06/08 11:45

Gard: Emu aux larmes, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, rend hommage à Franck Chesneau, pilote décédé dans le crash d'un bombardier d'eau - VIDEO

Un hommage a été rendu mardi à Nîmes à Franck Chesneau, le pilote de bombardier d’eau mort vendredi dans l’incendie de Générac (Gard), lors d’une cérémonie où il a été élevé au grade de chevalier de la Légion d’honneur par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. «Ce vendredi 2 août, c’est en protégeant un mas que Franck Chesneau est parti. Il est parti face aux flammes, il est parti en sauvant, il est parti en héros», a déclaré M. Castaner lors de l’hommage funèbre.

Le ministre a évoqué la vie de «courage», «d’engagement» et de «passion» du pilote de 49 ans, marié et père de deux enfants, Tom 14 et Lola 17 ans. Pilote de chasse dans l’armée de l’air Franck Chesneau a appris à «des générations entières à prendre les commandes de nos avions» avant de rejoindre en 2008 la sécurité civile pour devenir «pompier du ciel». «La France n’oublie jamais ceux qui sont tombés pour la servir, pour la protéger, la défendre», a insisté le ministre, devant le cercueil du pilote, recouvert d’un drapeau tricolore. «Aujourd’hui, la République est en deuil et pleure ce héros perdu».

En s'adressant aux enfants et à l'épouse du pilote, Christophe Castaner a été ému aux larmes. "Rien certainement n'est plus dur que de perdre l'être aimé. Rien n'est plus difficile que de comprendre que papa ne rentrera pas ce soir. Le chemin qui s'ouvre est long", a-t-il continué avec émotion.

Au cours de cette cérémonie organisée sous le hangar de la base aérienne de la sécurité civile de Nîmes, le pilote a été fait chevalier de la Légion d’honneur et médaillé de la sécurité intérieure, échelon or, à titre posthume, sous les yeux de ses proches et de ses camarades de la sécurité civile.

Vendredi, à 17h20, Franck Chesneau, victime «d’une perte de repères» en entrant dans une épaisse fumée, selon les enquêteurs, avait trouvé la mort dans le crash de son avion, un Tracker 22 de la sécurité civile, alors qu’il combattait les flammes. «Toute la vérité sur cet incendie sera faite (...), la justice sera rendue, nous vous la devons», a promis le ministre.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Fab82
7/août/2019 - 10h05 - depuis l'application mobile

Merci Monsieur le Ministre pour vos mots et votre soutien.

Portrait de Fab82
7/août/2019 - 10h04 - depuis l'application mobile

Merci Monsieur le Ministre pour vos mots et votre soutien.

Portrait de 7440
7/août/2019 - 08h33

Faire de ce moment une représentation théâtrale larmoyante est vraiment indigne d'un soi-disant ministre

 
Portrait de Lolito.
7/août/2019 - 07h12
nibali a écrit :

On l'a connait la technique. On se retourne discretement, on se tire une poil dans la narine et le tour est joué.

on se tire une poil...LOL

Portrait de dzeus
6/août/2019 - 14h54

juste une précision CASTA. ce zinc devait être hors service depuis 2008. a part ça , tout baigne !!!!!

Portrait de jarod.26
6/août/2019 - 14h02
quel bon comédien le castaner
Portrait de hummerH2
6/août/2019 - 12h46
Mikah2307 a écrit :

larmes de crocodile!

Si ça avait été De Rugy, sur que ça aurait été des larmes de Homard ! smiley

Concernant Castagner, je ne sais pas ce qu'il peut bien se passer à l'intérieur ! smiley

Portrait de nibali
6/août/2019 - 12h34

On l'a connait la technique. On se retourne discretement, on se tire une poil dans la narine et le tour est joué.