25/09 19:48

#balancetonporc - Eric Brion se dit soulagé et ému après la condamnation de Sandra Muller pour diffamation: "Tout était faux mais j'ai tout perdu dans cette histoire !" - VIDEO

L'initiatrice du mot-dièse #balancetonporc, emblématique de la vague de libération de la parole des femmes dénonçant agressions et harcèlements sexuels, a été condamnée mercredi pour avoir diffamé l'homme qu'elle accusait de harcèlement. Le tribunal de Paris a condamné Sandra Muller pour diffamation à 15.000 euros de dommages et intérêts au titre du préjudice moral, selon la décision consultée par l'AFP. 

Le tribunal a estimé que qualifier le plaignant de harceleur était diffamatoire et condamnable. La journaliste de la Lettre de l'audiovisuel, l'une des "briseuses de silence" désignées par le magazine Time comme "Personnalités de l'année" 2017, a également été condamnée à verser au plaignant 5.000 euros au titre des frais de justice, à retirer le tweet litigieux et à publier des communiqués judiciaires sur son compte Twitter et dans deux organes de presse.

Le plaignant, Eric Brion, s'est exprimé sur CNews après l'annonce de ce verdict. Il s'est dit "soulagé" de la décision qui a été rendue. 

"Nous étions sereins par rapport à la décision, qui a été claire, et elle explique notamment que je ne suis en rien un harceleur sexuel au travail. Pour une raison simple, car je n'ai jamais travaillé avec Sandra Muller."

"Je n'ai envoyé aucun message, c'est juste une soirée, vers 1h du matin, je lui ai parlé, je l'ai draguée lourdement, je m'en suis expliqué et excusé auprès d'elle dès le lendemain. Je ne lui ai jamais envoyé de message. Cinq après cette soirée, et cinq jours après l'affaire Weinstein, elle publie un tweet.

"J'ai reconnu des propos déplacés, et j'ai corrigé des propos qu'elle a mis dans ma bouche, car ils étaient faux. Tout ça, la décision l'a souligné. C'est important pour moi, car depuis deux ans, ma vie est un cauchemar. Depuis la publication de ce tweet, j'ai perdu quasiment toute mon activité, ma compagne, des amis, je ne travaille quasiment pas depuis deux ans. J'ai tout perdu dans cette histoire."

"Mon procès a eu lieu sur Twitter, sur Facebook, et c'est impossible de se défendre!", a-t-il regretté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djbaxter
26/septembre/2019 - 16h02
Greenday2013 a écrit :

Le principe de la diffamation, c'est justement de tenir des propos qui sont faux...

En l'occurrence, cette femme l'a accusé de harcèlement, alors qu'il n'y a pas eu de répétition des faits... ce qui est le principe du harcèlement.

Eh non, la diffamation c'est de porter atteinte à l'honneur. Il y a déjà eu des condamnations pour des diffamations sur des faits avérés. Par contre, si vous portez atteinte à l'honneur de quelqu'un ou d'une société, de manière relativement raisonnée au regard de votre propre préjudice, et que c'est basé sur des faits avérés, alors le juge PEUT (pas obligatoirement) vous relaxer. C'est l'excuse de vérité.

En gros, la diffamation sur base de mensonges, c'est condamné non pas à cause du mensonge mais à cause du préjudice de la victime diffamée. La diffamation sur base de vérités, elle, est aussi condamnable juridiquement, mais le juge peut vous l'éviter si celui qui a porté diffamation l'a fait en réaction ponctuelle et plus ou moins à hauteur d'un préjudice ou d'une provocation préalable à la diffamation. Il ne faut pas que çà devienne non plus du dénigrement ou du harcèlement, même si vous êtes énervés à cause de faits avérés, la diffamation risque d'être retenue par le juge.

 

Portrait de piwit
26/septembre/2019 - 13h33 - depuis l'application mobile
tvor a écrit :

Du coup , elle a pas l'air con elle maintenant ...

@tvor Elle avait déjà pas l’air très intelligente avant... Sans nier le fait que des femmes se fassent harcelées, combiens il y a t-il eu de fausses accusations depuis le début de ce mouvement ? Elle a voulu se faire mousser et devenir une héroine pour les féministes ultra-radicales et au final, elle aura mis une sacrée m... celle-là !

Portrait de Greenday2013
26/septembre/2019 - 13h12
JohnMcLeod a écrit :

"

"Tout était faux mais j'ai tout perdu dans cette histoire !"

 

Heu, ce n'est ABSOLUMENT pas ce que dit l'accusateur, il dit juste que CERTAINS propos étaient faux, mais que tout le reste est exact et s'en excuse.

Une condamnation pour diffamation ne veut pas dire que la dite "diffamation" n'est pas exacte; Elle est juste condamnable. 

Le principe de la diffamation, c'est justement de tenir des propos qui sont faux...

En l'occurrence, cette femme l'a accusé de harcèlement, alors qu'il n'y a pas eu de répétition des faits... ce qui est le principe du harcèlement.

Portrait de JohnMcLeod
26/septembre/2019 - 11h54

"

"Tout était faux mais j'ai tout perdu dans cette histoire !"

 

Heu, ce n'est ABSOLUMENT pas ce que dit l'accusateur, il dit juste que CERTAINS propos étaient faux, mais que tout le reste est exact et s'en excuse.

Une condamnation pour diffamation ne veut pas dire que la dite "diffamation" n'est pas exacte; Elle est juste condamnable. 

Portrait de jeanseb54
26/septembre/2019 - 08h38 - depuis l'application mobile
LastChristmas a écrit :

Je dirai plutôt que nous sommes dans une société ou les femmes ont le syndrome "amazone" (pas le site de vente en ligne célèbre:bigsmile:) mais les guerrières mythologiques qui vivaient soit disant sans hommes mais oh par miracle pouvaient procréer ! un peu la gpa avant l'heure! :bigsmile:

@LastChristmas mais comment se faisait la récolte de semences ?

Portrait de lahainesurinternet
26/septembre/2019 - 07h49

Bonne nouvelle, de plus Muller avait fait croire sur les réseaux sociaux qu'il avait été son supérieur hiérarchique/ collègue, ce qui n'a jamais été le cas.

Portrait de LOL
25/septembre/2019 - 22h00

on vit dans une société qui veut que les hommes soient des femmes, que les femmes soient des hommes et qui pousse les individus à se réfugier dans un monde virtuel, pour exprimer ce qu'ils pensent vraiment. Une société malade...

Portrait de tvor
25/septembre/2019 - 21h17

Du coup , elle a pas l'air con elle maintenant ...

Portrait de Jilou1994
25/septembre/2019 - 20h45

quand la maîtrise du verbe se perd alors les conséquences peuvent être désastreuses. Il a perdu le contrôle du verbe dans ses tweets, et elle a perdu le contrôle de sa parole en exagérant les faits. 

Portrait de stbx00
25/septembre/2019 - 20h04

Vraies ou fausses, les accusations d'ordre sexuelles condamnent systématiquement la cible... Difficile de se relever après...

Portrait de colin33
25/septembre/2019 - 18h02 - depuis l'application mobile

Ça va en calmer quelques-une.....

Portrait de bib
25/septembre/2019 - 17h21

l'ex patron d'Equidia est finalement très à cheval sur les principes...