20/07 10:16

Le tribunal de Paris interdit temporairement à Greenpeace de s'approcher à moins de 250m des convois de déchets nucléaires ou radioactifs

Le tribunal de Paris interdit temporairement à l'ONG de s'approcher à moins de 250 m des convois de « transport et d'acheminement de matières ou de déchets nucléaires ou radioactifs », de deux filiales d'Orano, ex-Areva.

Cette interdiction s'applique à tous les membres de l'ONG et personnes placées sous son autorité et court jusqu'au 25 septembre, date de fin du débat public sur la gestion des matières radioactives, sur « l'ensemble du territoire français métropolitain », précise l'ordonnance de référé du tribunal.

L'injonction est assortie d'une astreinte de 1 500 euros par personne qui perturberait ou entraverait « de quelque façon que ce soit le transport et l'acheminement » des convois de TN International et Lemaréchal Célestin, les filiales de logistique et de transport d'Orano.

« Il est invraisemblable de vouloir bâillonner de la sorte Greenpeace France ses militant-e-s et ses salarié-e-s qui ont agi en toute non-violence pour dénoncer le manque de transparence sur les convois radioactifs qui circulent en permanence dans des lieux publics », a réagi, dans un communiqué, Jean-François Julliard, directeur général de l'association qui va faire appel.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lotcon
20/juillet/2019 - 12h46

Et si c'est le convoi qui s'approche d'eux alors qu'ils sont immobiles ?

Un convoi de déchets nucléaires me paraît plus menaçant qu'un groupe d'écolo smiley

Portrait de Wouhpinaise
20/juillet/2019 - 10h36

L'énergie propre...