18/11/2019 12:02

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume annonce que la castration à vif des porcelets "sera interdite" en France à la fin 2021

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a annoncé dimanche que la castration à vif des porcelets "sera interdite" à la fin 2021, et qu'il allait lancer une mission parlementaire sur les abandons d'animaux de compagnie.

La castration des porcelets, la castration à vif, sera interdite en 2021, à la fin de l'année 2021", a-t-il également annoncé. "On verra la décision qui sera prise" sur la manière dont il faudra castrer, "mais fin d'année 2021, on arrêtera la castration des porcelets à vif, il faudra faire autre chose, il faudra une anesthésie", a-t-il poursuivi.

Didier Guillaume avait déjà indiqué fin octobre que le broyage des poussins, "qui aujourd'hui n'est plus supportable", devrait être interdit fin 2021. "Si on le fait tout de suite, qu'est ce qui se passe? Il n'y a plus d'oeufs", avait-il ajouté au micro de France Inter, en réponse à une question sur la pression des associations pour obtenir des mesures immédiates sur le bien-être animal.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lilou.St.Bo
19/novembre/2019 - 16h39

Pourquoi attendre 2021 pour faire cesser cet acte de barbarie ? smiley

Portrait de .Kazindrah.
18/novembre/2019 - 20h22
Pourquoi attendre si longtemps pour interdire cette méthode barbare ?
Portrait de lucieat
18/novembre/2019 - 16h07

Les porcelets et même adultes crient très fort, il n'y a qu'à demander aux vétos ou regarder les émissions de vétérinaires, aux USA, c'est la mode les petits cochons, à peine on les touche, on les prend dans les bras, ils braillent à déchirer les tympans, c'est fait quand ils sont tout petits et ça leur fait surement pas plus mal qu'une circoncision, et des millions de petits garçons y passent dans le monde entier, il n'y a que dans les pays industrialisés qu'ils ont droit à une anesthésie, ça ne dure que quelques secondes, une piqure d'anesthésie leur fera aussi mal et ils crieront autant, avant, pendant et tant qu'on ne les aura pas relâchés

Portrait de lucieat
18/novembre/2019 - 12h23

Je me demande comment feront les éleveurs qui ont des centaines de porcelets à castrer à la fois, une anesthésie à chaque fois, c'est des minutes d'attente en attendant que ça agisse, de plus, c'est très rapide, ça doit juste piquer un peu, dès qu'on le relache il s'en va  et ça n'a pas l'air de le déranger plus que ça;il ne faut pas se fier aux cris, un cochon, ça crie dès qu'on le touche, même sans lui faire mal. A ce moment là, il faudra aussi une anesthésie pour percer les oreilles des petites filles (ou adultes), on ne sent pratiquement rien, juste une petite piqure. C'est du n'importe quoi. J'aime les animaux, mais il faut être aussi réaliste et ne pas tomber dans la sensiblerie inutile et l'anthropomorphisme.