décembre/2019 - 14h36
Ange-Baroudeur a écrit :

Charlie, c'est Charlie … il serait vain d'en attendre de la compassion et du bon goût, ce n'est définitivement pas le genre de la maison. C'est pour qu'ils aient le droit de continuer à faire de la provoc anti "corps constitués" que ces soldats sont morts … Je note quand même que plus jamais, depuis le 7 janvier 2015, une caricature de Charlie n'a visé le "prophète" des musulmans. On a le courage qu'on peut, c'est tellement plus facile de se moquer des militaires ... 

Quelle plaisanterie ! Allez vous cacher avec vos mensonges ! smiley

Portrait de sergio43
2/décembre/2019 - 14h19
Harriet a écrit :

Sauf que "Minute" n'est pas connu pour être un journal satirique ... :-)

Et au delà de ça, personne n'est obligé d'approuver ni même de lire certains journaux, mais au nom de la pluralité et de la libre expression ... tous ont le droit d'exister ...  

ce qui m'intéresserait -je l'ai bien précisé- c'est l'avis de riss, de ses fans, de ses lecteurs ... Quand à la libre expression, d'accord, mais la politesse, le bon goût,l'intelligence, ce n'est pas interdit, non plus (je pense à la famille des militaires qui sont cet après midi aux Invalides !!!)
Portrait de Ange-Baroudeur
2/décembre/2019 - 14h06

Charlie, c'est Charlie … il serait vain d'en attendre de la compassion et du bon goût, ce n'est définitivement pas le genre de la maison. C'est pour qu'ils aient le droit de continuer à faire de la provoc anti "corps constitués" que ces soldats sont morts … Je note quand même que plus jamais, depuis le 7 janvier 2015, une caricature de Charlie n'a visé le "prophète" des musulmans. On a le courage qu'on peut, c'est tellement plus facile de se moquer des militaires ... 

Portrait de Harriet
2/décembre/2019 - 13h15
sergio43 a écrit :
Je serais curieux de voir les réactions de riss et de ses admirateurs si un journal (minute, par exemple) s'amusait à faire de même- lors de l'anniversaire de l'attaque de Charlie hebdo- avec les collaborateurs morts ?...? J'ai comme l'impression que ce serait l'affaire de l'année avec poursuites judiciaires à la clé :-)

Sauf que "Minute" n'est pas connu pour être un journal satirique ... smiley

Et au delà de ça, personne n'est obligé d'approuver ni même de lire certains journaux, mais au nom de la pluralité et de la libre expression ... tous ont le droit d'exister ...  

Portrait de sergio43
2/décembre/2019 - 11h32
Je serais curieux de voir les réactions de riss et de ses admirateurs si un journal (minute, par exemple) s'amusait à faire de même- lors de l'anniversaire de l'attaque de Charlie hebdo- avec les collaborateurs morts ?...? J'ai comme l'impression que ce serait l'affaire de l'année avec poursuites judiciaires à la clé smiley
Portrait de thiistiime
2/décembre/2019 - 10h26

Il va être temps de ranger les armes messieurs, terminé de faire mumuse, vous n'avez plus qu'4 ans.