15/10 20:13

Regardez les images surréalistes des pompiers et des forces de l'ordre qui se sont affrontés ce soir en plein Paris faisant énormément réagir sur les réseaux sociaux - Vidéo

20h11: La préfecture de police annonce que 3 personnes ont été blessées parmi les forces de l'ordre et 6 personnes ont été interpellées "pour violences et jets de projectiles".

 

20h00: Ce qu'il faut retenir de la mobilisation des pompiers cet après-midi

Des milliers de pompiers professionnels «en colère» ont défilé mardi après-midi à Paris pour dénoncer le manque d’effectifs et de reconnaissance de leur profession, lors d’une manifestation nationale qui s’est conclue par des échauffourées avec les forces de l’ordre.

La marche a réuni entre 7.000 à 10.000 personnes, selon les neuf syndicats de la profession qui avaient tous appelé à la mobilisation.

Quelques tensions ont émaillé la manifestation, notamment après l’arrivée du cortège place de la Nation, où les forces de l’ordre ont usé de gaz lacrymogènes et de lanceurs d’eau pour disperser les manifestants, selon un journaliste de l’AFP. Certains sont descendus sur le périphérique parisien à hauteur de la Porte de Vincennes, où ils ont brièvement perturbé la circulation.

Plusieurs dizaines d’autres pompiers se sont également rassemblés devant l’Assemblée nationale, où ils ont été dispersés en fin de journée après plusieurs heures de face-à-face tendu avec les forces de l’ordre, a constaté l’AFP.

La préfecture de police a dénoncé «l’irresponsabilité de certains manifestants» qui ont maintenu des actions «en dépit des ordres de dispersion». Trois membres des forces de l’ordre ont été blessés et six manifestants interpellés pour violences ou jets de projectiles, selon la PP.

Au son des sifflets et des sirènes, vêtus de leurs tenues bleu marine à bandes jaunes fluorescentes, les pompiers professionnels -- qui représentent 16% des 247.000 pompiers en France (les autres étant volontaires) -- ont défilé en brandissant notamment des pancartes clamant «Faire plus avec moins, bienvenue chez les pompiers» ou «Stop au mépris du politique».

Ils ont reçu le renfort d’infirmiers et infirmières, de médecins hospitaliers et d’employés du Samu, qui dénoncent eux aussi les manques d’effectifs dans leurs services «débordés». Des «gilets jaunes» ont également fraternisé avec des pompiers, entonnant notamment leur habituel refrain «On est là» avant le départ de la place de la République.

Cette manifestation s’inscrit dans un mouvement de grève entamé en juin, très suivi selon les syndicats même s’il n’a pas entraîné de perturbations majeures, les pompiers étant astreints à un service minimum.

Les organisations dénoncent notamment l’augmentation constante du nombre d’interventions, notamment pour des missions d’assistance médico-sociale (carences ambulancières, assistance de personnes âgées...) qui ont explosé ces dernières années alors qu’elles ne font initialement pas partie de leur coeur de métier, l’urgence.

«Il y a une baisse des effectifs préoccupante alors qu’on est débordés par le nombre d’interventions. On nous demande tout, y compris de remplacer des ambulances. À un moment donné, on ne va plus y arriver», a expliqué à l’AFP Mathias Gosse, 53 ans, pompier à Grasse (Alpes-Maritimes) «monté» mardi à Paris.

«Et en plus, on menace notre régime de retraite qui nous permet de partir à 57 ans (avec 42 annuités, ndlr)», ajoute-t-il.

Les syndicats réclament également une revalorisation de la prime de feu (28% du salaire de base, contre 19% actuellement) à hauteur des primes de risques accordées aux policiers et gendarmes, ainsi qu’une meilleure protection face aux agressions dont le nombre augmente chaque année.

«La population ne se rend pas toujours compte de nos difficultés. La baisse des effectifs fait qu’il y a moins de formations, de compétences. Mais on n’a aucune réponse, le ministère de l’Intérieur et les collectivités locales (qui financent les SDIS et payent les pompiers, ndlr) se renvoient la balle», a déploré Nathalie Kaszubiak, secrétaire générale du syndicat FO des personnels administratifs des SDIS (Services d’incendie et de secours).

Interrogé lors de la séance de questions au gouvernement, le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Laurent Nuñez, a assuré que les problèmes des sapeurs-pompiers étaient pris à «bras-le-corps» par le gouvernement, et annoncé l’expérimentation d’un «numéro unique» d’urgence -le 112- qui permettrait de mieux orienter les appels.

Une délégation syndicale a également été reçue cet après-midi au ministère de l’Intérieur.

Plusieurs élus sont par ailleurs sortis soutenir les manifestants présents devant l’Assemblée, parmi lesquels notamment la présidente du RN et députée du Pas-de-Calais Marine Le Pen et le député LFI Eric Coquerel.

19h13: Ces images incroyables qui font énormément réagir sur les réseaux sociaux des pompiers et des forces de l'ordre qui s'affrontent en plein Paris

.

18h25: Les pompiers, qui ont manifesté aujourd'hui à Paris, décident de prolonger leur préavis de grève de deux mois à l'issue d'une réunion organisée au ministère de l'Intérieur.

Marine Le Pen souhaite soutenir les pompiers: 

18h17: Les incidents se poursuivent entre pompiers et policiers Place de la Nation à Paris, alors que les pompiers ont voulu aller bloquer le périphérique. Les policiers envoient des lacrymos en masse.

.

.

18h05: Le point sur la mobilisation des pompiers cet après-midi à Paris

Entre 5.000 et 10.000 pompiers professionnels, selon les syndicats, manifestaient mardi après-midi à Paris pour dénoncer le manque d'effectifs et de reconnaissance d'une profession "livrée à-elle même" face à l'explosion des demandes de secours et d'assistance.

Parti peu après 14h de la place de la République, le cortège de sapeurs-pompiers "en colère" venus des quatre coins de la France défilait bruyamment et dans une ambiance bon enfant, avec sifflets, sirènes et fumigènes, en direction de la place de la Nation, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les pompiers étaient pour beaucoup vêtus de leurs manteaux bleu marine avec bandes jaunes fluorescentes. Certains brandissaient des pancartes barrées de slogans tels que "Faire plus avec moins, bienvenue chez les pompiers" ou "Stop au mépris du politique".

"Il y a une baisse des effectifs préoccupante alors qu'on est débordés par le nombre d'interventions. On nous demande tout, y compris de remplacer des ambulances. À un moment donné on ne va plus y arriver", a expliqué à l'AFP Mathias Gosse, 53 ans, pompier à Grasse (Alpes-Maritimes).

"Et en plus, on menace notre régime de retraite qui nous permet de partir à 57 ans (avec 42 annuités, ndlr)", ajoute-t-il.

Les syndicats réclament également une revalorisation de la prime de feu (28 % du salaire de base, contre 19 % actuellement) à hauteur des primes de risques accordées aux policiers et gendarmes.

"On est répartis dans nos casernes donc la population ne se rend pas toujours compte de nos difficultés. La baisse des effectifs fait qu'il y moins de formations, de compétences. Mais on n'a aucune réponse, le ministère de l'intérieur et les collectivités locales (qui financent les SDIS et payent les pompiers, ndlr) se renvoient la balle", a déploré Nathalie Kaszubiak, secrétaire générale du syndicat FO des personnels administratifs des SDIS (Services d'incendie et de secours).

En marge du cortège, plusieurs dizaines de pompiers étaient également rassemblés devant l'Assemblée nationale où ils allumaient des fumigènes et bloquaient la circulation, sous la surveillance de forces de l'ordre appelées en renfort, a constaté un autre journaliste de l'AFP.

Interrogé sur la mobilisation lors des questions au gouvernement, le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez a assuré que les problèmes des sapeurs-pompiers étaient pris à "bras-le-corps" par le gouvernement et a annoncé l'expérimentation d'un "numéro unique" d'urgence -le 112- qui permettrait de mieux orienter les appels.

Les pompiers professionnels représentent 16 % des quelque 247.000 pompiers en France, le reste étant à 80 % des volontaires.

17h41: Marine Le Pen est venue à la rencontre des pompiers présents devant l'Assemblée Nationale pour les soutenir. "Les policiers, ils obéissent aux ordres du pouvoir politique", a-t-elle déclaré:

17h39: Dans la capitale, vers 16h45, des tensions ont éclaté entre des pompiers et des forces de l'ordre, qui ont utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser les manifestants.

Certains pompiers ont décidé d'improviser un sit-in devant l'Assemblée nationale, avant d'être la cible des canons à eau et gazs lacrymogènes des forces de l'ordre souhaitant les disperser. 

17h34: Cet après-midi, une manifestation nationale des pompiers est organisée à Paris . Un rassemblement qui compte entre 5.000 et 10.000 personne qui réclament notamment une revalorisation salariale, ainsi que des garanties face aux agressions et sur le maintien de leur retraite, alors que la réforme du gouvernement se profile.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
17/octobre/2019 - 08h44

1 oeil de perdu pour un pompier, tirer à bout portant alors qu'il était A GENOU...

Après on va nous dire que le crs a fait son "travail", tirer à -2m sur un gars à genou en pleine tête c'est "logique" ?

Y'a un truc qui doit m'échapper à ce niveau, autant la grenade de désencerclement on pourrait dire "pkoi pas" mais les tirs à la tête, c'est clairement dans le but de tuer et pouvoir se défouler sur des innocents...

Portrait de auriol64
16/octobre/2019 - 21h55
LACINQ a écrit :

Si l'Hexagone ne se met pas à genoux devant les femmes voilées et l'islam il n'y aura plus de pétrole donc c'est pour cela que depuis des années je soutiens l'islam pour le pétrole et de voir le bon comportement des Français devant l'immigration c'est pas moi qui doit être fichier s c'est tous les Français qui ne soutiennent pas l'immigration total plus de français et plus le monde ira mieux suis très heureux devoir qu'un pompier à présenter ses excuses il s'est mis à genoux devant une femme voiler dont il y a refusé l'accès de sa caserne car elle porter le voile s'il n'avait pas  présenté des excuses il n'y aurait plus de pétrole pour pouvoir mettre le feu dans ce pays je pense que tous les Français devrait être classer fiche comme vous dites car 82 % des Français on aprouver le bienfait de l'immigration donc qui doit être classer fichier s

Vous ne connaissez pas les points et les virgules?

Peu importe, cela ne change rien, la merde à meilleure odeur que vos écrits.

Portrait de Verygood
16/octobre/2019 - 10h32

Le cynisme ne fait pas une politique. La brutalité du libéralisme voulu par Macron libéralisme qui au passage recule partout ailleurs dans le monde a pour résultat dans ce pays à cran depuis 30 ans le développement de la violence de la part de citoyens qui ne sont plus écoutés ni même entendus.

Quand les gens n'ont plus que la violence vis à vis d'un pouvoir méprisant, ils sont obligés de l'utiliser, même si la très grande majorité sont contre cette violence.

L'histoire se répète toujours : face à des pouvoirs obtus les peuples se fâchent....et en France pays de révolutions on est bien placé pour le savoir....

Portrait de auriol64
16/octobre/2019 - 08h37
LACINQ a écrit :

Je ne suis pas islamo fachiste mais pro immigration qu quelle qu'elle soit comme tous les Français qui soutienne l immigration islamisme depuis des année car je suis pour une immigration total dans l l'Hexagone je suis pour que touts les biens social et vos bien personnels aile aux immigrés plutôt qu au français de souche et éradication total des francais

Vu ce que vous écrivez vous êtes un islamo fachiste, c'est à dire un ennemi pour notre pays.

Il serait bien que la police vous identifie pour vous classer parmi les fichés S

Portrait de auriol64
16/octobre/2019 - 08h29
ONSAIT a écrit :

N/A

Les gouvernements sont pourris, on ne peut pas dire le contraire, mais vous êtes intervenu pour critiquer le gouvernement ou pour cracher votre homophobie? Surement vous êtes un de ceux qui ont crachés sa haine lors de la manif pour tous. Les gens comme vous me font plus peur que ce gouvernement pourri.

 

Après c'est une honte que la police s'attaque à des pompiers qui souvent risquent leur vie pour les autres.

C'est sûr que pour notre gouvernement c'est plus facile de gazer des pompiers que d'aller faire du nettoyage dans les cités rongées par la violence et les trafics, comme celle où des policiers ont été brûlé. Dans cet endroit les trafics continus dans la plus grande impunité.

Portrait de 7440
16/octobre/2019 - 08h22
Cl a écrit :

Mais que verra-t-on de plus !!!!  Incroyable !!!  

Où est le respect !!! 

Cet individu qui nous sert de président ne respecte rien puisque les flics, les gendarmes et les crs sont son bras armé, ce type est un lâche, car il se cache derrière eux, à vomir...

 
Portrait de Cl
16/octobre/2019 - 07h00

Et pendant ce temps là sur les chaines politiques ils ne parlent que du voile !!!!!

Portrait de B612
16/octobre/2019 - 02h09

Des tirs de lacrymos, des canons à eau et des tirs de LBD. Voilà comment le gouvernement traite ceux qu'il a à plusieurs reprises qualifié de héros, parce qu'ils osent trop manifester. Meme traitement pour des hospitaliers, des enseignantes. Mais aussi pour des Gilets Jaunes, que Manu a qualifié de "foule haineuse". Pas étonnant à force, quand on voit maintenant que ce gouvernement peut traiter de la même manière ceux dont on ne peut penser qu'ils soient une foule haineuse à la base et justifier une telle réaction des forces de l'ordre. C'est cette réaction qui est violente et et qui fait dégénérer la situation.

Portrait de censure64
15/octobre/2019 - 23h12

C'est l'arroseur arrosé ! trop fort ce Macron avec ses petits soldats.smiley 

Portrait de Pimboy
15/octobre/2019 - 23h01 - depuis l'application mobile

Non contents de se faire caillasser TLJ dans les banlieues voilà aujourd’hui les @PompiersFR et @PompiersParis en train de se faire gazer par leurs collègues de la @PoliceNationale. J’ai tjrs soutenu les Forces de l’Ordre, ce soir ils me font HONTE !!! #pompiers #grevepompiers

Portrait de francischerasse
15/octobre/2019 - 22h32

des videos fake avec des fausses blessures tournent sur tweeter ! attention ! 

Portrait de souvenirsouvenir
15/octobre/2019 - 20h46

Jamais vu...Première mondiale...Guerre civile...Chaos...

La manif des pompiers de 2006 pour les mêmes revendications (primes, retraite) avez fait plus de blessés, de destruction (gaz lacrymo et charges de CRS faisaient déjà parti du package).

Mais on aime oublié l'histoire, afin de croire que c'est maintenant le grand soir. On râle de tout et de rien devant son écran en pensant connaitre tout...recouper vos infos, ne vous fiez pas aux médias ni au réseaux sociaux. Ouvrez les portes et sortez...

Pour rappel:Le ministre de l'intérieur de l'époque était devenu président moins d'1 an après... on gueule, on vote, on oubli, on gueule, on vote, on oubli....Respect total aux pompier qui sacrifient souvent leur vie de famille afin d'être dispo, tout ça  pour intervenir en grande parti chez des cas sociaux (alcoolique, violent et autres) pour "rien". Oui la France devient pourrie mais de haut en bas...

 

 

Portrait de nina83
15/octobre/2019 - 20h44

il doit y avoir pas mal de GJ parmi ces pompiers, ça ressemble tellement aux affrontements "habituels" chaque samedi que je n'arrive pas à croire que ce soit des "vrais" pompiers qui agissent ainsi..... dans la provoc, pour créer les incidents, ils vont finir par mettre le feu aussi ????

Portrait de Cl
15/octobre/2019 - 20h38

Mais que verra-t-on de plus !!!!  Incroyable !!!  

Où est le respect !!! 

Portrait de Sorj
15/octobre/2019 - 19h58
Harriet a écrit :

La guerre civile .....

 

Oui.

Portrait de francischerasse
15/octobre/2019 - 19h53

 C'est parfait, la ménagère pleurniche sur ses beaux pompiers de calendrier. C'est le but de la manœuvre.... Mais la réalité est tout autres et elle est tabou. Les pompiers sont intouchables et en veulent toujours plus, aux mépris de toute étique.... Merci W9 pour les centaines de millier d'heures de reportages sur eux qui les rendent bien plus forts et héroïques qu'ils ne sont. Allez, j’arrête la, je vais me faire censurer .... 

Portrait de chamonix
15/octobre/2019 - 19h24

Ah il ne fait pas bon de se mettre en travers de Macron ; sommes nous véritablement obligé de respecter ceux que se conduise ainsi face aux pompiers.

Le respect ne se décrété pas ils s'acquiert; et là depuis plusieurs mois entre les mutilations de français qui critiquent la politique de Jupiter et ce que je vois ce soir avec les pompiers j'ai du mal.

J'aimerais les voir aussi radicaux dans nos banlieues ou face aux blacks boys ...!

Vous pensez vraiment que si Le  Pen avait été élu cela aurait été pire !!!

Portrait de Harriet
15/octobre/2019 - 19h22
colin33 a écrit :
Du jamais vu qu'elle honte qu'elle sera la prochaine étape....

La guerre civile .....

 

Portrait de djibou35
15/octobre/2019 - 19h17

quelle image pour les pays étrangers

la grandeur de la France !!!

Portrait de colin33
15/octobre/2019 - 19h15 - depuis l'application mobile

Du jamais vu qu'elle honte qu'elle sera la prochaine étape....

Portrait de Térisa
15/octobre/2019 - 18h57
jo13 a écrit :

Il aura fallu le gouvernement  macron pour voir des choses pareilles, ce mec va nous mener a la guerre civile  Il y en a encore qui bandent pour lui ceux qui sont en haut de l'echelle ! Qui vivent sur une autre planète celle des ' bisounours '.Il faut que l'on se réveille nous aussi  les ' sans dents '!

Je ne suis pas un fan de Macron mais tous ses problèmes qui explosent ne sont pas apparus avec lui, c'est le résultat de 30 ans de décisions des divers gouvernement de droite comme de gauche. C'est eux qui sont responsables de la situation actuelle. Macron lui ça fait 2 ans qu'il est là et tous ses problèmes existaient bien avant. Apres la gestion par Castaner c'est autre chose, ce mec doit partir.

Portrait de Angelussauron
15/octobre/2019 - 18h53

Alors si ils veulent jouer à ça, ça va dégénérer souvent. Les crs qui traitent les pompiers comme des blacks blocks c'est obliger de mal finir. En plus les policiers ont les mêmes revendications que les pompiers.

La police doit aussi faire preuve de désobéissance civile et ne pas respecter les ordres stupides venant d'en haut. Je suis désolé mais là je ne les soutiens plus c'est trop facile de se cacher derrière les ordres. Si ils font tous bloque ils risquent quoi ? Et bien rien ils vont pas virer tous ces policiers/crs ou les mettre en tôle ils ont besoin d'eux.

Donc aucun respect pour ces policiers qui s'en prennent aux pompiers leurs amis qui sont souvent dans la même galère c'est inadmissible.

Portrait de philmoi100bal
15/octobre/2019 - 18h49

Alors, là, on touche vraiment le fond!!!!!!

Portrait de moije
15/octobre/2019 - 18h42

L'art de monter les gens les uns contre les autres !

Portrait de Harriet
15/octobre/2019 - 18h30
philmoi100bal a écrit :

Plus facile de s'attaquer aux pompiers qu'à la racaille des "quartiers"!!! Lamentable, monsieur Castaner!!!!! Je plains les pompiers , et je plains aussi les policiers " de base" qui doivent obéir à des ordres aussi débiles!!!! C'est mal parti pour la réélection de Jupiter l'omniscient en 2022!!

N'oublions pas non plus que des milliers de policiers ont défilé le 2 octobre ...

Un jour, comme le chantait Ferrat, 'Ils tourneront leur carabine" las de s'en prendre à ceux qui partagent les mêmes problématiques qu'eux ... 

Portrait de Tenvalacruchealo
15/octobre/2019 - 18h25

Une honte!!

Quel beau pays!

 

 

Portrait de philmoi100bal
15/octobre/2019 - 18h23

Plus facile de s'attaquer aux pompiers qu'à la racaille des "quartiers"!!! Lamentable, monsieur Castaner!!!!! Je plains les pompiers , et je plains aussi les policiers " de base" qui doivent obéir à des ordres aussi débiles!!!! C'est mal parti pour la réélection de Jupiter l'omniscient en 2022!!

Portrait de the punisher
15/octobre/2019 - 18h15

Ne jamais oublier que les forces de l'ordre mobilisées sur ces événements n'ont quasi aucune forme d'initiative......... Ils obéissent aux ordres donnés "d'en haut"..... Regarder les blacks blocks tout saccager et ramasser quelques gilets jaunes qui traînaient par là pour quand même se justifier d'avoir arrêté des manifestants et faire bonne mesure en est un exemple ........ Ou  traiter les pompiers comme des clébards aujourd'hui........... Du coup, cracher sur la police mmmmm facile........... Cracher sur les donneurs d'ordres çà oui je crois que là , on atteint des sommets !!!!!!!!!! 

Portrait de nibali
15/octobre/2019 - 18h12

Comment a t'on pu en arriver là. Monsieur Castaner, si vous étiez un gentleman, vous devriez vous suicider.

Portrait de hummerH2
15/octobre/2019 - 18h04

Ce gouvernement met beaucoup moins d'ardeur à combattre les racailles qui caillassent les pompiers lorsque ces derniers viennent porter secours !!!