28/06 17:44

Affaire Vincent Lambert: La Cour de cassation ouvre la voie à un nouvel arrêt des traitements - Les avocats des parents menacent de poursuites pour "meurtre"

17h43: Les avocats des parents menacent de poursuites pour "meurtre".
Maître Jérôme Triomphe explique: "Si le gouvernement prétendait ne pas faire respecter les mesures provisoires [sur le maintien des soins de Vincent Lambert], nous engagerions immédiatement des poursuites pénales contre les ministres concernés."

Et d'ajouter: "Si le docteur Sanchez prétend remettre en route le processus de mort, outre les poursuites disciplinaires à des fins de radiation et les poursuites pénales pour non assistance à personne en danger, (...) il sera poursuivi également par plainte avec constitution de partie civile pour meurtre avec préméditation sur personne vulnérable."

17h06: La Cour de cassation ouvre la voie à un nouvel arrêt des traitements. La cour d'appel de Paris avait ordonné le 20 mai la reprise de l'alimentation et de l'hydratation maintenant en vie l'ancien infirmier.

Une décision qui est donc invalidée par la Cour de cassation ce vendredi.

13h09: La Cour de cassation rend vendredi après-midi une décision dans l'affaire Vincent Lambert qui pourrait s'avérer cruciale pour l'avenir de ce patient tétraplégique en état végétatif depuis dix ans, devenu symbole du débat sur la fin de vie en France.

La haute juridiction, qui s'était réunie lundi en assemblée plénière, sa formation la plus solennelle, se prononcera à 17H00. Elle devra dire si la cour d'appel de Paris pouvait ordonner, le 20 mai dernier, la reprise de l'alimentation et de l'hydratation maintenant en vie cet ancien infirmier de 42 ans, victime d'un accident de la route en 2008.

Les avocats de différents membres de la famille de Vincent Lambert, déchirée par des années d'une tragique bataille judiciaire, ont annoncé des points de presse au palais de justice dans la foulée.

D'un côté les défenseurs de son épouse Rachel et de son neveu François, favorables à un arrêt des traitements. De l'autre ceux des parents Lambert, fervents catholiques qui jugent que leur fils n'est pas en fin de vie mais simplement handicapé.

La Cour de cassation n'est pas saisie de la question de la fin de vie de Vincent Lambert: elle devra trancher un débat purement juridique en disant notamment si le juge judiciaire - la cour d'appel - était compétent. Ce type de litige relève habituellement de la justice administrative dont la plus haute juridiction, le Conseil d'Etat, a validé la décision médicale d'arrêter les traitements.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de A.Thomas
29/juin/2019 - 17h13
Polska a écrit :
@seb2746 Extrémisme de façade. Leur mode de vie est totalement contraire aux commandements religieux. Tromperie, adultère. Vincent Lambert est un enfant adultérin. Ils devraient aller s’allonger sur le divan d’un psy, ça serait plus raisonnable que de s’acharner comme ils le font pour tenter d’expier leur faute.

C'est souvent le cas. Rien de nouveau depuis Molière et son Tartuffe. Les bigots affichés sont souvent les pires !

Portrait de Moses
29/juin/2019 - 10h26

Tu ne tuera point !

Portrait de MICMAH458
28/juin/2019 - 19h43
Je n'ai aucun doute sur l'imagination débordante et sans limite des parents, qui veulent absolument tenir ce pauvre garçon en état végétatif (ce qu'ils lui imposent depuis 10 ans déjà !), pour trouver un avocat et un tribunal quelconque qui pourrait leur donner raison. Quelle lamentable histoire, comment des parents catholiques intégristes, radicaux (en fait il est là le problème) peuvent-ils privilégier leur personne avant celle de leur fils. Mais quand je lis qu'ils le considèrent comme simplement handicapé, alors je comprends certaines choses. Et que va devenir Vincent quand ils seront décédés, ce qui ne prendra quand même plus de nombreuses années : ils imposent à la société une prise en charge à vie, si j'ose dire ?
Portrait de L'arrosoir
28/juin/2019 - 19h33

Bientôt l'âge de crystal,mort obligatoire à 30ans,c'est des tueurs les médecins à la Mengele qui veulent faire de V.Lambert le tremplin de l'euthanasie de confort !

Portrait de seb2746
28/juin/2019 - 18h39
colin33 a écrit :
Espérons que ce sera la dernière décision, quel malheur pour cet homme, si les parents sont catholiques ils devraient prier pour que le seigneur accueille leur fils pour un repos éternel dans la paix......

Ce sont des extrémistes, demain elle s’immolera par le feu devant les caméras pour sa cause religieuse.

Ils sont aussi dangereux que des fanatiques mais eux, on les arrête pas.

On pourra en faire un film avec Muriel Robin dans le rôle de la folle.

Portrait de dominique34
28/juin/2019 - 18h26
colin33 a écrit :
Les parents veulent accuser de meurtre le personnel médical si ils arrêtent les soins, ce sont eux les barbares à leur âge ils sont près de leur fin de vie, alors que se passera t il a leur décès, ils sont inconscient et c'est peu dire...

entièrement d accord avec vous...

Portrait de dominique34
28/juin/2019 - 18h25

les intégristes,existent aussi chez les cathos......la preuve

Portrait de momo71
28/juin/2019 - 17h52

A quand la suite !!!!! 

Portrait de Wouhpinaise
28/juin/2019 - 17h48

C'est une histoire sans fin. Aucune décision de justice ne prévaut sur une autre. On croit que c'est terminé, et v'lan, un nouveau recours ! C'est hallucinant !

Portrait de jarod.26
28/juin/2019 - 17h31
oups doublon
Portrait de jarod.26
28/juin/2019 - 17h31
ça n'en fini plus cette histoire
Portrait de Philou-02.
28/juin/2019 - 17h28

Faudrait vraiment lui fiche la paix !!