02/07 09:46

L'enseigne Conforama, qui avait annoncé en avril une restructuration pour 2020, prévoit de supprimer 1900 postes en France

Conforama, qui avait annoncé en avril une restructuration pour 2020, a donné aux syndicats les grandes lignes de son plan : 1 900 suppressions de postes en France l’an prochain, avec la fermeture de 32 magasins Conforama et celle des dix magasins de l’enseigne Maison Dépôt.

Les effectifs du siège et du service après-vente ne seront pas non plus épargnés, ont indiqué à l’AFP les syndicats CGT et FO du groupe, dont la maison mère, la société sud-africaine Steinhoff, souffre de difficultés financières.

Sur les 32 magasins qui doivent fermer l’an prochain et qui emploient actuellement 1 050 salariés, huit sont situés en Ile-de-France. Deux des trois magasins parisiens sont promis à la fermeture. Sont aussi prévues 600 suppressions de postes dans les 164 magasins Conforama restant ouverts, 124 suppressions au siège social et 26 au service après-vente, tandis que les 100 emplois des boutiques Maison Dépôt vont disparaître.

Selon la CGT et FO, un plan de restructuration doit être présenté mardi matin au comité central d’entreprise (CCE) du groupe, qui compte quelque 9 000 salariés en France. La direction, qui a reçu lundi soir les organisations syndicales à tour de rôle, a dit vouloir «optimiser le fonctionnement» de l’entreprise, a déclaré Jacques Mossé-Biaggini, délégué FO.

«Selon la direction, les premières lettres de licenciement seront envoyées le 1er janvier 2020 et le plan sera finalisé au plus tard fin mars 2020», a rapporté Mouloud Hammour de FO. Le projet de restructuration devrait prendre la forme d'«un plan social contenant des mesures de reclassements internes et des départs volontaires», selon Abdelaziz Boucherit de la CGT.

En avril, Conforama avait trouvé un accord avec ses créanciers sur un plan de refinancement de 316 millions d’euros, approuvé par la justice. La direction avait alors informé les représentants du personnel de ce vaste plan de refinancement ventilé en deux phases. La première phase était destinée au remboursement d’une partie de la dette du groupe et devait aussi remettre à flot la trésorerie de l’enseigne d’ameublement, décoration, électroménager et équipements informatiques. La seconde phase devait financer un plan de restructuration des magasins «déficitaires» au premier trimestre 2020, avaient indiqué des sources syndicales, dont l’une disait aussi que la recherche d’un repreneur était «toujours d’actualité»

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
3/juillet/2019 - 17h28

63 Millions d'euros de crédits d'impots sans aucun contrôle... sans aucun investissement.Les gars ont volés OUVERTEMENT la France de 63 Millions sans que l’état bouge, + c'est gros, + ça marche.Là on va viré et fermé sans payé les employés, les communes, sans rien à devoir, merci au revoir.

Portrait de moije
2/juillet/2019 - 17h38

Une entreprise Française qu'on a cédée à des étrangers  vire 1900 employés ( et c'est peut-être pas fini ) , heureusement qu'il y en a une Américaine : Amazon qui en crée 1800 ! Cherchez l'erreur !

Portrait de Blek37
2/juillet/2019 - 14h43

En France ,les usines ,les magasins ferment les uns après les autres ,le déficit budgétaire plonge de 28,8 milliards d'euros à fin mai (source Bercy),l'Hexagone compte 5 603 400 demandeurs d'emploi ,(enfin ceux qui sont comptabilisés comme tel !) ,la liberté de parole, de manifester n'existent presque plus ,le système électoral est désuet et ne représente pas les Français(aises) ,les perspectives d'avenir sont inexistantes pour les classes moyennes et inférieurs .Vive Macron ,vive l'UE !

Portrait de soly
2/juillet/2019 - 12h12
MAQUIS a écrit :

ils ont un SAV quasi inexistant. J ai du attendre plus de 3 mois pour une télécommande tv en panne. Personne au sav ne répond au téléphone. c est évident que les clients mécontent se tournent vers d autres enseignes

D'accord avec vous. Il y a quelques années , j'ai eu un gros souci avec un achat effectué chez eux. Le SAV a été plus que lamentable, le problème n'a pas été réglé. Depuis, je n'ai plus jamais acheté chez eux.
Portrait de MAQUIS
2/juillet/2019 - 10h54

ils ont un SAV quasi inexistant. J ai du attendre plus de 3 mois pour une télécommande tv en panne. Personne au sav ne répond au téléphone. c est évident que les clients mécontent se tournent vers d autres enseignes