19/08 17:56

Italie: Le randonneur français Simon Gautier serait mort peu après sa chute dans un ravin du sud de l’Italie, selon la gendarmerie italienne

Mise à jour 17h54:

Le randonneur français Simon Gautier serait mort peu après sa chute dans un ravin du sud de l’Italie, selon une source au sein de la gendarmerie italienne, qui a procédé lundi à une première analyse de son corps. "La mort a suivi de peu son appel (au secours, à 8h57).

À 10h, il était probablement déjà mort", a souligné cette source à des journalistes. Le corps du randonneur présentait de graves blessures aux jambes, mais sa tête ne semblait pas avoir été touchée, a-t-on précisé de même source.

Selon la préfecture de Salerne, l’homme aurait fait une première chute puis une seconde sur des dizaines de mètres, relate BFMTV.

Le médecin légiste aurait constaté plusieurs artères sectionnées, ce qui aurait entraîné une forte perte de sang.

Le père de Simon, qui a participé aux recherches avec sa mère et d’autres proches du jeune homme, a reconnu le corps à l’hôpital de Sapri. 

***

"Le corps de Simon Gautier a été retrouvé il y a peu", a indiqué hier soir un peu avant 22h la gendarmerie de Sapri, près de Belvedere di Ciolandre, la commune où le corps du randonneur de 27 ans a été retrouvé.

Selon les médias italiens il a été découvert dans un ravin, après qu'un secouriste a repéré son sac à dos de loin, aux jumelles. Sous un soleil de plomb, des équipes de pompiers spécialisés, des équipes cynophiles, des membres des secours alpins, un hélicoptère mais aussi des drones ont inspecté dimanche chaque recoin de cette côte escarpée où la montagne et les falaises se jettent dans la mer. 

Des dizaines de bénévoles, des bergers et des habitants mais aussi une vingtaine de proches du jeune homme étaient également présents autour de Policastro Bussentino, à près de 200 km au sud de Naples. Les secouristes ont retrouvé des traces de sang au bord de l'un des sentiers et des analyses étaient en cours pour déterminer si c'est celui de Simon Gautier.

Ce Français qui vit depuis deux ans à Rome pour rédiger une thèse en histoire de l'art, avait prévu une randonnée en solitaire de Policastro Bussentino à Naples. Il avait d'ailleurs envoyé à ses proches une photo de son sac à dos: de l'eau, des vivres, un livre...

Des images de caméras de surveillance le montrent arrivant à la gare de Policastro Bussentino le jeudi 8 août vers 16H00, vêtu d'un débardeur noir et d'un bermuda en jeans. Il s'est arrêté acheter une bouteille d'eau, puis il a pris la route. Vendredi 9 août, peu après 9H00, il a appelé les secours avec son téléphone portable.

Selon l'enregistrement de l'appel, il a déclaré être tombé d'une falaise et s'être cassé les deux jambes, mais sans pouvoir dire où il se trouvait, "au milieu de nulle part, sur la côte".

"Dès le moment où l'appel à l'aide de Simon est parvenu aux carabiniers (...), les opérations ont débuté immédiatement pour géolocaliser le téléphone", a assuré la préfecture de Salerno, dont dépend la zone, dans un communiqué samedi. Mais cette géolocalisation est compliquée, parce qu'il y a très peu d'antennes dans cette région inhabitée. Selon les proches de Simon Gautier, les secours ont mis du temps à se mobiliser.

Le premier hélicoptère n'a décollé que le 10 août dans l'après-midi et les équipes à terre sont longtemps restée bien peu nombreuses pour une zone de recherches escarpée de plus de 140 km2. Mais des équipes de secours alpin sont arrivées en renfort samedi et la zone de recherches a été nettement resserrée. L'ambassadeur de France en Italie, Christian Masset, s'est également rendu sur place dimanche. Des témoins et des "données techniques" liées à son téléphone laissent penser qu'il a passé la nuit du 8 au 9 août sur une plage puis est reparti peu après 6H30 le lendemain matin, a expliqué le responsable des forces de l'ordre. Depuis cette plage, il n'a pu emprunter que trois sentiers.

Mais quand il a appelé à l'aide moins de trois heures plus tard, il a expliqué avoir perdu le sentier. Après neuf jours d'angoisse, les amis du jeune homme voulaient garder espoir: selon eux, Simon Gautier était "très sportif et organisé", il avait bien préparé son voyage et il avait des réserves de vivres et d'eau.

Dans la soirée, une veillée était prévue dans le village de Scario, le plus proche de la zone de recherches, où une messe en plein air a été dite en fin d'après-midi pour les secours et le jeune homme.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de elRaval3
20/août/2019 - 07h51
bacchussss a écrit :

Vue qu'ils ont déclenché les recherches vingt heures plus tard après l'appel, ca tombe bien. Une chance pour les secours, qu'il ne soi pas mort 19 h après l'appel mais juste une heure après. MAIS bon ca change rien, il est mort.

Oui ça ne change rien. Et ce ne sont pas les secours qui sont responsables du fait qu'un jeune homme soit parti tout seul dans un endroit connu et réputé comme très dangereux. 

Portrait de bacchussss
20/août/2019 - 04h55
B612 a écrit :

Selon l'analyse du corps il est mort une heure après sa chute, donc à la tombée de la nuit, ou même plus tôt dans la journée, il était déjà trop tard. Et ça m'étonnerait qu'ils aient pu le retrouver et le sauver une heure après son appel, ça m'a l'air assez court comme laps de temps, surtout étant donné le peu d'indications qu'ils avaient et la zone de recherches. Mais il reste effectivement qu'il y a apparemment des carences dans l'organisation des secours et/ou des moyens à leur disposition.

Vue qu'ils ont déclenché les recherches vingt heures plus tard après l'appel, ca tombe bien. Une chance pour les secours, qu'il ne soi pas mort 19 h après l'appel mais juste une heure après. MAIS bon ca change rien, il est mort.

Portrait de B612
20/août/2019 - 00h52
BILOU T a écrit :

un hélico équipé d'une caméra thermique l'aurait certainement localisé rapidement dès la tombée de la nuit, c'est une réaction insuffisante des équipes de secours Italiennes qui ont entrainé sa mort.

Selon l'analyse du corps il est mort une heure après sa chute, donc à la tombée de la nuit, ou même plus tôt dans la journée, il était déjà trop tard. Et ça m'étonnerait qu'ils aient pu le retrouver et le sauver une heure après son appel, ça m'a l'air assez court comme laps de temps, surtout étant donné le peu d'indications qu'ils avaient et la zone de recherches. Mais il reste effectivement qu'il y a apparemment des carences dans l'organisation des secours et/ou des moyens à leur disposition.

Portrait de tvor
19/août/2019 - 20h15

C'est  " mieux "  d’apprendre ca que de se dire qu'il était peut être encore en vie peu de temps avant qu'il ne le retrouve mort ..

Portrait de Philou-02.
19/août/2019 - 19h34

Le pauvre ! Il a du «  dérouiller «  sur le coup ! Et c’est sûrement vu se vider de son sang avant de partir ! C’est triste mais c’est comme ça hélas..

Portrait de A.Thomas
19/août/2019 - 18h18
Voltaire . a écrit :

Mais : Quelle horreur ! Il a dû voir venir la mort ! En souffrant affreusement de ses jambes cassées sans même parler du froid de la faim et de la soif ....quelle horreur aussi pour ses proches !!! Une tragédie en direct des temps modernes 

Avec plusieurs artères sectionnées, il n'a pas souffert longtemps.Sans compression ou garrot la mort survient très vite.Quand j'étais en terminale, un copain était passé à travers une porte vitrée en courant dans un couloir. Un morceau de verre a coupé l'artère au niveau du mollet. Nous avons fait un garrot avec une serviette de bain épaisse serrée par un cintre en attendant les secours. Le sang giclait à travers la serviette avant que l'on ne serre assez. Plus de peur que de mal .

Portrait de Harriet
19/août/2019 - 18h12
Wouhpinaise a écrit :

Maintenant on comprend pourquoi il n'a pas retéléphoné. Quelle tristesse.:~

Oui, triste de mourir à cet âge et dans ces conditions ...

Seule consolation pour la famille : qu'il n'ait pas souffert durant des jours ... smiley 

Portrait de Wouhpinaise
19/août/2019 - 18h05

Maintenant on comprend pourquoi il n'a pas retéléphoné. Quelle tristesse.smiley

Portrait de Supertomate
19/août/2019 - 18h01

Pauvre homme

Des artères sectionné, ça ne pardonne pas

RIP 

Portrait de Rogers 33
19/août/2019 - 15h54

Il est prudent d'amener avec soi un chargeur dynamo a manivelle, j'en avait acheté un dans une foire tout a 1 € et il marche toujours, ça permet d'avoir toujours de la lumière et du signal GPS. 

Portrait de Supertomate
19/août/2019 - 13h38
BILOU T a écrit :

un hélico équipé d'une caméra thermique l'aurait certainement localisé rapidement dès la tombée de la nuit, c'est une réaction insuffisante des équipes de secours Italiennes qui ont entrainé sa mort.

Tout à  fait, un hélicoptère avec caméra thermique aurait pu être une bonne solution

Ils doivent bien avoir ça en Italie

Portrait de Voltaire .
19/août/2019 - 12h42

Mais : Quelle horreur ! Il a dû voir venir la mort ! En souffrant affreusement de ses jambes cassées sans même parler du froid de la faim et de la soif ....quelle horreur aussi pour ses proches !!! Une tragédie en direct des temps modernes 

Portrait de ricomoro
19/août/2019 - 11h25

Il faut absolument une campagne de mobilisation et prévention. Ne jamais partir seul ! Spéléo, Ski, Rando, Plongée.. Si problème, pas de plan B..

Portrait de Citoyen87
19/août/2019 - 11h12

Umbrella, j'ai bien précisé que mon conseil fonctionnait même sans 4G et qu'il était plus simple d'envoyer directement les coordonnées GPS par texto que d'essayer de les trouver dans Google Maps quand il n'y a pas de 4G. 

Portrait de JF_Lacour
19/août/2019 - 11h10
Citoyen87 a écrit :

Un conseil à tous les randonneurs solitaires : chargez une appli permettant d'envoyer vos coordonéées GPS par texto, même quand il n'y a pas de 4G.

C'est déjà mieux que rien mais dans des coins reculés ou dans un parc naturel protégé il peut exister des zones blanches avec aucun réseau.

Matt Lehtinen, l'américain qui s'est crashé récemment avec son Cirrus 22 dans la forêt canadienne au nord de Sept-Îles au Quebec a été retrouvé et hélitreuillé moins de 5h après avoir lancé son appel de détresse et il a eu même le temps de tourner tranquillement une vidéo qu'il a posté sur youtube.

A l'inverse de Simon Gautier il a accumulé tous les coups de chance puisque le parachute balistique de son avion a parfaitement fonctionné et il s'est retrouvé au sol assis aux commandes et sans une égratignure.

Ensuite, son Garmin Inreach SE+ lui a permis de connaître sa position précise GPS , de la communiquer aux secours ( par satellite ) et même d'échanger quelques messages pour faciliter l'intervention de l'hélico qui est venu l'hélitreuiller au milieu d'une forêt dense ou sans ça on aurait pu ne jamais le retrouver. Ce petit boitier portable aux allures de vieux Nokia qui combine GPS et communication satellitaire avec 100 heures d'autonomie est utilisable sur toute la planète mais n'est pas malheureusement pas à la portée du randonneur du dimanche ( prix achat 450 € + abonnement irridium pour les coms satellite )  

Portrait de Panurge
19/août/2019 - 11h09

Les médias viennent d inventer un nouveau sport «la randonnée extrême » en tout cas une histoire qui a permis aux chaînes d info d avoir le fait divers et son audience qui va de pair ,  du week-end !

Portrait de markolopo
19/août/2019 - 10h58
Philou-02. a écrit :

sur l’iPhone il y a une boussole intégrée qui donne la position excate ! 

Pensez à la réactiver si vous l'avez coupé  comme tous les manges-merdes qui pensent à voir une vie à ce point trépidante qu'Apple et autres voudraient revendre leurs données personnelles à la CIA, à la Chine et à la Russie afin de les accuser de terrorisme ou faire de la pub pour des produits que leur cerveau malade serait incapable de ne pas acheter.

Portrait de Philou-02.
19/août/2019 - 10h19
Citoyen87 a écrit :

Un conseil à tous les randonneurs solitaires : chargez une appli permettant d'envoyer vos coordonéées GPS par texto, même quand il n'y a pas de 4G.

sur l’iPhone il y a une boussole intégrée qui donne la position excate ! 

Portrait de tvor
19/août/2019 - 10h12

Comme on le voit sur la photo , partir en rando en short et en marcel et seul  , c'etait pas top .....

Portrait de nina83
19/août/2019 - 10h03

Quelle tristesse cette fin.... il devait être vraiment très accidenté, il n'a pas pu surmonter l'attente, si longue..... condoléances à la famille, quel chagrin pour eux.

Portrait de satine1
19/août/2019 - 10h03

C’est vraiment triste. Je plains sa famille. C’est terrible. 

Portrait de Citoyen87
19/août/2019 - 09h38

Un conseil à tous les randonneurs solitaires : chargez une appli permettant d'envoyer vos coordonéées GPS par texto, même quand il n'y a pas de 4G.

Portrait de Philou-02.
19/août/2019 - 09h23

C’est tout simplement triste et regrettable pour ce jeune homme ! 

Portrait de Cicia31
19/août/2019 - 08h42 - depuis l'application mobile

Toutes mes pensées à la famille et aux amis . C’est très triste. RIP