14/09 12:10

Le paparazzi Sébastien Valiela entendu le 12 août par la brigade criminelle de Paris dans le cadre de l'affaire Benalla à propos de la disparition du coffre

Dans le cadre de l'affaire Benalla, le paparazi Sébastien Valiela, celui qui avait révélé la relation entre François Hollande et Julie Gayet, a été entendu le 12 août sous le régime de l'audition libre par la brigade criminelle de Paris, révèle Le Parisien.

La raison ? "Ce célèbre paparazzi se trouvait à proximité du domicile de l'ancien collaborateur de l'Élysée à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine)", indiquent nos confrères, à une période qui correspond à la disparition du fameux coffre-fort qui se trouvait chez Alexandre Benalla, à la veille d'une perquisition menée chez lui en juillet 2018.

Si l'ex-collaborateur d'Emmanuel Macron a toujours affirmé que le coffre ne contenait que des armes utilisées légalement et que l'un de ses mystérieux amis a déménagé la chambre fort pour éviter un vol, "la justice s'interroge désormais sur une éventuelle destruction de preuves", indique Le Parisien.

Selon Le Canard Enchaîné, deux messages ont été retrouvés dans le téléphone d'Alexandre Benalla, datés du 19 juillet, veille de la perquisition. Dans un des SMS, un certain "Seb", par la suite identifié comme Sébastien Valiela, annonce à Benalla qu'il est à proximité de son appartement. "Dis-moi comment tu veux procéder ?", écrit-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DidierM.
15/septembre/2019 - 04h57
CARAMEL MOU a écrit :

Pour l'instant c'est Mélenchon qui est devant la justice pour obstruction à une perquisition, Ben alla ne s'est pas opposé, les flics n'ont pas pu ouvrir la porte et sont revenus..... le lendemain et le coffre s'était envolé car les fenêtres n'avaient pas été fermées..... sacré Ben alla et sacrée justice.

Ce que tu dis est un fake CARAMEL MOU, les chefs d'accusation sont rébellion, provocation et actes d'intimidation envers l'autorité judiciaire, à aucun moment quiconque de La France Insoumise ne s'est opposé à cette perquisition. Tout le monde peut le constater en regardant l'intégralité du reportage mis en ligne par l'émission Quotidien où même à un moment on entend Jean-Luc Mélenchon dire à ses collaborateurs : "... Laissez-les prendre tout ce qu'ils veulent...".

Le désaccord vient simplement du fait de l'impossibilité pour les premiers concernés d'assister à la perquisition, ce qui est en soi autant illogique qu'illégal. Une perquisition est un acte contradictoire qui doit être validé par les deux parties afin de s'assurer que personne ne mette en évidence ou au contraire ne dissimule des éléments pendant le déroulement de celle-ci. 

 

Portrait de hummerH2
14/septembre/2019 - 13h39
Jill Valentine a écrit :

vous avez deja vu des coffres fort transportable ??? a quoi ca sert , ca sappelle une valise sinon..

Euh oui !!! Ce n'est pas ce qui manque les modèles de coffre fort transportables.

Un coffre fort n'est pas forcement un truc qui pèse 5 ou 20 tonnes !