23/05/2019 16:38

Julia, femme transgenre, évoque sa transition: "Quand on comprend qu'on est une femme, on a envie d'avoir des attributs féminins" - VIDEO

Hier, l’homme qui avait agressé Julia Boyer, une femme transgenre, fin mars, place de la République (Paris), a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à dix mois de prison, dont six ferme.

Ce matin, au lendemain du verdict, elle était l'invitée de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Julia est notamment revenue sur son quotidien et sa transition, débutée il y a huit mois.

"Avant, je vivais comme un homme homosexuel et je n'avais pas de problèmes particuliers parce que je n'étais pas un homme particulièrement efféminé. Je n'étais pas victime de discrimination à ce moment-là", a expliqué Julia en précisant que "la discrimination dans la rue a commencé quand [elle a] commencé à [s']assumer en tant que femme".

Concernant les réactions auprès de son entourage, Julia indique qu'il a "plutôt bien réagi". "J'ai beaucoup de chance : ça s'est plutôt bien passé. Ma mère a un petit peu plus de mal. Elle ne comprend pas forcément. Au téléphone, elle m'appelle toujours par mon prénom masculin. Mon employeur m'a soutenu", a-t-elle continué. "Quand on comprend qu'on est une femme, on a envie d'avoir des attributs féminins et évoluer dans ce sens-là", a précisé Julia.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Creepy Hood
24/mai/2019 - 12h18

Un gars avec de gros soucis psys qui se prend pour une femme rien de nouveau,vivement que l'on commence a voir des gens qui se prennent pour des animaux ou des objets,là ça va être drôle smiley

Portrait de france66
24/mai/2019 - 10h00
Polska a écrit :

@Harriet
Ma réponse sera politiquement incorrecte et je l’assume.
Je considère que se sentir femme dans le corps d’un homme, et, vice versa, est un grave trouble de la personnalité .
Le changement d’apparence, voire, celui des attributs sexuels, est pour moi, un aménagement à ce trouble.
La promotion/banalisation opérée auprès de la société n’est pas sans danger.
Je vous cite en exemple, le cas de Gabrielle Bouchard, transgenre, ( homme devenu femme) aujourd’hui à la tête de la Fédération des Femmes du Québec, qui souhaite supprimer du vocabulaire courant les mots « mère «  et « maternité » puisque maintenant, des femmes devenues hommes ayant gardé leur utérus et portant la barbe peuvent mettre des enfants au monde.
Traduisons :
Un homme qui mime le fait d’être une femme souhaite abolir certains mots de vocabulaire inhérents à la maternité parce que des femmes qui miment le fait d’être un homme vont mettre des enfants au monde.
Le but, à terme, est d’imposer à la société toute entière que les deux sexes n’existent plus.

ou c'est un trouble de la personnalité, ou c'est une anomalie de développement de l'embryon ! Et pourquoi pas ? un mauvais dosage d'hormones...un bug quoi !

Portrait de Harriet
24/mai/2019 - 09h38
Miko a écrit :

Ces personnes ont pour moi des problèmes psychologiques.  L'homosexualité a existé de tous temps, et est tout à fait naturelle.  Par contre qu'un homme se sente femme relève de la psychiatrie, et malheureusement la société d'aujourd'hui, bien-pensante, le pousse à ne pas s'en rendre compte et à penser que c'est normal.  Mais ce n'est que mon avis.

Une étude ethnologique a démontré que les transgenres existaient déjà à la Préhistoire ...

On ne peut cantonner le phénomène à un problème psychiatrique , ce serait nier l'intersexuation qui témoigne , d'un point de vue biologique, de personnes nées avec des caractéristiques différenciées (d'un sexe ou de l'autre) ... Bien souvent , cela se règle via la chirurgie à la naissance mais parfois ça n'est pas identifié précocement  ...

Entre nier cet état de fait, et en faire un militantisme (pour répondre à @Polska) il y a une marge conséquente  ...  smiley  

Portrait de blackbolt
24/mai/2019 - 08h02

Je suis un hélicoptère de combat.

Portrait de Jilou1994
24/mai/2019 - 03h49

Et le jour où en quittant son corps elle va comprendre qu'elle est une âme spirituelle et donc ni un homme ou une femme ça va être le choc... 

Portrait de Pingdong
23/mai/2019 - 21h54
Mikah2307 a écrit :

On "la" voit un peu trop sur les plateaux tv, je trouve! çà va provoquer et après çà s'étonne ! c'est voulu moi je dis!

En quoi elle provoque?Parce qu elle a eu le malheur de croiser la route de gens qui veulent imposer leur mentalité intolérante?Elle ne fait de mal à personne.

Portrait de Harriet
23/mai/2019 - 19h18
Polska a écrit :

Sa combinaison chromosomique est XY. C’est un homme.
Ce que demandent les transgenres à 100% de la société, c’est d’accepter un mensonge issu des sciences sociales au détriment d’une réalité biologique indiscutable.
Ça prendra un certain temps.
Voilà pour moi, le problème principal du transgenrisme.

C'est un peu plus compliqué :  l'hermaphrodisme (intersexualité) existe "médicalement parlant" à divers degrés de caractéristiques propres à un sexe ou l'autre  ...

Je ne vais pas vous faire le "topo" ici, mais la transexualité n'est pas qu'une vue de l'esprit et quand bien même ... se sentir femme dans un corps  d'homme (et inversement) n'est pas un choix , une fois encore, mais une souffrance à prendre en compte ...  smiley 

Portrait de rimlax
23/mai/2019 - 18h18 - depuis l'application mobile

Si elle est plus heureuse comme ça qu’est ce que ça peut bien faire aux autres?

Portrait de Pingdong
23/mai/2019 - 17h17
XYLITHOL a écrit :

Il faut consulter un psy mec!

La transition ne se fait pas par un simple rdv chez le médecin généraliste il y a un suivi psy derrière plus tout un tas de démarches.