07/11/2019 07:43

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire annonce que le prix de l’action de la Française des Jeux sera compris entre 16,50 euros et 19,90 euros

16,50 à 19,90 euros l'action: c'est le prix qu'il faudra débourser pour participer à la privatisation de la Française des Jeux, a annoncé mercredi le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, à la veille de l'ouverture de la période de souscription. L’État prévoit de céder 52% du capital (sur un total de 72% aujourd'hui) et "sur cette cession, nous sommes prêts à en réserver jusqu'à un tiers aux particuliers", a-t-il précisé dans un entretien au Parisien. Il a également indiqué que le gouvernement avait fixé à 200 euros le seuil minimum de souscription.

"La souscription est ouverte à compter du jeudi 7 novembre et jusqu'au mardi 19 novembre à 20 heures, pour les particuliers", a indiqué M. Le Maire. Cette fourchette de prix annoncée par le ministre est indicative: le prix définitif ne sera fixé qu'après la clôture de la période de souscription, en fonction de la demande, et juste avant la première cotation à la Bourse de Paris, qui est prévue pour le 21 novembre.

L’État, qui va mettre sur le marché près de 100 millions de titres, tirerait ainsi entre 1,64 et 2 milliards d'euros de cette privatisation, qui valoriserait l'entreprise entre 3,15 et 3,8 milliards, selon des calculs de l'AFP. Le pactole potentiel de l'opération doit permettre d'abonder le fonds pour l'innovation et l'industrie.

Pour les convaincre d'investir, plusieurs avantages sont réservés aux petits épargnants, a rappelé le ministre: une décote de 2% est ainsi prévue sur les titres qu'ils achèteront, et ils se verront également attribuer une action gratuite pour dix achetées s'ils les conservent pendant 18 mois. "Les actions gratuites sont toutefois plafonnées à 5.000 euros d'actions achetées", a prévenu Bruno Le Maire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions