28/07 17:13

Violences conjugales : L'un des leaders des Gilets Jaunes, Jérôme Rodrigues, en garde à vue après des événements qui se sont déroulés sur la commune de Thorigny, en Vendée

Jérôme Rodrigues, l’une des figures des « gilets jaunes », a été placé en garde à vue dans une affaire de violences conjugales envers sa compagne, a-t-on appris auprès du parquet de La Roche-sur-Yon (Vendée).

« Il est en garde à vue depuis ce matin, les faits ont eu lieu dimanche matin », a déclaré à l’AFP le procureur de la République à La-Roche-sur-Yon Hervé Lollic, confirmant une information de TF1.

Le procureur a précisé que les faits se sont déroulés sur la commune de Thorigny, en Vendée, près de La-Roche-sur-Yon, et que les gendarmes sont intervenus. Sa compagne n’a pour l’heure pas souhaité déposer plainte. Les militaires ont toutefois estimé nécessaire d’interroger Jérôme Rodrigues, 39 ans.

La garde à vue peut durer 24 heures et être prolongée de la même durée pour une éventuelle mise en examen.

Lors de l’acte 11 du mouvement des « gilets jaunes » le 26 janvier, Jérôme Rodrigues avait été gravement blessé à un oeil lors d’une manifestation à Paris.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ced101
29/juillet/2019 - 13h56
carino a écrit :

bon fini la recreation 

il est disculpé   sa femme a dementi  ce n'est qu'un jet d'eau et un appel aux pompiers precautionnel car la femme de Jerome est enceinte 

fini le defouloir   vous pouvez reprendre vos activités normales 

dementi sous quelle contrainte ? voir le rapport de GAV qui est dispo sur le net

Portrait de carino
29/juillet/2019 - 07h55

bon fini la recreation 

il est disculpé   sa femme a dementi  ce n'est qu'un jet d'eau et un appel aux pompiers precautionnel car la femme de Jerome est enceinte 

fini le defouloir   vous pouvez reprendre vos activités normales 

Portrait de Cl
29/juillet/2019 - 07h07

Quel affreux bonhomme !!!!

Portrait de yid2mars
29/juillet/2019 - 00h08
Reine-Claude qui ne compte pas pour des prunes a écrit :

 

J'ai un peu honte mais j'avoue que ça me fait rire. Et puis, c'est si bon la honte....

Transgresser avec honte, mais transgresser quand même ... c'est le secret du bonheur !

 

Portrait de B612
28/juillet/2019 - 21h26
Reine-Claude qui ne compte pas pour des prunes a écrit :

 

Merci pour ces précisions. Comme vous, je pense que son attitude s'apparente à des violences. Et si elle se sentait mal, pourquoi vouloir l'empêcher d'appeler les pompiers s'il n'avait rien à se reprocher ?

Peut-être qu'il a pensé que ce n'était pas la peine. Effectivement il y a eu plus de peur que de mal. Mais je la comprends car comme elle est enceinte, elle a paniqué.

Mais surtout je pense que comme c'est lui, il a eu peur des poursuites. Et que même s'il n'a rien à se reprocher, ça peut aller beaucoup plus loin que pour d'autres. D'ailleurs, la femme elle-même a dit qu'on a voulu lui faire avouer des tas de choses. Ce qui ne m'étonnerait pas, on a bien vu récemment un Procureur prendre des libertés avec la vérité.

Portrait de B612
28/juillet/2019 - 19h45
C'ptain What13 a écrit :

Une autre personne se serait interposée?  C'est une secte le domicile de ce type?  Ils vivent à combien ?  Qui fait le café le matin ? Non mais sérieux ! :|

En fait il s'agit d'un de leurs hôtes, ils étaient chez des amis. 

Portrait de colin33
28/juillet/2019 - 19h41 - depuis l'application mobile

Vu le personnage rien d'étonnant...

Portrait de vinze
28/juillet/2019 - 19h40 - depuis l'application mobile

"Mon œil oui !" a t'il déclaré.

Portrait de macaronchoco
28/juillet/2019 - 19h27

il a tout de même une sacré tête de vainqueur smiley

Portrait de B612
28/juillet/2019 - 19h21
Reine-Claude qui ne compte pas pour des prunes a écrit :

 

Ca n'est pas très clair non plus. Les gendarmes passaient là par hasard ? Quelqu'un les a bien appelés. Si ce sont les pompiers, c'est qu'ils ont jugés que la situation le demandait.

Attendons que la lumière soit faite. Et n'oublions pas que beaucoup de victimes de violences conjugales ne portent pas plainte.

En fait selon une source proche du dossier selon FranceInfo, il aurait secoué le matelas sur lequel elle était, et lui aurait arraché le téléphone des mains quand elle téléphonait aux pompiers, et une autre personne se serait interposée. Du coup, les pompiers ont appelé les gendarmes..

Il faut dire aussi qu’elle est enceinte, d'où la panique et cet appel, et les examens à l’hôpital. Heureusement elle va bien et n'a pas de ITT. Cela dit, on ne fait pas ça envers une femme enceinte, même s'il n'y a pas eu de coups directs. Il ne l'aurait pas touchée directement, mais je crois qu'on pourrait considérer qu'il y a bien violences, étant donné l'état de la femme.

Portrait de yid2mars
28/juillet/2019 - 19h14

Une garde à vue ? Pour un type qui a perdu un œil !

Sérieusement ? 

Portrait de chrismontigny
28/juillet/2019 - 18h47 - depuis l'application mobile

Le pauvre !! Il avait l’aire si pacifiste... si gentil ... à bientôt sur NRJ 12 ou w9 dans une télé-réalité à la con ...

Portrait de Harriet
28/juillet/2019 - 18h14
makila a écrit :

Très juste ! Bravo, d'avoir mis la partie de l'interview (de la femme en question), qu'apparemment Morandi a oublié de publier. Bizarre comme procédé, je ne sais pour quelle raison? Ah oui, peut-être pour que le nombre de clics explose et que chacun y aille de son petit déversement de haine ! 8)

 

Selon "La dépêche.fr" , sa compagne va plus loin en déclarant qu'on a tenté de lui faire dire un tissu de mensonges, dont celui de violences conjugales ....

Si c'est avéré, après le procureur (qui reconnaît avoir menti dans l'affaire G. Gay), ça devient inquiétant !  smiley

Portrait de B612
28/juillet/2019 - 17h57

Selon sa conjointe interrogée par l’AFP, dimanche matin, il y a eu une dispute verbale "comme n’importe quel couple peut avoir”. Puis elle a fait une crise d’angoisse et a décidé d’appeler les pompiers pour qu’ils viennent la chercher. 

Elle assure n'avoir reçu aucun coup, et ne pas avoir téléphoné aux gendarmes. Mais elle affirme que le procureur de la République a décidé de placer Jérôme Rodrigues en garde à vue. Quand elle est sortie de l’hôpital au bout de deux heures, on l'a auditionnée, et "on a tenté de [lui] faire dire un tissu de mensonges, dont celui d’avoir subi des violences conjugales”.

Portrait de Harriet
28/juillet/2019 - 17h53

Quand on voit que celui qui a écrasé sa femme (après dépôt de plainte) devait comparaître en octobre , on se dit que les représailles sont un peu à la tête du "client" !  

Pas de plainte ... mais comme c'est une "figure" des gilets jaunes , il y a du zèle dans l'air !  smiley

Portrait de lily6228
28/juillet/2019 - 17h45

C'est fou comment tellement de gens peuvent jeter au pilori des personnes sans avoir aucun élément réel à ce stade...  Ca laisse songeur...

Portrait de swatss
28/juillet/2019 - 17h35

Il lui aurait  dit : j arrête les Gilet jaune et sa femme lui aurait  dit : mon œil... smiley

Portrait de jarod.26
28/juillet/2019 - 17h32
allez allez en taule