Rechercher

15/09 16:31

France Télévisions détaille un accord signé avec les syndicats de producteurs audiovisuels qui garantit la "diversité" de ses investissements dans la création

France Télévisions a détaillé un accord signé avec les syndicats de producteurs audiovisuels qui garantit la "diversité" de ses investissements dans la création, notamment la répartition entre sa production interne et celle commandée aux indépendants. L'accord garantit notamment que le groupe public consacre "à minima" 82,5% de ses investissements dans la création, abaissant jusqu'à 17,5% sa production en interne contre 25% dans l'accord précédent, a précisé France Télévisions dans un communiqué.

L'accord fixe en revanche une durée standard de 36 mois pour l'exploitation exclusive des oeuvres destinées à être visionnées gratuitement en ligne, par exemple sur la plateforme France.tv. Il prévoit également, avec la fin de France 4, le développement de l'offre en ligne pour les enfants, avec des durées minimales d'exploitation exclusive pour les oeuvres d'animation. En contrepartie, l'investissement de France Télévisions est porté à 32 millions d'euros par an. L'accord a été signé le 9 juillet avec le SATEV, le SPECT, le SPFA, le SPI et l'USPA. Valable jusqu'en 2022, il "garantit la diversité des investissements de France Télévisions dans tous les genres de la création audiovisuelle", souligne France Télévisions (FTV).

Pour favoriser le "développement des coproductions internationales", les oeuvres financées à plus de 65% par l'alliance européenne FTV-Rai-ZDF pourront être mieux exploitées par France Télé. Les syndicats de producteurs se sont également engagés à proposer sur les plateformes publiques, développées avec le ministère de l'éducation, toutes les oeuvres préfinancées par France Télévisions, en version intégrale pour les enseignants et les élèves, et sous forme d'extraits pour le reste du public.

Ailleurs sur le web

Vos réactions