24/10 15:54

Météo: La vigilance orange pour la Haute-Corse a été levée par Météo France - Trois personnes sont décédées dans le sud de la France après les intempéries

15h55: Le point sur ce qu'il faut retenir cet après-midi

Trois personnes sont décédées dans les intempéries qui ont frappé ces trois derniers jours le sud de la France, causant des inondations et des "dégâts importants", a annoncé jeudi le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, dans un communiqué.

Les victimes ont été recensées dans l'Hérault, le Gard et les Pyrénées-Orientales, a précisé une source proche du dossier.

Les bilans faisaient jusqu'à présent état uniquement d'une septuagénaire, habitante de Cazouls-d'Hérault (45 kilomètres de Montpellier), hospitalisée "en urgence absolue" après avoir été retrouvée inanimée dans une vigne.

Cet épisode de violentes pluies, qui "a impacté simultanément jusqu'à huit départements", a donné lieu à 1.773 interventions et mobilisé plus de 2.000 sapeurs-pompiers et forces de la Sécurité Civile, a précisé le ministre de l'Intérieur, en "souhaitant que la procédure de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour les communes concernées soit accélérée".

"Ce bilan (humain, ndlr) aurait pu être plus lourd", a estimé à la mi-journée la ministre des Transports Elisabeth Borne, en visite à Béziers (Hérault), commune particulièrement touchée par cet épisode météorologique. Jeudi matin, près de 400 foyers restaient encore sans électricité dans l'Hérault et 300 dans le Gard.

De nombreuses voies de chemin de fer ont également été endommagées, et le trafic des trains a dû être interrompu entre Montpellier et Toulouse et Montpellier et l'Espagne, au moins jusqu'à la fin des vacances de la Toussaint le 4 novembre, a annoncé la SNCF.

Jeudi, seule la Haute-Corse restait en vigilance orange "orages" et "pluie-inondations", selon Météo-France. Sept autres départements (Var, Alpes de Haute-Provence, Vaucluse, Bouches-du-Rhône, Gard, Hérault, Corse du Sud ) étaient en vigilance jaune.

L'an passé, 14 personnes étaient mortes dans l'Aude, lors d'importantes inondations qui avaient également causé plus de 200 millions d'euros de dégâts.

14h17: Météo France vient de lever la vigilance orange pour la Haute-Corse. Cet après-midi, il n'y a donc plus de département en vigilance orange

12h45: La ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne s'exprime

"Je voudrais rendre hommage aux services de secours, aux services de l'Etat

"Le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd", a déclaré la ministre Elisabeth Borne en évoquant les trois morts

"On va s'employer à réparer au plus vite les dégâts"

12h25: Trois personnes sont décédées dans les intempéries qui ont frappé ces trois derniers jours le sud de la France, causant des inondations et des «dégâts importants», a annoncé jeudi le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, dans un communiqué.

Cet épisode de violentes pluies, qui «a impacté simultanément jusqu’à huit départements», a donné lieu à 1.773 interventions et mobilisé plus de 2.000 sapeurs-pompiers et forces de la Sécurité Civile, a ajouté le ministre, sans préciser où sont décédées les trois personnes. Jeudi, seule la Haute-Corse restait en vigilance orange «orages» et «pluie-inondations», selon Météo-France.

12h00: La ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne est arrivée à Béziers et doit se rendre ensuite à Villeneuve-les-Béziers

11h25: Le point sur la situation ce matin

Après les intempéries qui ont balayé mercredi le sud du pays, le temps sera encore agité jeudi en Haute-Corse où la vigilance orange «orage» et «pluie-inondation» a été prolongée, et pluvieux sur l’Ouest, prévoit Météo-France.

La perturbation pluvio-orageuse concernera encore la façade est de l’Ile de beauté dans la journée, avec le passage d’orages parfois violents occasionnant des pluies intenses. Des cumuls de 80 à 120 mm sont attendus, localement 150 mm. La mesure de vigilance orange a été prolongée jusqu’à vendredi 00h00, indique Météo-France dans son dernier bulletin.

Mercredi, de violents orages ont balayé la façade méditerranéenne, notamment dans l’Hérault, et ont provoqué l’hospitalisation d’une septuagénaire en urgence absolue après avoir été emportée par l’eau en sortant de sa maison à Cazouls-d’Hérault.

Jeudi matin, près de 400 foyers restaient encore sans électricité dans l’Hérault et 300 dans le Gard. «Des interventions sont prévues dès lors que nos installations (postes) seront accessibles du fait des inondations», a précisé Enedis.

A Marseille, où le Vieux-Port a débordé au plus fort des orages, les marins-pompiers avaient reçu 700 appels entre 16h00 et 19h00.

Jeudi, la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne doit se rendre à Villeneuve-les-Béziers, dans l’Hérault, où des voies SNCF ont été endommagées, avant de visiter un lotissement inondé.

Sur l’ouest du pays, une limite pluvieuse devait rentrer sur l’hexagone en matinée jeudi, s’étirant de l’Aquitaine vers la Bretagne et la Normandie. Les pluies seront temporairement soutenues en cours de matinée du sud Bretagne vers le Cotentin.

Ailleurs, du Nord-Est vers l’Occitanie, le ciel restera bien nuageux en journée. Des brouillards seront présents en début de journée en Alsace et sur le nord de la Lorraine. En cours d’après-midi, des éclaircies se développeront de la Lorraine vers la Méditerranée, marquant le retour d’un temps plus calme et ensoleillé sur le pourtour méditerranéen.

En début de matinée, un vent d’ouest soufflera en rafales à 70/80 km/h sur les côtes aquitaines, puis faiblira en cours de journée. Un vent sensible de secteur sud-ouest se mettra en place en cours d’après-midi le long des côtes de la Manche.

Les températures minimales varieront généralement de 9 à 14 degrés, 15 à 17 près de la Méditerranée. Pour les maximales, on attend de 14 à 18 degrés sur l’ouest de la France, et de 16 à 21 sur l’est du pays.

10h40: Dans son dernier bulletin de vigilance, diffusé il y a quelques minutes, Météo France maintient la Haute-Corse en alerte orange "orages", "pluie-inondation".

"Ce jeudi matin et ce jusqu'en début d'après-midi, les pluies localement orageuses perdurent sur le nord et l'est de la Haute Corse. Le risque de stationnarité de ces pluies reste d'actualité", précise Météo France.

Et d'ajouter : "Après une possible période d'atténuation ce jeudi après-midi, de nouvelles pluies sont attendues en soirée et nuit de jeudi à vendredi et vont concerner les versants est et la plaine littorale orientale de la Haute-Corse. Sur l'épisode, des cumuls de 80 à 120 mm localement 150 mm restent possibles".

10h12: La ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne doit se rendre à Villeneuve-les-Béziers, dans l’Hérault, où des voies SNCF ont été endommagées, avant de visiter un lotissement inondé.

Sur l’ouest du pays, une limite pluvieuse devait rentrer sur l’hexagone en matinée jeudi, s’étirant de l’Aquitaine vers la Bretagne et la Normandie. Les pluies seront temporairement soutenues en cours de matinée du sud Bretagne vers le Cotentin.

09h32: Jeudi matin, près de 400 foyers restaient encore sans électricité dans l’Hérault et 300 dans le Gard. «Des interventions sont prévues dès lors que nos installations (postes) seront accessibles du fait des inondations», a précisé Enedis.

A Marseille, où le Vieux-Port a débordé au plus fort des orages, les marins-pompiers avaient reçu 700 appels entre 16h00 et 19h00.

Jeudi, la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne doit se rendre à Villeneuve-les-Béziers, dans l’Hérault, où des voies SNCF ont été endommagées, avant de visiter un lotissement inondé.

07h58: La dépression responsable des intempéries qui ont balayé le Sud-Ouest de la France mercredi s'éloigne progressivement en direction de la Bretagne. Le soleil revient progressivement dans le bassin méditerranéen, sauf en Corse qui est maintenue en vigilance orange par Météo France. Les fortes averses orageuses remontent le long de la façade atlantique et touchent les régions allant de la Nouvelle-Aquitaine à la Normandie.

Du côté des Landes, les risques d’inondation sont accrus, avec des accumulations d'eau jusqu'à plus de 50 mm par m² en quelques heures. Dans le Centre-Est, les éclaircies sont de plus en plus belles au fil des heures et l’après-midi est majoritairement ensoleillée malgré quelques nuages restant accrochés au relief, notamment au sud du Massif central. Les températures minimales sont comprises entre 5°C en Bretagne et 17°C à Nice.

Dans l’après-midi, la douceur s’impose une nouvelle fois avec de 13 à 20°C du nord au sud. Le ressenti est particulièrement agréable sur un large quart nord-est, là où le soleil est le plus présent.

06h42: La Haute-Corse est le dernier département placé en alerte orange ce jeudi, en raison des orages et des risques d'inondations causées par des fortes pluies. Les pluies localement orageuses perdurent sur le nord et l'est de la Haute Corse. Après une possible période d'accalmie, des pluies orageuses sont de nouveau attendues en cours de journée et vont concerner les versants est et la plaine littorale orientale de la Haute-Corse. Ces pluies pourront être intenses, quasi stationnaires entraînant des cumuls de 80 à 120 mm localement 150 mm.

Météo-France a en revanche annoncé la levée de la vigilance orange inondation sur l'Hérault.

.

Mercredi 23 octobre

.

21h13: La SNCF annonce qu'elle interrompt le trafic entre Montpellier, Perpignan et l'Espagne et entre Montpellier et Toulouse jusqu'au lundi 4 novembre. Dans un communiqué transmis à l'AFP, la SNCF explique que "la plateforme ferroviaire a été fragilisée en plusieurs endroits, avec parfois près de 10 mètres de vide sous les voies, qui sont suspendues en l'air". "Des travaux importants de confortation et de remplacement des voies et des installations caténaires vont être nécessaires" et prendront au moins une dizaine de jours, indique l'entreprise.

21h02: Le front orageux, qui a balayé depuis la nuit de mardi le Golfe du Lion, avant de se décaler vers l'est, devrait être actif jusqu'à jeudi midi, selon Météo France. Depuis 18H00, le Gard n'est plus en vigilance orange, qui concerne désormais cinq départements, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse et Haute-Corse. De Marseille à la Côte-d'Azur, les communes se sont préparées aux trombes d'eau, fermant des routes littorales comme dans les Alpes-Maritimes entre Antibes et Villeneuve-Loubet, voire appelant "la population à rester à l'abri et ne pas prendre la route" du tout comme l'a fait le préfet du Var.

La circulation des trains a été perturbée. Dans la cité phocéenne, où la chaussée du Vieux-Port a été inondée et un arbre est tombé sur une avenue, les parcs et jardins ont été fermés par précaution.

En journée, les pluies les plus intenses se sont abattues sur l'Hérault, notamment autour de Béziers, où "plus de 310 litres d'eau par mètre carré se sont abattus", selon le préfet Jacques Witkowski. "Cela fait plusieurs années qu'on n'a pas vu un mouvement de pluie aussi large, qui concerne (une zone) de l'Espagne à la France, sur aussi peu de temps", a-t-il commenté.

Sous une pluie diluvienne et des vents violents, près de 1.000 personnes ont été évacuées dans ce département, sur des routes, chez elles, ou d'un camping pour la moitié d'entre elles. Les pompiers on procédé à 113 sauvetages, dont 38 par hélicoptère, et ont dû également mettre "en sécurité" une vingtaine de chevaux.

Dans les faubourgs de Béziers, Yves Scio, 85 ans, relativisait. "J'ai 20 cm d'eau dans le garage. C'est pas grand chose, il suffit de nettoyer. Mais le boulanger a tout perdu". "Les inondations on les connaît, mais ça fait quand même mal au ventre pour les dégâts qu'il y a", déplore-t-il. Dans le centre de Montpellier, l'accumulation d'eau a rendu la circulation difficile et quatre personnes ont été assistées après s'être réfugiées sur des toits de voitures dans des rues où l'eau est montée brusquement.

La toiture d'une salle de sport s'est effondrée, dans le nord de la ville, sans faire de blessé, selon les pompiers. Outre les pluies, les autorités surveillent le niveau des cours d'eau. Dans les prochaines heures, les orages devraient continuer de s'accompagner de vents violents, et "des phénomènes locaux de tornade ne sont pas à exclure", selon Météo France. La Haute-Corse, elle, serait touchée dans la nuit avec des cumuls atteignant localement 150 mm.

19h55: Une femme de 68 ans, qui habitait à côté de l'Hérault, a été emportée par la crue à Cazouls-d'Hérault. Elle a été transportée en état d'urgence absolue à Montpellier. "Devant chez elle c'était un torrent", décrit le maire. "Cette personne a été retrouvée entre 80 et 110 mètres plus loin. Elle a été bloquée par les cèpes d'une vigne". Henry Sanchez connaissait la retraitée : "il y a beaucoup d'émotion dans le village" raconte France Bleue 

16h51: Le point sur la situation cet après-midi

Hélitreuillages d’habitants dans le secteur de Béziers, chaussées inondées à Montpellier, circulation des trains perturbée: les orages intenses balaient mercredi le sud de la France, dont neuf départements, des Pyrénées-Orientales aux Alpes-Maritimes, sont en vigilance orange.

En milieu d’après-midi, des orages continuaient de se former dans le Golfe du Lion, au large de l’Hérault, du Gard et des Bouches-du-Rhône, trois des départements placés en vigilance orange, et gagnaient le littoral, selon Météo France qui prévoit que le phénomène météorologique dure jusqu’à minuit.

Restent également concernés par ces vigilances orage, pluie-inondation et vague-submersion les Alpes-Maritimes, l’Aude, l’Aveyron, les Pyrénées-Orientales, le Var et le Vaucluse.

Sous une pluie intense et des vents violents, les pompiers étaient à pied d’œuvre, notamment dans l’Hérault. Dans ce département, ils avaient effectué à la mi-journée 11 hélitreuillages dans le secteur de Béziers, où les cumuls de pluie ont atteint 250 mm, et s’étaient déplacés à 50 reprises pour des sauvetages et des mises en sécurité.

Dans le centre de Montpellier, l’accumulation d’eau rendait la circulation difficile et quatre personnes ont été assistées après s’être réfugiées sur des toits de voitures dans des rues où l’eau est montée brusquement. La toiture d’une salle de sport s’est effondrée, dans le nord de la ville, sans faire de blessé, selon les pompiers.

Les cours ont été annulés sur deux sites de l’Université Paul-Valéry, et la circulation des tramways et bus a été perturbée voire stoppée sur certains axes. Celle des trains était interrompue à 15H00 entre Narbonne et Montpellier, selon la SNCF.

A Marseille, un arbre a chuté sur la chaussée d’une avenue et la mairie a fermé par précaution parcs et jardins.

Dans les prochaines heures, 100 à 150 mm de pluie devraient encore tomber sur le Gard et l’Hérault, selon Météo France, et les orages progresser vers l’Est, où «des phénomènes locaux de tornade ne sont pas à exclure». En matinée, le préfet de l’Hérault Jacques Witkowski avait expliqué à l’AFP s’attendre à ce que les habitants de Béziers restent les pieds dans l’eau «la journée environ, le temps que l’eau s’écoule».

Cette vigilance orange relève d’un «phénomène notable mais pas significatif d’un point de vue de sécurité civile», avait rassuré de son côté dans un point de presse matinal le colonel Arnaud Wilm, chef adjoint du Centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC).

«La situation ne présente pas de degré» de dangerosité qui nécessiterait «de réorganiser le dispositif» déployé depuis mardi, impliquant au total 1.500 pompiers et sauveteurs et six hélicoptères, avait-il relevé.

Dans les Pyrénées-Orientales, le littoral a été touché, avec une douzaine de départementales fermées ou coupées et l’inondation à Saint-Cyprien des rues menant au front de mer. Dix personnes ont dû être relogées suite à une mini tornade, selon la préfecture et le COGIC.

Dans l’Aude, deux campings ont été évacués à titre préventif mardi soir. Quant au port de Port-la-Nouvelle, second port pétrolier de la Méditerranée française, il est resté fermé mercredi.

16h01: Météo France vient d'actualiser sa carte de vigilance. Sept départements sont concernés par l'alerte orange

Début de suivi pour : Haute-Corse (2B).
Maintien de suivi pour : Alpes-Maritimes (06), Bouches-du-Rhône (13), Gard (30), Var (83) et Vaucluse (84).
Fin de suivi pour : Aude (11), Aveyron (12), Hérault (34) et Pyrénées-Orientales (66)

 

15h16: Jacques Witkowski, préfet de l'Hérault: "Nous n'avons pas pour l'instant connaissance du nombre de victimes"

"L'eau est en train de refluer", a-t-il précisé.

"Vous vous rendez compte, en quelques heures, ca représente la moitié de l'ensemble des pluies d'une année!", a de son côté déclaré Robert Ménard, maire de Béziers

14h32: Selon les pompiers héraultais, une cinquantaine de sauvetages étaient en cours en fin de matinée, par des équipes au sol. Onze hélitreuillages ont été effectués dans le secteur de Béziers, et 150 opérations de reconnaissance menées pour inondations de maisons. Une vingtaine de personnes avaient déjà été mises à l’abri par les pompiers dans la nuit après s’être engagées sur des routes inondées, a précisé le préfet.

«A Béziers, il y a de l’eau, des inondations, mais ce n’est pas catastrophique», a conclu le Préfet, avertissant cependant que «le phénomène n’est pas terminé».

14h00: Ce qu'il faut retenir à la mi-journée

Neuf départements du sud de la France étaient encore en alerte orange mercredi à la mi-journée, certains pour pluie-inondation, d’autres pour vagues-submersion, un phénomène météorologique qui a entraîné plusieurs interventions des secours et la coupure de liaisons ferroviaires en Occitanie.

Les départements concernés par ces alertes sont les Alpes-Maritimes, l’Aude, l’Aveyron, les Bouches-du-Rhône, le Gard, l’Hérault (en alerte pour les deux phénomènes), les Pyrénées-Orientales, le Var et le Vaucluse. L’alerte orange pluie-inondation a été levée pour le Tarn à la mi-journée.

Cet épisode méditerranéen pluvio-orageux prévu pour se terminer jeudi à minuit a balayé la zone depuis mardi, avec un pic en fin de nuit, finalement plus tard que prévu. Il a provoqué la fermeture de plusieurs tronçons routiers, surtout sur le littoral, arraché des toitures et des arbres et inondé des habitations.

13h55: Le préfet de l'Hérault évoque la situation de Béziers, très touchée par les intempéries : "A Béziers, il y a de l'eau, des inondations, mais ce n'est pas catastrophique", avant de préciser que "le phénomène n'est pas terminé".

13h39: A Béziers, où les précipitations ont été particulièrement importantes, les pompiers de l'Hérault procèdent à des sauvetages par hélicoptère.

12h08: Le point sur la situation à la mi-journée

Les Bouches-du-Rhône, le Var, les Alpes-Maritimes et le Vaucluse ont été placés mercredi en alerte orange pluies-inondations, rejoignant six départements du Sud noyés pendant la nuit sous des trombes d’eau qui ont notamment inondé le réseau routier du littoral et provoqué des évacuations.

Le suivi est maintenu dans l’immédiat pour ces six départements, Aude, Pyrénées-Orientales, Aveyron, Gard, Hérault et Tarn, ainsi que pour l’Andorre, a indiqué Météo France. Les départements de l’Aude et des Pyrénées-Orientales restaient aussi dans la matinée placés en vigilance orange crues.

Les neuf départements font face «à un phénomène notable mais pas significatif d’un point de vue de sécurité civile», a rassuré dans un point de presse matinal le colonel Arnaud Wilm, chef adjoint du Centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC).

«La situation ne présente pas de degré» de dangerosité qui nécessiterait «de réorganiser le dispositif» déployé depuis mardi, impliquant au total 1.500 pompiers et sauveteurs et six hélicoptères, a-t-il relevé.

Le pic des précipitations est désormais dans l’Hérault, où 70 sauveteurs sont mobilisés, mais «en fin de journée le phénomène devrait être évacué», a-t-il ajouté.

L'«épisode méditerranéen pluvio-orageux marqué» qui a balayé la zone depuis mardi, avec un pic en fin de nuit, finalement plus tard que prévu, a provoqué la fermeture de nombreux tronçons routiers, surtout sur le littoral, arraché des toitures et des arbres et inondé des habitations.

À 5 h, Météo France relevait des cumuls de 197 mm à Argelès-sur-Mer, 127 mm à Perpignan, 131 mm à Tautinya dans les Pyrénées-Orientales, 177 mm à Sigean et 130 à Granes dans l’Aude. Dans l’Hérault, 113 mm ont été relevés à Vieussan et 94 mm à Béziers tandis que sur le Gard, le Tarn et l’Aveyron, les précipitations sont demeurées plus faibles, de l’ordre de 30 à 70 mm.

Dans les Pyrénées-Orientales, le littoral a été le plus impacté, avec une douzaine de départementales fermées ou coupées et l’inondation à Saint-Cyprien des rues menant au front de mer, tandis que dix personnes ont dû être relogées suite à une mini tornade, selon la préfecture et le COGIC.

Les quelques 300 pompiers mobilisés ont mené 82 interventions suite à des dégâts d’habitations à Port-Vendres, Argelès-sur-Mer et Tresserre ainsi que sur Perpignan Sud. A Cerbère, deux véhicules ont été emportés.

Dans l’Aude, où deux campings ont été évacués à titre préventif mardi soir, huit tronçons de départementales étaient coupés à la circulation dans la matinée, tandis que le port de Port-la-Nouvelle a été fermé.

Dans ce département, endeuillé il y a un an par un épisode méditerranéen similaire qui avait fait 14 morts, les rafales de vent, qui évitent un «phénomène cumulatif» ainsi que l’anticipation ont cette année fait la différence, a relevé le colonel Wilm.

La matinée restait toutefois difficile pour les habitants: à Narbonne-plage, Nathalie Garcia, 46 ans, se frayait un passage dans les 10 à 15 cm d’eau inondant la chaussée: «je voulais aller travailler, mais j’ai peur de rester coincée. Ce qui m’inquiète c’est le vent, il est annoncé à 100 km/h, ça veut dire que la mer risque de monter».

Le dispositif a été ramené à 350 pompiers, avec notamment des renforts de sauveteurs aquatiques, a précisé la préfecture de l’Aude.

La circulation ferroviaire a aussi été interrompue sur la ligne Narbonne-Béziers, avec des voies inondées en gare de Salses (Pyrénées-Orientales) et Béziers, a tweeté la SNCF.

10h01: Dix départements et l'Andorre sont désormais en vigilance orange "orages", "pluies-inondations". Les Alpes-Maritimes est le 10ème département à rejoindre cette alerte.

Voici les départements concernés ce matin : Alpes-Maritimes (06), Andorre, Aude (11), Aveyron (12), Bouches-du-Rhône (13), Gard (30), Hérault (34), Pyrénées-Orientales (66), Tarn (81), Var (83) et Vaucluse (84).

 

09h49: Le point sur la situation dans les départements concernés par l'alerte orange

Les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse ont été placés mercredi en alerte orange pluies-inondations, rejoignant six départements du Sud noyés pendant la nuit sous des trombes d’eau qui ont notamment inondé le réseau routier du littoral.

Le suivi est maintenu pour ces six départements, Aude, Pyrénées-orientales, Aveyron, Gard, Hérault et Tarn, ainsi que pour l’Andorre, a indiqué Météo France.

L'«épisode méditerranéen pluvio-orageux marqué» qui les a balayés depuis mardi, avec un pic en fin de nuit, finalement plus tard que prévu, a provoqué la fermeture de nombreux tronçons routiers, surtout sur le littoral, et arraché des toitures et des arbres, selon un premier bilan des préfectures et pompiers.

Dans les Pyrénées-Orientales, où une dizaine de routes départementales ont été coupées, les pompiers ont mené 60 interventions pour des inondations et toitures arrachées, a précisé la préfecture.

Le département, comme l’Aude, reste aussi en vigilance orange crue, tandis que la persistance de vents d’Est en fin de journée maintient un risque de submersion.

Dans l’Aude, où deux campings ont été évacués à titre préventif mardi soir, six départementales restaient coupées dans la matinée, tandis que le port de Port-la-Nouvelle a été fermé.

Quelque 600 pompiers restaient mobilisés dans ce département, face notamment à des pics de crue attendus en fin de matinée, a précisé la préfecture.

En renfort aux forces locales, la Sécurité civile avait déployé mardi sur l’arc méditerranéen un dispositif comptant 90 sapeurs-pompiers, 70 sapeurs-sauveteurs et trois hélicoptères.

09h44: Sur son site Internet, Météo France rappelle les gestes à adopter face aux inondation et aux orages

Orages/Orange
* Soyez prudents et vigilants en particulier dans vos déplacements et vos activités de loisir.
* Evitez d'utiliser le téléphone et les appareils électriques.
* A l'approche d'un orage, prenez les précautions d'usage pour vous protéger des effets de la foudre, mettez en sécurité vos biens et abritez-vous.
Précipitations/Orange
* Renseignez vous avant d'entreprendre un déplacement et soyez vigilants. Evitez, si possible, le réseau routier secondaire.
* Si vous habitez en zone habituellement inondable, prenez les précautions d'usage.
* Soyez prudents face aux conditions de circulation pouvant être difficiles.
Vagues-Submersion/Orange
* Consignes générales :
- Tenez-vous au courant de l'évolution de la situation en écoutant les informations diffusées dans les médias. Evitez de circuler en bord de mer.
- Si nécessaire, circulez avec précaution en limitant votre vitesse et ne vous engagez pas sur les routes exposées à la houle ou déjà inondées.
* Habitants du bord de mer :
- Fermez les portes, fenêtres et volets en front de mer.
- Protégez vos biens susceptibles d'être endommagés par la montée des eaux ou emportés par les vagues.
- Surveillez la montée des eaux.
* Plaisanciers :
- Ne prenez pas la mer.
- Ne pratiquez pas de sport nautique.
- Avant l'épisode, vérifiez l'amarrage de votre navire et l'arrimage du matériel à bord, et ne restez pas à bord.
* Professionnels de la mer :
- Evitez de prendre la mer.
- Soyez prudents, si vous devez sortir.
- A bord, portez vos équipements de sécurité (gilets,..).
- Avant l'épisode, vérifiez l'amarrage de votre navire et l'arrimage du matériel à bord, et évitez de rester à bord.
* Baigneurs, plongeurs, pêcheurs ou promeneurs :
- Ne vous mettez pas à l'eau, ne vous baignez pas.
- Ne pratiquez pas d'activité nautique de loisirs.
- Soyez particulièrement vigilants, ne vous approchez pas du bord de l'eau même d'un point surélevé (plage, falaise).
- Eloignez-vous des ouvrages exposés aux vagues (jetées portuaires, épis, fronts de mer).

09h41: La Sécurité Civile annonce que 1.500 sapeurs-pompiers restent mobilisés ce matin

09h33: Dans l’Aude, où deux campings ont été évacués à titre préventif mardi soir, six départementales restaient coupées dans la matinée, tandis que le port de Port-la-Nouvelle a été fermé.

Quelque 600 pompiers restaient mobilisés dans ce département, face notamment à des pics de crue attendus en fin de matinée, a précisé la préfecture.

09h20: L'«épisode méditerranéen pluvio-orageux marqué» qui les a balayés depuis mardi, avec un pic en fin de nuit, finalement plus tard que prévu, a provoqué la fermeture de nombreux tronçons routiers, surtout sur le littoral, et arraché des toitures et des arbres, selon un premier bilan des préfectures et pompiers.

Dans les Pyrénées-Orientales, où une dizaine de routes départementales ont été coupées, les pompiers ont mené 60 interventions pour des inondations et toitures arrachées, a précisé la préfecture.

Le département, comme l’Aude, reste aussi en vigilance orange crue, tandis que la persistance de vents d’Est en fin de journée maintient un risque de submersion.

06h49: Début de suivi pour : Bouches-du-Rhône (13), Var (83) et Vaucluse (84). Maintien de suivi pour : Andorre, Aude (11), Aveyron (12), Gard (30), Hérault (34), Pyrénées-Orientales (66) et Tarn (81). Qualification du phénomène : Épisode méditerranéen pluvio-orageux important nécessitant un suivi particulier du fait de son intensité et de sa durée. Extension de la vigilance orange ORAGE et PLUIE-INONDATION sur Provence et Côte-d'Azur.

Remontant de Catalogne, de fortes cellules orageuses et pluvieuses ont circulé sur les Pyrénées Orientales et l'Aude, avec à nouveau des intensités horaires de l'ordre de 50 mm. Ces violentes cellules remontent actuellement sur l'ouest de l'Hérault et le sud de l'Aveyron.

À 5 h ce mercredi matin, sur les dernières 24h (et souvent en seulement quelques heures), on a relevé 197 mm à Argelès sur Mer, 127 mm à Prepignan, 131 mm à Tautinya dans les Pyrénées Orientales ; 177 mm à Sigean, 130 à Granes dans l'Aude ; 113 mm à Vieussan, 94 mm à Béziers dans l'Hérault. Sur le Gard, le Tarn et l’Aveyron, les précipitations demeurent sensiblement plus faibles, il est tombé de l'ordre de 30 à 70 mm. Le département de l'Aude est placé en vigilance orange pour le phénomène inondation.

Dans les toutes prochaines heures, les fortes pluies orageuses concernent essentiellement l'Hérault et l'Aveyron, et l'est de l'Aude ; mais elles reprennent et progressent sur les Pyrénées Orientales, le Tarn, l'Aude dans l'intérieur et enfin le Gard. Des lignes d'orages actifs circulent lentement, générant de très forts cumuls de pluie en quelques heures, de l'ordre de 50 à plus de 100 mm. Les orages pourront s'accompagner de violentes rafales de vent, de chutes de grêle, et d'une forte activité électrique. Alors que les orages vont progressivement quitter les régions près des Pyrénées en fin de matinée (Pyrénées Orientales puis Aude), elles vont gagner la Provence et la Côte-d'Azur.

Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault : Les cumuls prévus sur l'ensemble de l'épisode sont de l'ordre de 100 à 150 mm généralisés, localement 200 à 300 mm. Aveyron, Tarn, Gard : Sur l'ensemble de l'épisode, les cumuls peuvent atteindre 60 à 110 mm en plaine, et 150 à 200 mm sur le relief, ponctuellement plus.

Bouches du Rhône, Var, Vaucluse : L'épisode sera plus bref (4 à 5 heures), mais l'arrosage quand même conséquent : on attend de l'ordre de 50 à 80 mm, souvent en moins de 3 heures. Le vent d'est soufflera une bonne partie de la journée notamment sur le sud du Var à des valeurs de l'ordre de 90 ou 100 km/h.

Nota : En marge des départements placés en vigilance orange, sur les départements de la Haute-Garonne et de l'Ariège, une lame d'eau de l'ordre de 30 à 60 mm est attendue.

VAGUES-SUBMERSION : Période à risque : mercredi 23 Octobre de 6h à 18h. Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault : La dépression orageuse se décale lentement vers le nord. Le vent d'Est se renforce encore tout le long du littoral en cours de soirée, depuis la Côte d'Azur et l'ouest de la Corse jusqu'au golfe du Lion. Il génère de fortes vagues en provenance de l'Est, impactant l'ouest du golfe du Lion.

En lien avec ces vents forts et ces fortes vagues, une surélévation importante du niveau de la mer est attendue ; ces éléments risquent d’entraîner des submersions marines particulièrement importantes sur les parties basses ou vulnérables des départements mis en vigilance vagues-submersion.

Facteurs aggravants : Le vent d'est se renforce avec des rafales pouvant atteindre en matinée de mercredi 90 à 100 km/h sur les zones littorales ; l’écoulement des rivières pourra être contrarié.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de dominique34
23/octobre/2019 - 09h32
Philou-02. a écrit :

Bon courage à tous les habitants de ces régions !! Et aux pompiers qui interviennent non stop depuis cette nuit..

merciii

Portrait de dominique34
23/octobre/2019 - 09h31
minas tirith a écrit :

faites des  réserves d eau..

oh c est d une finesse????