30/07/2019 17:38

Steve - Edouard Philippe: "Selon le rapport de l'IGPN pas de lien entre l'intervention des forces de l'ordre et la disparition du jeune homme, mais le déroulement de la soirée reste confus"

17h37: Le point sur ce que l'on sait en cette fin de journée

Le corps de Steve Maia Caniço a été retrouvé dans la Loire, plus d’un mois après sa disparition lors de la Fête de la musique et le parquet de Nantes a ouvert mardi une information judiciaire «contre X» pour «homicide involontaire».

Une autopsie a été réalisée mardi matin et a permis, selon une source judiciaire, d’identifier Steve Maia Caniço, un animateur périscolaire de 24 ans qui n’avait plus donné de signe de vie depuis qu’il s’était rendu avec des amis à un concert conclu par une intervention controversée des forces de l’ordre en bord de Loire.

De nombreux participants avaient raconté avoir été aveuglés par un nuage de gaz lacrymogène, certains avaient chuté de plusieurs mètres dans le fleuve. Quatorze personnes ont ainsi été repêchées par les secours durant la nuit de 21 au 22 juin. Steve Maia Caniço, lui, ne savait pas nager, selon ses proches.

«A la suite de la disparition de Steve Maia Caniço, signalée le 23 juin 2019, des investigations judiciaires ont été menées, d’abord sous la direction du parquet de Nantes, puis, à partir du 27 juin 2019, dans le cadre d’une information judiciaire en recherche des causes de cette disparition», a rappelé le procureur de Nantes, Pierre Sennès, dans un communiqué transmis mardi à l’AFP.

«Cette information judiciaire a été clôturée ce jour (mardi, ndlr) par le magistrat instructeur. Elle a donné lieu à des investigations précises, complètes et approfondies quant aux circonstances de la disparition de Steve Maia Caniço. L’analyse de ce dossier, communiqué au parquet par le magistrat instructeur, a conduit le procureur de la République de Nantes à ouvrir immédiatement une information judiciaire contre X du chef d’homicide involontaire», a-t-il poursuivi.

«Ce cadre procédural permettra aux deux magistrats instructeurs qui seront saisis de poursuivre les investigations en les autorisant notamment à rechercher d’éventuelles responsabilités pénales», a ensuite expliqué le procureur.

Des zones d’ombre demeurent sur l’intervention survenue vers 04H00 du matin et la police affirme qu’il n’y a eu «aucune charge» des forces de l’ordre, visées selon elle par des projectiles.

Plusieurs procédures sont en cours, dont une enquête administrative conduite par l’IGPN (Inspection générale de la police nationale) et dont les conclusions devraient être rendues cette semaine au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Mardi, ce dernier a passé deux heures à Matignon à la mi-journée avec le Premier ministre Edouard Philippe.

Le député LFI Eric Coquerel a réitéré mardi la demande de commission d’enquête parlementaire de son parti. «L’IGPN ne réglera pas la question (...) Ce n’est pas à la police d’enquêter sur la police», a-t-il expliqué sur BFMTV.

Plusieurs personnalités politiques ont également réagi à l’instar de l’eurodéputé Yannick Jadot (EELV) qui a exigé que «la vérité et la justice s’imposent».

«Toute la lumière doit être faite rapidement (...) c’est indispensable pour nous toutes et tous, à Nantes et bien au-delà de notre ville, dans toute la France», a aussi demandé la maire socialiste de Nantes, Johanna Rolland.

Pour le mouvement de gauche Ensemble!44, «Steve est mort des suites de l’action insensée de la police contre des jeunes en train de finir de faire la fête de la musique».

Le corps retrouvé lundi, «en état de décomposition avancée», a été repéré à environ un kilomètre du quai Wilson où a eu lieu le concert techno auquel assistait Steve Maia Caniço le soir de la Fête de la musique.

Ce quai, haut de plusieurs mètres par rapport au niveau de l’eau et dépourvu de parapet, est situé à l’extrémité de l’île de Nantes, dans une zone éloignée du centre-ville.

Depuis cette nuit du 21 au 22 juin, de nombreuses inscriptions murales et des pancartes demandant «Où est Steve ?» ont surgi dans les rues de Nantes et des alentours. Des centaines de manifestants s’étaient rassemblés le 20 juillet pour former une chaîne humaine le long de la Loire et réclamer «Justice pour Steve».

16h37: Christophe Castaner vient de poster un tweet dans lequel on note un net changement de ton de la part de Ministre qui désormais fait part de son émotion face à ce drame.

 

16h23: Le Premier ministre Édouard Philippe dévoile les conclusions de l'enquête IGPN au sujet de l'intervention policière le 21 juin à Nantes, jour de disparition de Steve Maia Caniço. 

"J'adresse tout d'abord aux parents de ce jeune homme mes plus sincères condoléances et je souhaite les rencontrer prochainement. Plus de 5 semaines après les faits, le déroulement de cette soirée reste confus. Je ne peux évidemment pas m'en satisfaire.

Selon l'IGPN, il n'y a pas de lien entre l'intervention des forces de l'ordre et la disparition de Steve selon le premier rapport qui a été rendu. J'ai décidé de saisir l'Inspection Générale de l'Administration pour aller plus loin et comprendre les conditions d'organisation de l'événement par les pouvoirs publics, mairie et préfecture, ainsi que les organisateurs privés. Ses conclusions sont attendues sous 1 mois et seront mises à disposition de l'autorité judiciaire.

L'engagement du gouvernement c'est de faire toute la lumière sur ce drame. Je me suis engagé à une transparence totale sur cette affaire."

Christophe Castaner présent aux côtés du Premier Ministre n'a pas dit un mot durant cette intervention.

14h43: Le député LFI Eric Coquerel confirme la demande de commission d'enquête parlementaire après la découverte du corps de Steve Maia Caniço dans la Loire, plus d'un mois après sa disparition lors de la Fête de la musique. "On estime depuis longtemps que ce n'est pas à la police d'enquêter sur la police"

"Il va falloir maintenant que la justice soit faite", a réagi sur BFMTV le député de Seine-Saint-Denis car selon lui, "on voit bien que les circonstances de la mort de Steve ont tout à voir, très certainement, (...) avec la charge policière ce soir-là", comme "les vidéos l'ont montré"."L'IGPN ne réglera pas la question, on estime depuis longtemps que ce n'est pas à la police d'enquêter sur la police", a-t-il ajouté, réclamant que "la justice s'en mêle". "Nous demandons aussi une commission d'enquête sur les circonstances globales qui sont arrivées ce soir-là", a rappelé le député.

14h05: Voici le communiqué que vient de publier la Maire de Nantes:

 

13h39: Selon Europe 1, le Premier ministre a annulé son déplacement prévu en début d'après-midi en Ile-de-France pour rencontrer le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner afin de faire le point sur cette affaire

12h22: Le corps retrouvé lundi dans la Loire est celui de Steve Maia Caniço, le jeune homme de 24 ans disparu dans la nuit du 21 au 22 juin à Nantes, a indiqué mardi à l'AFP une source judiciaire, confirmant une information révélée il y a une heure par LCI.

Une autopsie a été réalisée mardi matin pour identifier ce corps qui était "en état de décomposition avancée", selon le procureur de Nantes Pierre Sennès, rendant "l'identification problématique".

Le magistrat avait évoqué la présence d'un bijou qui devait être présenté à la famille du jeune homme.

Steve Maia Caniço a disparu le soir d’une intervention policière controversée lors de la Fête de la musique. Le procureur de Nantes a annoncé mardi l'ouverture d'une information judiciaire pour "homicide involontaire".

11h57: Le point sur ce que l'on sait ce midi

Une information judiciaire «contre X» pour «homicide involontaire» a été ouverte mardi à Nantes à la suite de la disparition de Steve Maia Caniço lors de la Fête de la musique, a annoncé à l’AFP le procureur de la République à Nantes, Pierre Sennès.

«A la suite de la disparition de Steve Maia Caniço, signalée le 23 juin 2019, des investigations judiciaires ont été menées, d’abord sous la direction du parquet de Nantes, puis, à partir du 27 juin 2019, dans le cadre d’une information judiciaire en recherche des causes de cette disparition», a rappelé M. Sennès, dans un communiqué transmis à l’AFP.

«Cette information judiciaire a été clôturée ce jour (mardi, ndlr) par le magistrat instructeur (...) L’analyse de ce dossier, communiqué au parquet par le magistrat instructeur, a conduit le procureur de la République de Nantes à ouvrir immédiatement une information judiciaire contre X du chef d’homicide involontaire», a-t-il poursuivi.

«L’autopsie du corps découvert hier (lundi, ndlr) après-midi dans la Loire, ainsi que l’ensemble des investigations aux fins d’identification, seront réalisées dans le cadre de cette information judiciaire», a conclu M. Sennès, après la découverte d’un corps lundi, non loin du lieu de la disparition de Steve Maia Caniço.

La disparition du jeune homme de 24 ans avait coïncidé avec une intervention controversée des forces de l’ordre dans la nuit du 21 au 22 juin. Des échauffourées avaient éclaté vers 04h30 entre participants à un concert techno et policiers venus exiger l’arrêt de la musique sur le quai Wilson, un endroit sans parapet de l’île de Nantes, sur la Loire.

La Fête de la musique s’était achevée dans la confusion. De nombreux participants ont relaté avoir été aveuglés par un nuage de gaz lacrymogène, certains ont chuté dans le fleuve. Quatorze personnes ont ainsi été repêchées par les secours durant la nuit. La police affirme elle qu’il n’y a eu «aucune charge» des forces de l’ordre, visées selon elle par des projectiles.

Steve Maia Caniço, animateur périscolaire, n’a plus donné signe de vie depuis cette nuit-là. Il ne savait pas nager, selon ses proches.

Après des premières recherches infructueuses, le procureur Sennès avait annoncé la semaine dernière le recours à un sonar pour tenter de retrouver le corps du jeune homme.

11h33: Le corps retrouvé hier dans la Loire est bien celui de Steve Maia Caniço, révèle l'autopsie, d'après la chaîne info LCI. Au cours de la matinée, une autopsie a été pratiquée sur le corps retrouvé hier après-midi.

11h24: Une information judiciaire «contre X» pour «homicide involontaire» a été ouverte ce mardi à Nantes à la suite de la disparition de Steve Maia Caniço lors de la Fête de la musique, a annoncé le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès.

«L'autopsie du corps découvert hier (lundi ndlr) après-midi dans la Loire, ainsi que l'ensemble des investigations aux fins d'identification, seront réalisées dans le cadre de cette information judiciaire», a écrit Pierre Sennès, dans un communiqué transmis à l'AFP après la découverte d'un corps lundi, non loin du lieu de la disparation du jeune homme.

10h58: Selon Ouest-France, alors que l'autopsie du corps retrouvé hier dans la Loire est pratiquée ce matin, les résultats ADN seront connus demain, au cours de la journée. Nos confrères précisent que la famille de Steve Maia Caniço "a pu voir les trois colliers découverts sur le corps retrouvé hier".

10h39: Ce que l'on sait ce matin

Plus d'un mois après la disparition à Nantes de Steve Maia Caniço, qui a coïncidé avec une intervention controversée des forces de l'ordre, lors de la Fête de la musique, son corps a "très probablement" été retrouvé lundi dans la Loire non loin de là où il a été vu pour la dernière fois.

Un corps en "état de décomposition avancée" a été retrouvé lundi, a indiqué le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès à l'AFP et "une autopsie va être pratiquée le plus vite possible".

En raison de son état, "l'identification est problématique (...) Pour avoir confirmation (de l'identité, NDLR), il faudra attendre les opérations de médecine légale", a-t-il souligné. "C'est le juge d'instruction qui va fixer l'heure de l'autopsie", vraisemblablement "ce soir ou demain".

Mais, selon une source proche du dossier, le corps repêché est "très probablement" celui de Steve.

Sur ce corps a été retrouvé au moins un bijou qui devait être soumis à la famille du jeune homme, a encore indiqué le magistrat.

Une autre source proche du dossier a affirmé dans la soirée que l'autopsie aurait lieu mardi, "à 10H30".

Selon une source syndicale, le corps retrouvé porterait "des chaînes en or autour du cou et on attend la confirmation de la famille".

"C'est un bateau Navibus (service public de transport en commun, NDLR) qui voguait sur la Loire qui a repéré le corps", a-t-on ajouté de même source.

"Cette découverte est un espoir pour le deuil de la famille (...) Cela fera évoluer l'instruction en cours", a estimé de son côté Me Cécile de Oliveira, avocate de la famille du disparu.

07h30: Depuis cette disparition, de nombreuses pancartes demandant «Où est Steve» s’affichent dans les rues de Nantes et d’ailleurs. Une fresque faisant le portrait du jeune homme a été peinte sur le mur d’un vaste hangar. Le 20 juillet, des centaines de manifestants s’étaient rassemblés un mois après cette disparition, formant une chaîne humaine le long de la Loire puis observant une minute de silence les bras levés. «Où est Steve?» et «Justice pour Steve!», avait scandé la foule à plusieurs reprises.

Cinq procédures sont en cours, dont une enquête administrative conduite par l’IGPN (Inspection générale de la police nationale) et dont les conclusions devraient être rendues cette semaine au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. L’IGPN avait été saisie le 24 juin pour faire la lumière sur les opérations de maintien de l’ordre à Nantes, à l’occasion de la Fête de la musique.

La disparition de Steve Maia Caniço fait quant à elle l’objet d’une information judiciaire et sa famille s’est constituée partie civile.

Le Défenseur des droits Jacques Toubon s’est également auto-saisi pour enquêter sur cette soirée à l’issue dramatique.

07h27: La disparition du jeune homme de 24 ans avait coïncidé avec une intervention controversée des forces de l’ordre dans la nuit du 21 au 22 juin. Des échauffourées avaient éclaté vers 04h30 entre participants à un concert techno et policiers venus exiger l’arrêt de la musique sur le quai Wilson, un endroit sans parapet de l’île de Nantes, sur la Loire.

La Fête de la musique s’était achevée dans la confusion. De nombreux participants ont relaté avoir été aveuglés par un nuage de gaz lacrymogène, certains ont chuté dans le fleuve. Quatorze personnes ont ainsi été repêchées par les secours durant la nuit. La police affirme elle qu’il n’y a eu «aucune charge» des forces de l’ordre, visées selon elle par des projectiles.

Steve Maia Caniço, animateur périscolaire, n’a plus donné signe de vie depuis cette nuit-là. Il ne savait pas nager, selon ses proches.

Après des premières recherches infructueuses, le procureur Sennès avait annoncé la semaine dernière le recours à un sonar pour tenter de retrouver le corps du jeune homme.

05h03:  Le point après la découverte du corps hier soir

Plus d'un mois après la disparition à Nantes de Steve Maia Caniço, qui a coïncidé avec une intervention controversée des forces de l'ordre, lors de la Fête de la musique, son corps a "très probablement" été retrouvé lundi dans la Loire non loin de là où il a été vu pour la dernière fois.

Un corps en "état de décomposition avancée" a été retrouvé lundi, a indiqué le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès à l'AFP et "une autopsie va être pratiquée le plus vite possible".

En raison de son état, "l'identification est problématique (...) Pour avoir confirmation (de l'identité, NDLR), il faudra attendre les opérations de médecine légale", a-t-il souligné. "C'est le juge d'instruction qui va fixer l'heure de l'autopsie", vraisemblablement "ce soir ou demain". Mais, selon une source proche du dossier, le corps repêché est "très probablement" celui de Steve.

Sur ce corps a été retrouvé au moins un bijou qui devait être soumis à la famille du jeune homme, a encore indiqué le magistrat. Une autre source proche du dossier a affirmé dans la soirée que l'autopsie aurait lieu mardi, "à 10H30". Selon une source syndicale, le corps retrouvé porterait "des chaînes en or autour du cou et on attend la confirmation de la famille".

"C'est un bateau Navibus (service public de transport en commun, NDLR) qui voguait sur la Loire qui a repéré le corps", a-t-on ajouté de même source.

"Cette découverte est un espoir pour le deuil de la famille (...) Cela fera évoluer l'instruction en cours", a estimé de son côté Me Cécile de Oliveira, avocate de la famille du disparu. La disparition du jeune homme de 24 ans avait coïncidé avec une intervention controversée des forces de l'ordre dans la nuit du 21 au 22 juin.

Des échauffourées avaient éclaté vers 04h30 entre participants à un concert techno et policiers venus exiger l'arrêt de la musique sur le quai Wilson, un endroit sans parapet de l'île de Nantes, sur la Loire. La Fête de la musique s'était achevée dans la confusion.

De nombreux participants ont relaté avoir été aveuglés par un nuage de gaz lacrymogène, certains ont chuté dans le fleuve. Quatorze personnes ont ainsi été repêchées par les secours durant la nuit.

La police affirme elle qu'il n'y a eu "aucune charge" des forces de l'ordre, visées selon elle par des projectiles. Steve Maia Caniço, animateur périscolaire, n'a plus donné signe de vie depuis cette nuit-là. Il ne savait pas nager, selon ses proches. Après des premières recherches infructueuses, le procureur Sennès avait annoncé la semaine dernière le recours à un sonar pour tenter de retrouver le corps du jeune homme.

.

Lundi 29 juillet

.

22h02: Cécile de Oliveira, l'avocate de la famille Caniço indiquait qu'il était fort probable que ce soit Steve qui a été repêché, au vu notamment d'un bijou retrouvé sur le corps.

C'est un bateau Navibus qui voguait sur la Loire qui a repéré le corps. Le Navibus est un service public de transport en commun par navette fluviale sur la Loire. Avant que Pierre Sennès ne s'exprime, une source proche du dossier avait souligné que le corps était dans un tel état de décomposition qu'"on ne peut pas dire s'il s'agit d'un homme ou d'une femme". "Cette découverte est un espoir pour le deuil de la famille (...) Cela fera évoluer l'instruction en cours", a estimé de son côté Me Cécile de Oliveira, avocate de la famille du disparu.

21h11: Selon RTL, après les premières constatations, il s'agit bien du corps de l'animateur scolaire de 24 ans, porté disparu depuis la Fête de la musique, le 21 juin dernier. Pour l'heure, aucune confirmation officielle n'a encore été donnée. En fin d'après-midi, un corps avait été retrouvé "en état de décomposition extrême", selon source proche du dossier. "Une autopsie va être pratiquée le plus vite possible", avait déclaré à l'AFP le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès. Le corps repêché était porteur d'au moins un bijou qui devait être soumis à la famille du jeune homme disparu. Une source proche du dossier a affirmé dans la soirée que l'autopsie aurait lieu demain, mardi, "à 10h30".

20h08: Un corps a été retrouvé lundi dans la Loire à Nantes ce lundi, au niveau du quai Ferrand non loin du quai Wilson, lieu de la disparition de Steve Maia Caniço lors de la Fête de la musique fin juin, a-t-on appris de source proche du dossier.

"Le corps est en état de décomposition extrême, on ne peut pas dire s'il s'agit d'un homme ou d'une femme", a précisé la source proche du dossier.

La disparition du jeune homme, un animateur périscolaire de 24 ans présent sur une scène techno installée sur le bord du fleuve, a coïncidé avec une intervention controversée des forces de l'ordre dans la nuit du 21 au 22 juin.

Le jeune homme était venu passer la soirée du 21 juin dernier quai Wilson, où une free party était organisée à l'occasion de la fête de la musique. Au petit matin, les forces de l'ordre sont intervenues pour faire éteindre un mur de son de la free party qui devait s'achever à 4 heures.

Les policiers ont alors chargé. 14 personnes ont atterri dans la Loire avant d'être secourues. Steve, présent sur les lieux selon plusieurs témoignages, n'a pas été revu depuis.

"Steve s'est endormi à un endroit entre deux sound system, après les CRS sont arrivés et c'est parti en live. C'est à ce moment-là qu'on a perdu toute trace de Steve, plus de téléphone, plus de Messenger, de Snapshat" témoignait Anaïs, une amie du jeune homme, le 23 juin dernier.

Depuis, les recherches lancées en Loire ont été infructueuses. Jeudi, un Zodiac équipé d'un sonar a effectué de nouvelles recherches pour tenter de localiser le corps de Steve Maia Caniço dans le fleuve.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de B612
1/août/2019 - 07h19
Cahem a écrit :

Évidemment que tout le monde en dit du bien, il est mort. 

Et puis j'ai utiliser l'hypothèse qu'il doit drogué pour montrer à quel point les gens sont hypocrites.  Quand c'est quelqu'un qu'ils n'aiment pas, ils le salissent sans savoir, en revenche un jeune mort,  c'est un saint sans défaut. Stop si certains pensent qu'il était drogué laissez le le pensez tout comme vous avez laissez penser que Rodriguez était un homme violentavec sa femme,  de Rugy un politique immoral .. . Et apprenez à lire et comprendre les commentaires avant de critiquer

Au temps pour moi si je l'ai pris au premier degré. Mais c'est parce que des gens l'écrivent, eux, sérieusement, et on peut lire des choses qui font froid dans le dos. Alors au bout d'un moment... Je suis d'accord que ce ne devait pas être un saint, mais de là à noircir son portrait, ce n'est pas fondé car on ne sait pas ce qu'il a fait ni qui il était.

Portrait de B612
30/juillet/2019 - 20h38
Cahem a écrit :

L'hypocrisie aussi. Quand c'est un gilet jaune ou un  politique,  le type se fait détruire ici en revanche sous prétexte qu'un jeune est décédé faudrait pas dire ce qu'on pense à son propos? C'était dit partout qu'il avait une vie marginale donc oui on peut supposer qu'il ait trempé dans la drogue,  tout comme vous avez supposez (pas  forcément vous, mais certains personnages ici) que l'autre Cyclope, je ne sais plus son nom, était un homme violent ...  D'ailleurs c'est amusant de voir ceux qui Crient qu'il faut envoyer une copie au csa pour haine sont les mêmes qui appelaient à écraser les GJ sur les ronds point.  Voilà la limite de la société, "je dénonce et Je suis10 fois pire" 

Une vie marginale ? Un drogué ? Parce qu'il allait en teuf techno je suppose ? Vous seriez étonné de qui vous y verriez... Qu'en savez-vous au lieu de balancer un cliché, qui certes existe, mais dans son cas on ne sait pas.

J'ai plutôt entendu qu'il travaillait, que ses supérieurs et collègues étaient contents de lui, qu'il avait l'estime des enfants dont il s'occupait et aussi des parents d'élèves. Tous se sont inquiétés pour lui. Et au début les gens se sont vraiment inquiétés quand il ne s'est pas rendu à son travail, car ça ne lui ressemblait pas, lui qui était parait-il si ponctuel. Et selon ses proches, il ne buvait pas beaucoup non plus.

C'est comme un autre qui se demande comment on a pu embaucher un drogué qui se rebelle contre les policiers pour s'occuper d'enfants. Lui ou elle le connait-il pour avancer cela ? Sait-il ce qui s'est passé ?

J'imaginais que la mémoire de Steve Caniço aurait pu être salie par certains, mais je ne pensais pas que serait par ses semblables, gratuitement. smiley

Portrait de Tofdev
30/juillet/2019 - 19h59
Reine-Claude qui ne compte pas pour des prunes a écrit :

 

Croyez moi, ils ne se font pas de cadeaux !

Et mes couilles....

L'IGPN ne sert à rien.

Combien de Fonctionnaire de police de sanctionné cette année ? 

notamment avec les gilet Jaunes Reine Claude ?

 

Portrait de Tofdev
30/juillet/2019 - 19h55
Mikah2307 a écrit :

Vous êtes bête à manger du foin! la propagande des gilets jaunes ne marchent que sur des esprits faibles comme le votre! les gilets jaunes provoquent vont droit vers la police en leur jetant tout ce qu'ils trouvent sous leur main, et vous voulez une police stoique qui se laissent tabasser ou tuer! finalement vous ne valez pas mieux que les racailles des cités: vous avez la haine du flic!  je ne dis pas qu'il n'y a pas des boeufs carottes comme on dit ou des ripoux, çà existe mais les autres qui sont sincères finissent par se suicider! c'est pas normal! 

perso assez content....que des fumiers habilités  à porter des armes, qui en profitent pour casser le peuple...

Si un se suicide, je suis content. point.

A regarder le résultat des enquêtes de l'IGPN, plus y'a de suicide dans la police et plus je suis heureux......

Portrait de Tofdev
30/juillet/2019 - 19h44

Bonsoir,

Lors de cette soirée, 13 personnes tombent dans la Loire après l'intervention de la police...

Le malheureux, le 14 eme, Steve, tombe aussi dans la Loire et meurt au même endroit....

mais pour l'IGPN Rien à voir ????

Bande de fumiers l'IGPN !!!!!

Suceur de Macron....

Christophe

Portrait de Harriet
30/juillet/2019 - 19h08
Polska a écrit :

@Harriet
C’est une situation extrêmement difficile dans son ensemble.
Une personne aimée, qu’on ne peut pas voir, des papiers officiels qui sont des faux, en fait.
La date, l’heure inscrite sur le certificat de décès sont fausses.
Vous l’avez sous les yeux mais vous savez que c’est faux et le vrai moment, vous ne le connaissez pas.
Bref.
Vous avez compris.

J'ai compris (hélas)  smiley

Portrait de Harriet
30/juillet/2019 - 18h19
Polska a écrit :

Je plains cette famille, qui ne pourra pas lui dire au revoir, le voir et l’embrasser une dernière fois parce que compte tenu de l’état du corps, elle n’aura droit qu’à une boîte fermée.
Je l’ai vécu.
C’est une situation horrible.

Sincèrement attristée pour vous et pour cette famille .... smiley 

Portrait de mestoutou
30/juillet/2019 - 18h01

En fin de compte il y a tellement d'affaires louches qu'on ne sait plus par quoi commencersmiley

 

Portrait de legaulois2009
30/juillet/2019 - 17h46

on ne s’attendait pas a se qu'il dise le contraire, responsable mais pas coupable.

Portrait de Harriet
30/juillet/2019 - 17h18

Disons qu'après l'affaire Benalla (cf les révélations du "Monde" hier concernant la correspondance Macron/Benalla), les déclarations de Castaner (prise d'assaut d'un hôpital) , G. Gay à qui on a voulu faire dire que c'était un journaliste qui était responsable de sa chute , alors que le Procureur déclare  avoir menti ... le fait de vouloir faire de Rodrigues un auteur de violences conjugales en dépit des dénégations de sa compagne ...

Bref, ça devient compliqué de faire une confiance aveugle à la justice ... smiley

Portrait de hamilton
30/juillet/2019 - 13h53
Cahem a écrit :

L'hypocrisie aussi. Quand c'est un gilet jaune ou un  politique,  le type se fait détruire ici en revanche sous prétexte qu'un jeune est décédé faudrait pas dire ce qu'on pense à son propos? C'était dit partout qu'il avait une vie marginale donc oui on peut supposer qu'il ait trempé dans la drogue,  tout comme vous avez supposez (pas  forcément vous, mais certains personnages ici) que l'autre Cyclope, je ne sais plus son nom, était un homme violent ...  D'ailleurs c'est amusant de voir ceux qui Crient qu'il faut envoyer une copie au csa pour haine sont les mêmes qui appelaient à écraser les GJ sur les ronds point.  Voilà la limite de la société, "je dénonce et Je suis10 fois pire" 

Bien dit !!!  smiley

Portrait de clal
30/juillet/2019 - 13h12 - depuis l'application mobile
b24 a écrit :

Where is Brian ?

Brian is in the kitchen .

 

Where is Steve ?

Steve is in the river.

@b24 Pauvre type!!!!

Portrait de b24
30/juillet/2019 - 13h04

Where is Brian ?

Brian is in the kitchen .

 

Where is Steve ?

Steve is in the river.

Portrait de Verygood
30/juillet/2019 - 12h48

Il avait un regard doux.....

Portrait de m4
30/juillet/2019 - 12h38
PobleSec a écrit :

Je propose aux lecteurs de ce site de faire ce que je fais vis à vis des contenus haineux, racistes, homophobes:faites des captures d'écran et envoyez les au csa.,en attendant la promulgation de la loi Avia ou l'on pourra fournir alors tous ces contenus pour poursuivre et ceux qui les ont écrits et le diffuseur qui ne fait pas son travail de modération. 

Oui, moi je le fais quand un certain Lou Jacobs ici poste des propos haineux !

Ah mince !!! C'est un de vos pseudos  ???  Ah ben désolé ! smiley

Portrait de Harriet
30/juillet/2019 - 12h10

Espérons que l'enquête sera diligentée en toute transparence ...

Pensées émues  pour ce jeune homme et sa famille ... Une soirée , se voulant festive, ne devrait pas se terminer ainsi ... smiley